Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Andris Nelsons|Shostakovich Under Stalin's Shadow - Symphony No. 10 (Live)

Shostakovich Under Stalin's Shadow - Symphony No. 10 (Live)

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Pour la première fois avec Deutsche Grammophon, après les réussites des concertos de Chopin et de Brahms (respectivement avec les solistes Daniel Bareinboim et Hélène Grimaud), Andris Nelsons approfondit le répertoire de Dmitri Chostakovitch avec une oeuvre riche de symboles : sa dixième symphonie. Pour le Boston Symphony Orchetra, qu'il dirige depuis 2014, c'est une première tout court.

En ouverture du programme sous-titré Under Stalin's Shadow, le chef d'orchestre letton administre un extrait de l'opéra Lady McBeth de Mtensk (1934), la « Passacaille » orchestrale, afin de démontrer la plénitude dans laquelle baignait l'oeuvre du compositeur avant d'être sévèrement réprimée dans un article de la Pravda téléguidé par le pouvoir stalinien en place (« Le chaos remplace la musique : tintamarre, grincements, glapissements (...), personnages bestiaux (...) », 28 janvier 1936). Le compositeur n'a alors de choix que de se résoudre à servir une musique « patriotique » (la Symphonie n° 7 « Leningrad »), jusqu'à la mort du « Petit père des peuples » en mars 1953.

Chostakovitch revient alors à l'écriture symphonique, qu'il avait abandonnée depuis la fin de la guerre pour des partitions de musique de chambre, et s'attelle à son grand-oeuvre, la triomphlale Symphonie n° 10. Du premier mouvement Moderato en forme de cortège funèbre au finale Andante - Allegro prometteur de lendemains qui chantent, l'articulation suit une chronologie comprenant en chemin le fameux deuxième mouvement Allegro à donner des sueurs froides, aux percussions martiales, aux cuivres brutaux, aux cordes vertigineuses et au climat général angoissant.

Les interprétations de qualité de l'oeuvre ne sont pas légion (Kirill Kondrachine, Bernard Haitink ou Rudolf Barshai ont leur place) mais la version d'Andris Nelsons, enregistrée en concert, rejoint celles-ci grâce à sa direction très vivante, résultant d'une véritable passion pour le compositeur.
©Copyright Music Story 2015

Plus d'informations

Shostakovich Under Stalin's Shadow - Symphony No. 10 (Live)

Andris Nelsons

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Lady Macbeth Of The Mtsensk District, Op. 29 / Act 2 (Dimitri Chostakovitch)

1
Passacaglia (Live At Symphony Hall, Boston / 2015)
00:08:10

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons, Conductor - Dmitri Shostakovich, Composer - (Shawn Murphy, Producer - Tim Martyn, Mastering Engineer - Nick Squire, Editor, Recording Engineer - John Morin, Asst. Recording Engineer) - Robert Wolff, Editor

℗ 2015 Boston Symphony Orchestra, Inc.

Symphony No.10 in E minor, Op.93 (Dimitri Chostakovitch)

2
I. Moderato (Live At Symphony Hall, Boston / 2015)
00:25:39

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons, Conductor - Dmitri Shostakovich, Composer - (Shawn Murphy, Producer - Tim Martyn, Mastering Engineer - Nick Squire, Editor, Recording Engineer - John Morin, Asst. Recording Engineer) - Robert Wolff, Editor

℗ 2015 Boston Symphony Orchestra, Inc.

3
II. Allegro (Live At Symphony Hall, Boston / 2015)
00:04:21

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons, Conductor - Dmitri Shostakovich, Composer - (Shawn Murphy, Producer - Tim Martyn, Mastering Engineer - Nick Squire, Editor, Recording Engineer - John Morin, Asst. Recording Engineer) - Robert Wolff, Editor

℗ 2015 Boston Symphony Orchestra, Inc.

4
III. Allegretto (Live At Symphony Hall, Boston / 2015)
00:12:44

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons, Conductor - Dmitri Shostakovich, Composer - (Shawn Murphy, Producer - Tim Martyn, Mastering Engineer - Nick Squire, Editor, Recording Engineer - John Morin, Asst. Recording Engineer) - Robert Wolff, Editor

℗ 2015 Boston Symphony Orchestra, Inc.

5
IV. Andante - Allegro (Live At Symphony Hall, Boston / 2015)
00:13:54

Boston Symphony Orchestra - Andris Nelsons, Conductor - Dmitri Shostakovich, Composer - (Shawn Murphy, Producer - Tim Martyn, Mastering Engineer - Nick Squire, Editor, Recording Engineer - John Morin, Asst. Recording Engineer) - Robert Wolff, Editor

℗ 2015 Boston Symphony Orchestra, Inc.

