Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Accentus - Laurence Equilbey|Gounod: St François d'Assise - Liszt: Légende de Ste Cécile

Gounod: St François d'Assise - Liszt: Légende de Ste Cécile

Accentus, Orch. de chambre de Paris, Laurence Equilbey

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

On a peine à imaginer qu’il puisse encore exister de Gounod une « première discographique mondiale », en particulier d’un ouvrage qui n’a rien de négligeable. Et pourtant… Saint François d’Assise, petit oratorio en deux parties créé en 1891, resta oublié depuis cette date, à telle enseigne qu’on se demanda si l’ouvrage avait jamais existé. Et soudain, en 1996, un hasard fit resurgir le manuscrit ; en voici bel et bien la création discographique, même si plusieurs exécutions publiques ont eu lieu depuis la redécouverte. L’ultime oratorio de Gounod, de proportions autrement plus modestes que Rédemption ou Mors et Vita, d’une grande unité, aux archaïsmes savoureux et soigneusement mesurés, conjugue un dépouillement franciscain et cette plénitude sonore dont Gounod avait le secret. Selon les termes même du compositeur : « je voudrais que le premier des deux tableaux fût la traduction musicale du beau tableau de Murillo représentant le Crucifié qui se penche vers saint François et lui passe les bras autour du cou. Le second tableau serait la traduction de l’admirable tableau de Giotto, La Mort de Saint François entouré de ses religieux. » À l’auditeur de se faire sa propre religion, si l’on ose dire. L’album est complété par l’Hymne à Sainte Cécile du même Gounod, puis par la Légende de Sainte Cécile de Liszt, écrite en 1874 ; que l’on ne s’étonne pas que l’œuvre soit chantée en français, c’est bel et bien la langue d’origine. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Gounod: St François d'Assise - Liszt: Légende de Ste Cécile

Accentus - Laurence Equilbey

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Saint François d'Assise, CG. 34 (World Premiere Recording) (Charles Gounod)

1
La cellule (Saint-François, Le Crucifix)
Stanislas de Barbeyrac
00:12:12

Stanislas de Barbeyrac, Tenor (Saint François) - Florian Sempey, Baritone (Le Crucifix) - Orchestre de chambre de Paris - Laurence Equilbey, Conductor - Charles Gounod, Composer

Naïve, a Label of Believe Group Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française under exclusive license to naïve

2
La mort (Saint-François, Chœur d'hommes, Chœur d'anges)
Stanislas de Barbeyrac
00:09:57

Stanislas de Barbeyrac, Tenor (Saint François) - Accentus - Orchestre de chambre de Paris - Laurence Equilbey, Conductor - Charles Gounod, Composer

Naïve, a Label of Believe Group Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française under exclusive license to naïve

Hymne à Sainte Cécile, méditation religieuse, CG. 557 (Charles Gounod)

3
"Ave Verum"
Deborah Nemtanu
00:04:56

Deborah Nemtanu, Solo Violin - Orchestre de chambre de Paris - Laurence Equilbey, Conductor - Charles Gounod, Composer

Naïve, a Label of Believe Group Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française under exclusive license to naïve

Saint Cecilia Legend, for mezzo-soprano, choir & orchestra, S. 5 (Franz Liszt)

4
Saint Cecilia Legend, for mezzo-soprano, choir & orchestra, S. 5
Karine Deshayes
00:12:11

Karine Deshayes, Mezzo-Soprano - Accentus - Orchestre de chambre de Paris - Laurence Equilbey, Conductor - Franz Liszt, Composer - Delphine de Girardin, Author

Naïve, a Label of Believe Group Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française under exclusive license to naïve

Descriptif de l'album

On a peine à imaginer qu’il puisse encore exister de Gounod une « première discographique mondiale », en particulier d’un ouvrage qui n’a rien de négligeable. Et pourtant… Saint François d’Assise, petit oratorio en deux parties créé en 1891, resta oublié depuis cette date, à telle enseigne qu’on se demanda si l’ouvrage avait jamais existé. Et soudain, en 1996, un hasard fit resurgir le manuscrit ; en voici bel et bien la création discographique, même si plusieurs exécutions publiques ont eu lieu depuis la redécouverte. L’ultime oratorio de Gounod, de proportions autrement plus modestes que Rédemption ou Mors et Vita, d’une grande unité, aux archaïsmes savoureux et soigneusement mesurés, conjugue un dépouillement franciscain et cette plénitude sonore dont Gounod avait le secret. Selon les termes même du compositeur : « je voudrais que le premier des deux tableaux fût la traduction musicale du beau tableau de Murillo représentant le Crucifié qui se penche vers saint François et lui passe les bras autour du cou. Le second tableau serait la traduction de l’admirable tableau de Giotto, La Mort de Saint François entouré de ses religieux. » À l’auditeur de se faire sa propre religion, si l’on ose dire. L’album est complété par l’Hymne à Sainte Cécile du même Gounod, puis par la Légende de Sainte Cécile de Liszt, écrite en 1874 ; que l’on ne s’étonne pas que l’œuvre soit chantée en français, c’est bel et bien la langue d’origine. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Co-production Palazzetto Bru Zane, Festival d’Auvers-sur-Oise. Recorded live on 21-22 June 2016 at the Cité de la musique – Philharmonie de Paris (France)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Everyday Life

Coldplay

Everyday Life Coldplay

Ghost Stories

Coldplay

Ghost Stories Coldplay

A Rush of Blood to the Head

Coldplay

Parachutes

Coldplay

Parachutes Coldplay
À découvrir également
Par Accentus - Laurence Equilbey

Louise Farrenc: Symphonies Nos 1 & 3

Accentus - Laurence Equilbey

Louise Farrenc: Symphonies Nos 1 & 3 Accentus - Laurence Equilbey

Wolfgang Amadeus Mozart : Requiem

Accentus - Laurence Equilbey

Wolfgang Amadeus Mozart : Requiem Accentus - Laurence Equilbey

Magic Mozart

Accentus - Laurence Equilbey

Magic Mozart Accentus - Laurence Equilbey

The Freischütz Project

Accentus - Laurence Equilbey

The Freischütz Project Accentus - Laurence Equilbey

Farrenc: Symphonies Nos 1 & 3

Accentus - Laurence Equilbey

Farrenc: Symphonies Nos 1 & 3 Accentus - Laurence Equilbey
Dans la même thématique...

Reine du Ciel : Missa Ave Regina Celorum

Ensemble Diabolus In Musica

Reine du Ciel : Missa Ave Regina Celorum Ensemble Diabolus In Musica

Antonio Vivaldi : Gloria - Dixit Dominus

Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano

Antonio Vivaldi : Gloria - Dixit Dominus Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano

Charpentier : Leçons de Ténèbres du Mercredy Sainct

René Jacobs

Georg Friedrich Händel : Messiah

Emmanuelle Haïm

Anima Sacra (Fago, Zelenka, Hasse, Durante, Feo...)

Jakub Józef Orliński

Les Grands Angles...
Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Strauss & Kempe : des affinités électives

Le nom du chef Rudolf Kempe (1910-1976) est indissociable de ceux du compositeur Richard Strauss et de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde. À l’occasion de la réédition par Warner des enregistrements réalisés entre 1970 et 1975, Qobuz met en lumière, entre autres, le legs straussien d’un chef à la direction précise, souvent incisive, toujours soucieuse du texte et sensible à ses voluptés.

Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Dans l'actualité...