Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ensemble Amarillis - Bach & Telemann: Effervescence concertante

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bach & Telemann: Effervescence concertante

Ensemble Amarillis

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Telemann et Bach, amis de cœur et d’esprit, aimaient à transgresser les règles établies et explorer, chacun à leur manière, les formes et les styles de l’époque baroque en les poussant à leurs extrémités. D’où le désir de l’Ensemble Amarillis de les réunir dans ce programme, sans aucunement les opposer, bien sûr, car l’un et l’autre ont su faire converser et se concerter des instruments différents, parfois même antagonistes, en jouant sur l’accord de timbres aussi différents que le sont ceux des cordes et des vents. L’idée de ce programme est de privilégier les concertos pour plusieurs instruments concertants dans des combinaisons sonores variées. Ainsi le Concerto pour flûte à bec et traverso de Telemann, une extrême rareté dans le répertoire baroque puisque personne d’autre ne semble avoir osé se faire répondre les deux frères ennemis qui portent certes le même nom, flûte, mais pas du tout le même prénom : à bec et traversière (« traverso » étant le nom utilisé à l’époque). À cette opposition répond par exemple le Concerto pour violon et hautbois de Bach, auquel répond à son tour le Concerto pour violon, hautbois et deux flûtes traversières de Telemann. Bien évidemment, personne n’ira affirmer que les langages des deux compositeurs sont les mêmes ; par contre, la volonté de mettre en valeur des instruments solistes, hautement virtuoses, dans des concertos qui n’ont plus rien de l’« ancien » format du « concerto grosso », est évidente. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Bach & Telemann: Effervescence concertante

Ensemble Amarillis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Concerto for Violin, Oboe, Strings and Continuo in C Minor, BWV 1060a (Johann Sebastian Bach)

1
I. Allegro
00:04:31

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

2
II. Adagio
00:04:34

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

3
III. Allegro
00:03:22

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

Concerto for Oboe, Violin, Two Transverse Flutes and Continuo in B-Flat Major, TWV 54:B1 (Georg Philipp Telemann)

4
I. Largo
00:01:54

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

5
II. Allegro
00:02:45

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

6
III. Dolce
00:03:31

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

7
IV. Allegro
00:02:55

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

Concerto for Harpsichord, Two Recorders, Strings and Continuo in F Major, BWV 1057 (Johann Sabastian Bach)

8
I. No Tempo Marking
00:06:40

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sabastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

9
II. Andante
00:03:15

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sabastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

10
III. Allegro assai
00:04:54

Ensemble Amarillis, Performer - Johann Sabastian Bach, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

Concerto for Recorder, Transverse Flute, Strings and Continuo in E Minor, TWV 52:e1 (Georg Philipp Telemann)

11
I. Largo
00:03:45

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

12
II. Allegro
00:04:06

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

13
III. Largo
00:03:12

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

14
IV. Presto
00:02:39

Ensemble Amarillis, Performer - Georg Philipp Telemann, Composer

2017 Evidence Classics 2017 Evidence Classics / Little Tribeca

Descriptif de l'album

Telemann et Bach, amis de cœur et d’esprit, aimaient à transgresser les règles établies et explorer, chacun à leur manière, les formes et les styles de l’époque baroque en les poussant à leurs extrémités. D’où le désir de l’Ensemble Amarillis de les réunir dans ce programme, sans aucunement les opposer, bien sûr, car l’un et l’autre ont su faire converser et se concerter des instruments différents, parfois même antagonistes, en jouant sur l’accord de timbres aussi différents que le sont ceux des cordes et des vents. L’idée de ce programme est de privilégier les concertos pour plusieurs instruments concertants dans des combinaisons sonores variées. Ainsi le Concerto pour flûte à bec et traverso de Telemann, une extrême rareté dans le répertoire baroque puisque personne d’autre ne semble avoir osé se faire répondre les deux frères ennemis qui portent certes le même nom, flûte, mais pas du tout le même prénom : à bec et traversière (« traverso » étant le nom utilisé à l’époque). À cette opposition répond par exemple le Concerto pour violon et hautbois de Bach, auquel répond à son tour le Concerto pour violon, hautbois et deux flûtes traversières de Telemann. Bien évidemment, personne n’ira affirmer que les langages des deux compositeurs sont les mêmes ; par contre, la volonté de mettre en valeur des instruments solistes, hautement virtuoses, dans des concertos qui n’ont plus rien de l’« ancien » format du « concerto grosso », est évidente. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons

Max Richter

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Beethoven : Symphonies n°5 & n°7

Carlos Kleiber

Legend – The Best Of Bob Marley & The Wailers

Bob Marley & The Wailers

À découvrir également
Par Ensemble Amarillis

Florilège baroque

Ensemble Amarillis

Florilège baroque Ensemble Amarillis

Handel: Melodies in Mind (Suites & Trio Sonatas)

Ensemble Amarillis

Telemann: Voyageur virtuose

Ensemble Amarillis

Telemann: Voyageur virtuose Ensemble Amarillis

Haendel (Recoder & Oboe Sonatas)

Ensemble Amarillis

Dauvergne & Pesson: Les Troqueurs & La Double Coquette

Ensemble Amarillis

Playlists

Dans la même thématique...

Beethoven: Complete Piano Concertos

Krystian Zimerman

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said
Les Grands Angles...
Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cette artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...