Descriptif de l'album

Pour la première fois avec Deutsche Grammophon, après les réussites des concertos de Chopin et de Brahms (respectivement avec les solistes Daniel Bareinboim et Hélène Grimaud), Andris Nelsons approfondit le répertoire de Dmitri Chostakovitch avec une oeuvre riche de symboles : sa dixième symphonie. Pour le Boston Symphony Orchetra, qu'il dirige depuis 2014, c'est une première tout court.

En ouverture du programme sous-titré Under Stalin's Shadow, le chef d'orchestre letton administre un extrait de l'opéra Lady McBeth de Mtensk (1934), la « Passacaille » orchestrale, afin de démontrer la plénitude dans laquelle baignait l'oeuvre du compositeur avant d'être sévèrement réprimée dans un article de la Pravda téléguidé par le pouvoir stalinien en place (« Le chaos remplace la musique : tintamarre, grincements, glapissements (...), personnages bestiaux (...) », 28 janvier 1936). Le compositeur n'a alors de choix que de se résoudre à servir une musique « patriotique » (la Symphonie n° 7 « Leningrad »), jusqu'à la mort du « Petit père des peuples » en mars 1953.

Chostakovitch revient alors à l'écriture symphonique, qu'il avait abandonnée depuis la fin de la guerre pour des partitions de musique de chambre, et s'attelle à son grand-oeuvre, la triomphlale Symphonie n° 10. Du premier mouvement Moderato en forme de cortège funèbre au finale Andante - Allegro prometteur de lendemains qui chantent, l'articulation suit une chronologie comprenant en chemin le fameux deuxième mouvement Allegro à donner des sueurs froides, aux percussions martiales, aux cuivres brutaux, aux cordes vertigineuses et au climat général angoissant.

Les interprétations de qualité de l'oeuvre ne sont pas légion (Kirill Kondrachine, Bernard Haitink ou Rudolf Barshai ont leur place) mais la version d'Andris Nelsons, enregistrée en concert, rejoint celles-ci grâce à sa direction très vivante, résultant d'une véritable passion pour le compositeur.
©Copyright Music Story 2015

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Barn

Neil Young

Barn Neil Young

Harvest

Neil Young

Harvest Neil Young

Toast

Neil Young

Toast Neil Young

On the Beach

Neil Young

On the Beach Neil Young
À découvrir également
Par Andris Nelsons

Sommernachtskonzert 2022 / Summer Night Concert 2022

Andris Nelsons

Strauss

Andris Nelsons

Strauss Andris Nelsons

Shostakovich: Symphonies Nos. 5, 8 & 9; Suite From "Hamlet"

Andris Nelsons

Shostakovich: Symphonies Nos. 1, 14 & 15; Chamber Symphony in C Minor

Andris Nelsons

Sommernachtskonzert 2022 / Summer Night Concert 2022

Andris Nelsons

Dans la même thématique...

Stravinsky: Orchestral Works

BBC Philharmonic Orchestra

Stravinsky: Orchestral Works BBC Philharmonic Orchestra

Mahler: Symphony No. 4

François-Xavier Roth

Mahler: Symphony No. 4 François-Xavier Roth

Hans Rott: Symphony No. 1 / Mahler: Blumine / Bruckner: Symphonisches Präludium

Bamberger Symphoniker

Mozart: Symphonies Nos.35 "Haffner", 36 "Linzer", 38 "Prager", 39, 40, 41 "Jupiter"

Karl Böhm

Britten: Les Illuminations. Serenade. Nocturne

Daniel Harding

Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Bernard Haitink, prophète en son pays

Le grand chef d’orchestre néerlandais nous a quittés le 21 octobre 2021 à l’âge vénérable de 92 ans. Reconnu par ses pairs et dans son pays dès sa jeunesse, Bernard Haitink accomplira la majeure partie de son immense carrière aux Pays-Bas, d’abord à la tête de l’Orchestre de la Radio néerlandaise puis du prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam pendant vingt-sept ans, avec lequel il enregistrera de nombreux disques devenus légendaires.

Karajan dirige la Sixième de Sibelius

Herbert von Karajan, l'un des interprètes les plus marquants de la musique de Sibelius, a enregistré en 1967 une version mémorable de la Sixième Symphonie. Sa plus belle version de cette œuvre, et peut-être aussi son enregistrement Sibelius le plus fascinant.

Dans l'actualité...