Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Europe - À paraître le 10 septembre 2021 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
A partir de :
CD1,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 juillet 2021 | Glitterbeat Records

A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 mai 2021 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Afrique - Paru le 7 mai 2021 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
A partir de :
CD7,99 €

Afrique - Paru le 9 avril 2021 | Glitterbeat Records

Livret
Binga est un village des environs de Tombouctou dans le nord du Mali. C’est une région aride au seuil du désert où AQMI et d’autres milices djihadistes se sont enracinées depuis 2012, faisant fuir de nombreux musiciens tels Samba Touré, qui a trouvé refuge à Bamako. L’ancien accompagnateur d’Ali Farka Touré rend ici hommage à sa terre natale et sa culture ancestrale. Binga est un album intimiste et profond que le chanteur guitariste a principalement enregistré en trio avec Djimé Sissoko au luth n’goni et Souleymane Kane à la calebasse, que viennent ponctuellement rejoindre le percussionniste Philippe Sanmiguel, l'harmoniciste Richard Shanks (Instrumental, Fondo) et la chanteuse Djeneba Diakité. Cette dernière chante Tamala, un hymne songhoy qui ouvre un voyage qu’une autre vieille chanson songhoy, Terey Kongo, célébrant la beauté des femmes maliennes, viendra clore. Entre les deux, Samba Touré exprime sa colère face au système scolaire de son pays (Atahar) ou au triste état dans lequel les hommes laissent la terre (Adounya). Il épanche sa mélancolie sur l’évolution de son village, d’où la joie s’est échappée, sur Sambamila, mais chante aussi son espoir de jours meilleurs avec Sambalama. De part en part, la musique est majestueuse, souvent lancinante. La frappe tranquille de la calebasse et les boucles de guitare auxquelles répondent les saillies du n’goni renforcent les nuances du chant vibrant. Il serait facile de qualifier l’ensemble de blues du désert, mais Samba Touré insiste et affirme que sa musique est surtout une version moderne des traditions de sa région qu’il incarne avec force. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 mars 2021 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €
Yol

Alternatif et Indé - Paru le 26 février 2021 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
Nostalgie du temps où l’on dansait : qui n’a pas ondulé du bassin (méditerranéen), les bras en l’air comme des serpents charmés, en entendant Goca Dünya du groupe Altin Gün ? Avec ce tube qui a rendu plus exotique l’année 2017, ce groupe s’est imposé dans l’hommage à la pop turque des années 70, cette grande inconnue. En 2019, leur second album Gece leur a valu une nomination aux Grammy Awards dans la catégorie fourre-tout « world music ». Mais le temps passe. Après les années 70 et le rock groovy psyché, voici venues les années 80 et leur révolution synthétique. Pour son troisième album, Altin Gün ne change rien sur le fond (les mélodies orientales, le chant en turc) mais remplace les guitares par des machines électroniques. Yol a été conçu en 2020, en confinement, loin des scènes et des effusions collectives. D’où peut-être cette nouvelle orientation, cette musique qui peut s’écouter fort au casque en dansant tout seul. Toujours basé à Amsterdam, le groupe explore de nouveaux sons, empruntés au disco, à la house et à la pop synthétique vintage. C’est funky, léger, moins épique qu’avant, parfois mélancolique et souvent convaincant, sans qu’on sache si Yol est un simple pas de côté pour le groupe, l’amorce d’une prochaine évolution turbo-folk, ou simplement le meilleur moyen d’échapper à la catégorie « world music » pour la prochaine nomination aux Grammys. © Stéphane Deschamps/Qobuz
A partir de :
HI-RES1,50 €2,99 €(50%)
CD1,00 €1,99 €(50%)

Alternatif et Indé - Paru le 18 novembre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES6,75 €13,49 €(50%)
CD4,50 €8,99 €(50%)
Zan

Musiques du monde - Paru le 13 novembre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
Comédienne et chanteuse juive de parents iraniens Liraz Charhi assume avec fierté et courage ses origines contradictoires. Vivant à Tel-Aviv, elle n’a pas hésité à se vêtir d’une burka pour le clip de sa reprise de Love Me Like You Do, chanson phare de l’adaptation cinématographique de Fifty Shades of Grey. Populaire à Téhéran, elle chante en farsi, première langue d’Iran, une vision de la femme forte et libérée à contre-courant de la vision établie. Sa démarche s’inspire de la diva pop iranienne Googoush, dont la popularité a traversé les décennies malgré sa mise à l’écart par le pouvoir islamiste. Liraz s’appuie aussi sur l’héritage du rock iranien du début des années 70 qui a psychédélisé les musiques traditionnelles persanes. La pop globale de Liraz enrobe de grooves et d'épices électro des mélodies efficaces où les instruments traditionnels électrifiés, tenus par des musiciens iraniens sous couverts d’anonymat, tiennent le beau rôle. Nul doute que la jeunesse de Téhéran, comme celle de Tel-Aviv ou de Los Angeles, s’y retrouve. Zan, son deuxième album, possède de quoi pousser la danse jusqu’à l’aube, moment qui pourrait être idéal pour en déguster l’ultime et sublime morceau traditionnel Lalei, où, sur une nappe bourdonnante et en contrepoint de la plainte vibrante d’un luth persan, le chant de Liraz s’élève vers une extase poétique des plus émouvante. ©Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,25 €4,49 €(50%)
CD1,50 €2,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 30 octobre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES6,00 €11,99 €(50%)
CD4,00 €7,99 €(50%)

