Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

7828 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Chanson française
13,49 €
8,99 €

Chanson française - À paraître le 16 mars 2018 | At(h)ome

Hi-Res
14,99 €
11,99 €

Chanson française - À paraître le 9 mars 2018 | Wagram Music - Cinq 7

Hi-Res
15,99 €
13,49 €

Chanson française - À paraître le 2 mars 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Chanson française - À paraître le 2 mars 2018 | La Familia

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Chanson française - Paru le 16 février 2018 | At(h)ome

Hi-Res
2,99 €
1,99 €

Chanson française - Paru le 16 février 2018 | Polydor

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Chanson française - Paru le 9 février 2018 | Nest & Sound

Hi-Res
Marie Modiano est désormais une chanteuse confirmée, mais c’est avant tout une poétesse, comme le prouve l’ouvrage qu’elle vient de sortir chez Gallimard. Ce n’est pas un hasard si ce recueil de poèmes porte le même titre que son album puisqu’on y retrouve les paroles de tous les morceaux. Dans Pauvre Chanson, il est souvent question de catharsis (l’élégante et belliqueuse Guérir ma colère), mais aussi de mises en abîme (le plutôt maladroit Si la si ré), d’utopies (le lyrique Nos Rêves) et, bien entendu, d’amour (le beau et lancinant L’Amour à rebours). Malgré la gravité des thèmes, la couleur d’ensemble – ainsi que la voix parfois fragile de la chanteuse – sont divinement aériens. La musique y est aussi pour beaucoup : comme sur ses précédents albums, Ram on a Flag et Espérance mathématique, c’est le Suédois Peter von Poehl qui signe les arrangements de ce nouvel opus de Marie Mondiano. Egal à lui-même, ce musicien à la fois virtuose et modeste a fourni un travail fin et inventif. Il y a toujours chez lui cette prédilection pour le piano, les fines nappes de cordes, les cuivres et bois magnifiquement arrangés, mais aussi quelques discrètes percussions. Il possède aussi le sens de la mélodie à fleur de peau, celle qui prend aux tripes, et c’est donc aussi – et surtout – grâce à lui que ces textes très écrits deviennent des chansons à part entière. ©NM/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 9 février 2018 | Polydor

Hi-Res
Il ne faut pas se fier au titre du nouvel album de Juliette car, comme toujours chez l’interprète de Rimes féminines, c’est le sourire qui inonde ce disque. De la chanson “mignonne” proche de la comptine (Dans mon piano droit) au comique un peu moins léger, voire poussif (Je remercie), en passant par des exercices de style habiles et drolatiques (Les Bijoux de famille), ce sont différents degrés d’humour qui habitent cet album. Dans ces croquis des travers de la société, Juliette est une adepte du grand écart : sur un même ton malicieux, elle évoque à la fois la montée de l’extrémisme (Météo marine), la dictature des canons de beauté (Madame) et l’esprit potache mais bon enfant des matchs de rugby (C’est ça, l’rugby !). A l’occasion, elle se regarde aussi elle-même, à travers des autoportraits espiègles et assez irrésistibles (Procrastination et A carreaux !). Certes, ce sont des caricatures du monde actuel, et pourtant, elles lorgnent, dans la forme, celles d’une autre époque. Ce pourrait être l’équivalent en chansons des dessins d’Albert Dubout. Le rétro, c’est également la direction que Juliette a choisie pour habiller musicalement son nouvel opus. On assiste à un festival de rythmes surannés : valse, java, fox-trot, habanera… Le tout joué par un piano auquel viennent se greffer des vibraphones, clarinettes et autres flûtes traversières. Quant aux glockenspiels et tri-bells des Bijoux de famille, ils rappellent l’arrangement de Michel Legrand pour Un Air de cristal de Francis Lemarque. Avec cet album, nous sommes donc, sans aucune ambiguïté et avec une certaine noblesse, dans la droite lignée du genre chanson française. Et comme si cela ne suffisait pas, Juliette parsème ses mélodies de nombreux clins d’œil à ses illustres prédécesseurs, en particulier dans le vertigineux J’aime pas la chanson, où l’on reconnaît l’esprit de Pierre Perret et de Barbara (il fallait oser le mélange !). Et l’on entend même quelques notes de Chostakovitch et sa Valse n°2. ©NM/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 9 février 2018 | Fontana

