Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Andrei Korobeinikov|Brahms: Cello sonatas

Brahms: Cello sonatas

Andrei Korobeinikov and Alexander Kniazev

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Vingt ans séparent la première Sonate pour violoncelle et piano de Brahms, achevée en 1865, et la Seconde, datée de 1886 : l’audition enchaînée de ces deux chefs-d’œuvre persuadera l’auditeur, si besoin était, de l’intense évolution dans le langage et l’écriture brahmsienne. Chose singulière, la Première Sonate ne comporte que trois mouvements plutôt rapides – ou plutôt, le mouvement lent initialement prévu fut supprimé par le compositeur. Il échoit donc aux interprètes de savoir élargir la palette de leurs tempos pour ménager à l’ouvrage des moments plus contemplatifs, ce que font à merveille les deux comparses Alexander Kniazev – qui s’est distingué comme soliste auprès d’orchestres tels que le Royal Philharmonic, le National de France, la Radio Bavaroise ou Saint-Pétersbourg – et son pianiste Andrei Korobeinokov, lauréat du Concours Scriabine et du Concours Rachmaninov. Comme les deux Sonates pour violoncelle ne « remplissent » pas entièrement un album qui se respecte, ils ont choisi de jouer également une transcription pour violoncelle de la Sonate en ré mineur Op. 108, une œuvre de l’ultime Brahms puisqu’elle a été achevée en 1888, et créée la même année par Brahms au piano, Jenö Hubay au violon. Ainsi qu’on s’en doute, la transcription ne trahit en rien le propos brahmsien. Enregistré dans les studios de la Radio Bavaroise à Munich en octobre 2014. SM/Qobuz

Plus d'informations

Brahms: Cello sonatas

Andrei Korobeinikov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Sonate pour violoncelle et piano No. 1 en Mi Mineur, Op. 38: I. Allegro non troppo
00:14:39

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

2
Sonate pour violoncelle et piano No. 1 en Mi Mineur, Op. 38: II. Allegretto quasi minuetto
00:05:36

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

3
Sonate pour violoncelle et piano No. 1 en Mi Mineur, Op. 38: III. Allegro
00:06:43

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

4
Sonate pour violoncelle et piano No. 2 en Fa Majeur, Op. 99: I. Allegro vivace
00:08:38

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

5
Sonate pour violoncelle et piano No. 2 en Fa Majeur, Op. 99: II. Adagio affetuoso
00:07:13

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

6
Sonate pour violoncelle et piano No. 2 en Fa Majeur, Op. 99: III. Allegro passionato
00:07:12

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

7
Sonate pour violoncelle et piano No. 2 en Fa Majeur, Op. 99: IV. Allegro
00:04:47

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

8
Sonate pour violon et piano No. 3 en Ré Mineur, Op. 108: I. Allegro alla breve
00:08:20

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

9
Sonate pour violon et piano No. 3 en Ré Mineur, Op. 108: II. Adagio
00:04:33

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

10
Sonate pour violon et piano No. 3 en Ré Mineur, Op. 108: III. Un poco presto e con sentimento
00:02:52

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

11
Sonate pour violon et piano No. 3 en Ré Mineur, Op. 108: IV. Presto agitato
00:05:39

Andrei Korobeinikov, Primary, Soloist - Alexander Kniazev, Primary, Soloist - Johannes Brahms, Composer

2015 Mirare Mirare 2015

Descriptif de l'album

Vingt ans séparent la première Sonate pour violoncelle et piano de Brahms, achevée en 1865, et la Seconde, datée de 1886 : l’audition enchaînée de ces deux chefs-d’œuvre persuadera l’auditeur, si besoin était, de l’intense évolution dans le langage et l’écriture brahmsienne. Chose singulière, la Première Sonate ne comporte que trois mouvements plutôt rapides – ou plutôt, le mouvement lent initialement prévu fut supprimé par le compositeur. Il échoit donc aux interprètes de savoir élargir la palette de leurs tempos pour ménager à l’ouvrage des moments plus contemplatifs, ce que font à merveille les deux comparses Alexander Kniazev – qui s’est distingué comme soliste auprès d’orchestres tels que le Royal Philharmonic, le National de France, la Radio Bavaroise ou Saint-Pétersbourg – et son pianiste Andrei Korobeinokov, lauréat du Concours Scriabine et du Concours Rachmaninov. Comme les deux Sonates pour violoncelle ne « remplissent » pas entièrement un album qui se respecte, ils ont choisi de jouer également une transcription pour violoncelle de la Sonate en ré mineur Op. 108, une œuvre de l’ultime Brahms puisqu’elle a été achevée en 1888, et créée la même année par Brahms au piano, Jenö Hubay au violon. Ainsi qu’on s’en doute, la transcription ne trahit en rien le propos brahmsien. Enregistré dans les studios de la Radio Bavaroise à Munich en octobre 2014. SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Andrei Korobeinikov

Alexander Scriabin : Intégrale des Etudes pour piano

Andrei Korobeinikov

Scriabine

Andrei Korobeinikov

Scriabine Andrei Korobeinikov

Dimitri Chostakovitch : Les 2 concertos pour piano - 24 Préludes, op.34

Andrei Korobeinikov

Beethoven : Sonates n° 17, 24, 30 - Bagatelles op. 126

Andrei Korobeinikov

Beethoven: Sonates

Andrei Korobeinikov

Beethoven: Sonates Andrei Korobeinikov

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Clara Schumann, entre artiste et épouse

Pianiste la plus renommée de son siècle, enfant prodige, compositrice, pédagogue… Elle reste surtout connue comme « la femme de Robert Schumann ». Avec sa musicalité et sa virtuosité sans précédents, Clara Schumann a ouvert une nouvelle ère et compte aujourd’hui parmi les plus grandes représentantes du romantisme. Et pourtant, ses œuvres sont toujours nettement moins mises en lumière que celles de ses contemporains, et en particulier de son époux. Jetons un œil sur la vie et l’œuvre de Clara Wieck/Schumann, artiste et compositrice qui était aussi une femme en avance sur son temps.

L’Oratorio de Noël de Bach

Encore lui ! Chaque fin d’année, c’est simple : l’Oratorio de Noël (BWV 248) de J. S. Bach est indétrônable. Au vu du nombre de concerts, mais aussi d’enregistrements, aucune autre œuvre sacrée n’a atteint un tel niveau de popularité et de diffusion. Trois cents ans après, Qobuz revient sur la genèse d’une des œuvres les plus connues du compositeur allemand.

Les flamboyantes extases de Scriabine

Quelque peu éclipsé aujourd’hui par ses compatriotes Stravinski ou Rachmaninov, Alexandre Scriabine n’en reste pas moins une figure incontournable de la musique russe. Aux balbutiements du XXe siècle, le compositeur et pianiste virtuose s’émancipe de l’héritage romantique pour proposer un langage musical singulier et novateur qui ne connaîtra pas d’héritier. Son œuvre, profondément influencée par la philosophie mystique et la synesthésie, connaîtra en à peine deux décennies une évolution fulgurante, interrompue par sa mort prématurée à l’âge de 43 ans.

Dans l'actualité...