Artistes similaires

Les albums

29,99 €
19,99 €

Opéra - Paru le 1 décembre 2017 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Dorilla in Tempe, créé à Venise en 1726, dégage une délicieuse ambiance agreste. Le livret propose une intrigue pastorale ayant pour cadre une vallée de Thessalie. Entre péripéties amoureuses et sacrifice monstrueux, les mésaventures de cette Dorilla offrent à Vivaldi l’occasion de déployer une palette lumineuse où les cors de chasse et les flûtes soutiennent souvent chœurs et solistes. Il reprendra l’œuvre en 1728, toujours à Venise, puis en 1732 à Prague, et une dernière fois, en 1734, à « son » théâtre Sant’Angelo. Seule cette version de 1734 nous est parvenue, et elle sert donc de base au présent enregistrement. Il s’agit d’un « pasticcio », pour lequel Vivaldi a eu recours à différents compositeurs – en l’occurrence Hasse, Giacomelli, Sarri et Leo – dont les airs remplacent certains de ses propres airs ; environ un tiers des airs sont empruntés aux collègues. Loin de Vivaldi l’idée de pratiquer du recyclage en douce ou de faire dans la facilité : le principe du « pasticcio » était des plus répandus alors, et fort goûté du public. On remarquera l’effectif vocal particulièrement rare : presque exclusivement des voix graves, dont trois mezzos, un baryton et – du moins à l’époque de Vivaldi – deux castrats graves, remplacés de nos jours par des contraltos, nettement plus faciles à dégoter. Toute la partition dégage une énergie folle ; une délicieuse particularité vient orner l’une des parties de l’ouverture, dans laquelle Vivaldi a repris l’un des mouvements de ses Quatre saisons, avec ajout de chœur – preuve que cette musique, pourtant si riche à la base, pouvait encore être enrichie, pour peu que l’on s’appelle Vivaldi et qu’on soit un génie. Diego Fasolis et son ensemble I Barrochisti nous donnent l’une des très, trop rares interprétations discographiques de ce chef-d’œuvre négligé. © SM/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
5,99 €

Concertos pour violon - Paru le 2 mars 2009 | naïve classique

Livret
Concertos pour violon, cordes & basse continue: En la majeur, RV 352 - En sol majeur, RV 307 - En mi majeur, RV 268 - En sol mineur, RV 333 - En ré majeur, RV 210... / Duilio Galfetti, violon - I Barocchisti - Diego Fasolis, direction
9,99 €

Musique concertante - Paru le 26 février 2007 | Arts Productions Ltd

14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 7 novembre 2006 | Arts Productions Ltd

Lynne Dawson, soprano - Bernhard Landauer, contre-ténor - Charles Daniels, ténor, L'Évangéliste - Klaus Mertens, basse - I Barocchisti, Chœur de la Radio Suisse Italienne - Diego Fasolis, direction (Enregistrement réalisé en 2005)
5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 1 juillet 1997 | Naxos

Livret
Buxtehude : Membra Jesu Nostri - Rosenmüller : Sinfonia XI / Solistes - Accademia Instrumentale Italiana - Sonatori de la Gioiosa Marca - Chœur de la Radio Suisse-Italienne, dir. Diego Fasolis
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | CPO

9,99 €

Musique de scène - Paru le 1 avril 2006 | Chandos

Livret
Le Triomphe de la République ou Le Camp de Grand Pré, divertiss. lyrique / S. Haller (Laurette), A. Balducci (Liberté), M. Sakurada (Thomas), Ph. Huttenlocher (Vieux monsieur).. - Chœurs Radio Suisse Ital. & Calicantus - I Barocchisti - Dir. Diego Fasolis
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 juin 2004 | Chandos

Livret
21,99 €
14,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 30 octobre 2015 | Glossa

Hi-Res Livret
Impayable ! Connaissez-vous les aventures d’Isménor et Bochoris, connaissez-vous le premier air de Myrrène ? Mais oui, vous connaissez… mais pas sous ces noms. Isménor est Tamino, Bochoris est Papageno, Myrrène est la Reine de la Nuit… et Les Mystères d’Isis sont l’invraisemblable ouvrage qui fut pondu à Paris en 1801 « d’après » La Flûte enchantée, car on estimait que la version originale, même traduite, ne se pliait pas au goût français. À tort ou à raison, d’ailleurs ; peu importe, il a bien fallu plus de deux siècles pour que l’on se saisisse des Mystères d’Isis pour ce qu’ils sont, un très précieux, un indispensable, un phénoménal témoignage historique de ce que Paris pouvait alors présenter en termes d’opéras de Mozart en ce tout début de XIXe siècle. L’adaptateur Lachnith, copieusement conspué par Berlioz (« Mozart a été assassiné par Lachnith »), ce même Berlioz qui n’hésita pas à réécrire Orphée et Eurydice de Gluck ou les récitatifs du Freischütz de Weber, Lachnith utilisa en partie la partition de la Flûte, mais aussi des airs ou ensembles de La Clémence de Titus, des Noces de Figaro et de Don Giovanni, ainsi que d’un bout de la 103e Symphonie de Haydn ! En réalité, il s’agit là d’un véritable et excellent pastiche, si ce n’est que le sujet original de la Flûte est plus ou moins le même que celui du pastiche. De la partition de la Flûte, il prend des cellules, les mêle, les redistribue, leur donne d’autre valeurs, un véritable travail de ressertissage d’un bijou ancien dont, à cette époque, on estimait qu’il ne plairait pas dans sa version originale. Ne jetons donc pas la pierre à Lachnith ni au librettiste Morel de Chedeville qui, en vérité, ont fait avec grand talent ce que tant d’autres faisaient à l’époque avec bien moins de bonheur. Certains morceaux sont même de véritables tours de force de réécriture ; et peut-être, un jour, verra-t-on jouer sur une grande scène française cet ouvrage d’après Mozart qui, entre 1801 et 1827, fut joué rien moins que 128 fois à Paris. Superbe travail de restitution du Centre de musique romantique française et du Concert Spirituel. © SM/Qobuz
14,99 €

Musique concertante - Paru le 1 février 2004 | Chandos

8,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 8 mars 2001 | Naxos

Livret
Gossec : Grande Messe des morts - Symphonie à 17 parties / Maïte Arruabarrena, Howard Crook, Claude Darbellay, Roberta Invernizzi - Chœur et Orchestre de la Radio Suisse-Italienne, dir. Diego Fasolis, Wolf-Dieter Hauschild
5,99 €

Classique - Paru le 13 novembre 2015 | Believe Digital Germany

5,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 24 août 2000 | Naxos

Livret
Chœur et Orchestre de la Radio Suisse-Italienne, dir. Diego Fasolis
14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 1 janvier 2008 | CPO

9,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 novembre 2006 | Arts Productions Ltd

9,99 €

Cantates (profanes) - Paru le 1 mai 2000 | Chandos

Livret
Die Mutter (La Mère), cantate - 4 Morceaux, op. 13 - Woodburry-Liederbüchlein (chants choraux de Woodburry) / Dorothee Labusch, mezzo-soprano - Furio Zanasi, baryton - Emanuele Arciuli & Francesco Libetta, pianos - Chœur de la radio suisse - Diego Fasolis, direction

L'interprète

Diego Fasolis dans le magazine