Hi-Res
11,99 €
7,99 €

Chanson française - Paru le 2 février 2018 | Echo Orange

Hi-Res
17,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 2 février 2018 | WM France

Hi-Res
A 51 ans, l’interprète de Suzette poursuit son exploration nostalgique des rythmes (rock et swing, donc) d’après-guerre, avec 10 titres ayant pour credo un optimisme sans faille. A l’écoute de ce nouvel album, on sent que le but du chanteur était de reproduire fidèlement un son propre aux années 50 et 60, parfois à la limite du pastiche. Mais le rock et le swing sont ici des appellations assez réductrices, dans la mesure où Dany Brillant rend également hommage à la soul façon Motown (Tu es mon rêve, Pourquoi dis-tu non à ceux qui t’aiment ?). Au niveau de l’orchestration, on assiste à un défilé impressionnant d’instruments associés à cette époque. Le crooner n’en omet aucun : les cuivres jazzy, l’orgue pétillant, les chœurs en tous genres, les cordes langoureuses, et bien entendu les guitares électriques. Fougueux, romantique, léger, naïf parfois… La tonalité d’ensemble de ce Rock and Swing est indéniablement sympathique. Plus de vingt-cinq ans après ses débuts, la mayonnaise de Dany Brillant prend toujours. © NM/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 2 février 2018 | Barclay

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime
Avec son premier EP Cavalier seul, Juliette Armanet s’imposait comme la révélation inattendue du printemps 2016. Le ton était donné d’entrée de jeu,, entre chanson française vintage assumée (Véronique Sanson, William Sheller,Michel Berger, Yves Simon, Isabelle Adjani) et pop moderne, luxueuse et arrangée (Sébastien Tellier). La force de son premier album qui parait un an plus tard, Petite amie, est de continuer à s’amuser avec l’inconscient de l’auditeur et ses plaisirs coupables un brin kitsch (le saxo de La Carte postale et surtout le clip de Manque d’amour), tout en conservant une réelle exigence dans la plume comme dans les mélodies. Sur la pointe des pieds, Armanet entre dans un no man’s land que l’on croit connaître et qui demeure pourtant nouveau et frais au possible. Un no man’s land troublant où il est souvent question d’Amour avec un grand A (L'Amour en Solitaire, Manque d'Amour, A la Guerre comme à l'Amour), thème éternel qu’elle aborde, comme ses aînées, avec sérieux ou de biais, un sourire au bord des lèvres. Un écart assez grand pour combler à la fois le grand public comme les officines de la hype… Et puis derrière son piano, Juliette Armanet c’est aussi cette voix d’une clarté renversante, limpide et touchante. Aucun doute : a star is vraiment born ! © MZ/Qobuz
16,49 €
10,99 €

Chanson française - Paru le 26 janvier 2018 | AllPoints

Hi-Res Livret
Avec Amour chien fou, Arthur H nous offre non pas un mais deux albums, agencés de la façon suivante : neuf chansons douces se lovent confortablement au recto, tandis que neuf autres, nettement plus rythmées, fulminent au verso. C’est un Arthur H égal à lui-même que l’on retrouve ici, celui qui sait si bien brasser dans un même mouvement généreux le lyrisme, la folie, un certain esprit « cabaret », mais aussi un soupçon de mélancolie et une sensibilité à fleur de peau. Quant à sa voix, elle est certes toujours aussi chaude et rauque, mais cela ne l’empêche pas à l’occasion d’explorer les aigus, en particulier dans La Boxeuse amoureuse, chanson dédiée à sa mère. Car ce double album est rempli de déclarations d'amour : à sa mère donc, mais aussi à sa compagne (Reine de cœur), ainsi qu’à la chanteuse Lhasa, décédée en 2010 (Sous les étoiles à Montréal). L’amour qu’il décrit est principalement doux, nostalgique et langoureux, mais, comme le prouve le concept même de cet album, Arthur H est un homme à multiples facettes, et dévoile aussi le poète « chien fou », celui qui célèbre l’amour survolté, chaotique, voire vampirisant (Nosferatu). ©NM/Qobuz
1,99 €
2,29 €

Chanson française - Paru le 26 janvier 2018 | Parlophone France

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 26 janvier 2018 | Universal Music

Hi-Res