Alternatif et Indé - Paru le 23 octobre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES6,75 €13,49 €(50%)
CD4,50 €8,99 €(50%)

Asie - Paru le 9 octobre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
Rare maître et dépositaire du surti, chant d’inspiration soufie, le Pakistanais Ustaad Sami présente ici la suite de son album de 2019 God Is Not a Terrorist, reçu avec enthousiasme à travers le monde. Enregistrés sur le toit de la maison du maître à Karachi en compagnie de ses enfants et sous la supervision du producteur Ian Brennan (Tinariwen, Zomba Prison Project, The Good Ones), les titres des deux parties de cette somme musicale fendent les clichés primaires attachés à la dévotion islamique et aux intentions belliqueuses de son pays. De fait, ici, tout n’est qu’harmonie, élévation spirituelle et recherche de beauté, intentions tout à fait perceptibles et partageables par quiconque en fait une écoute attentive, ouverte et détachée d’a priori. Ce volume démarre par Prayer for a Saint, un chant de dévotion où, s’appuyant sur les notes bourdonnantes de l’harmonium et les pulsations lentes d’une percussion, Ustad Naseeruddin Saami prouve à la fois le raffinement de sa technique vocale et la profondeur de son inspiration. Le très planant Aaman (“paix”) s’écoule paisiblement dans une fluctuation non rythmée pour laquelle l’harmonium reçoit le renfort d’une tampura, accordée à la note principale de la composition. Saami égrène les microtons comme des perles précieuses d’où émane un parfum envoûtant propice à propager la paix annoncée. True Notes ("Happy Morning"), le court morceau de 6’33 de clôture, par comparaison aux 20 minutes des deux premiers, nous livre à l’éveil joyeux d’un jour nouveau. A chaque inflexion, Saami semble éveiller un rayon de soleil et ajoute une couche bleutée au ciel. Quand le chant s’estompe, il nous laisse sereins et joyeux face à un jour nouveau. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES5,25 €10,49 €(50%)
CD3,50 €6,99 €(50%)

Musique indienne - Paru le 18 septembre 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Après un premier album qui avait tapé dans l’œil de tous les suiveurs de la scène électronique mondiale, Maghreb United, le touche-à-tout tunisien Sofyann Ben Youssef est parti sur la route des Indes pour le second volume de son projet Ammar 808, qui, comme son nom l’indique, est construit autour de la boîte à rythme mythique de Roland, la TR-808, utilisée par les pionniers de la techno et du hip-hop dans les années 80. Le producteur basé à Bruxelles est donc parti s’installer pendant trois semaines à Chennai, au bord du golfe du Bengale, où il a utilisé les talents locaux pour un album qui explose la musique carnatique comme rarement. Une forme de retour aux sources pour Sofyann Ben Youssef, qui était parti étudier le sitar et les tablas quand il avait 20 ans à New Delhi. Véritable concept album, Global Control / Invisible Invasion est une énorme claque sonore dans la figure, avec des morceaux complètement fous comme les 6 minutes de transe de Mahaganapatim, entre basskicks ahurissants et tablas en folie. La première partie du disque est parfois assimilable à la booty music de Baltimore, avec notamment Duryodhana, qui pose le son strident de la zokra,  petite flûte traditionnelle tunisienne, sur des percussions déchaînées. Après autant de cartouches pour les DJ’s, Ammar 808 se fait plus abordable sur la fin, avec l’excellent Geeta duniki, sorte de synthpop électrorientale qui valide définitivement la pertinence du concept du musicien tunisien. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
HI-RES4,50 €8,99 €(50%)
CD3,00 €5,99 €(50%)

House - Paru le 26 juin 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,00 €1,99 €(50%)
CD0,65 €1,29 €(50%)

Alternatif et Indé - Paru le 22 juin 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,00 €1,99 €(50%)
CD0,65 €1,29 €(50%)

Électronique - Paru le 12 juin 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES7,50 €14,99 €(50%)
CD5,00 €9,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 29 mai 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
Le second album du duo fraternel TootArd est descendu des hauts plateaux du Golan pour nous entraîner sous les faisceaux multicolores d’une boule à disco moyen-orientale. Effets vintage, violons de miel et cavalcades joyeuses de claviers athlétiques s’allient à des fiançailles de basses et guitares que n’auraient pas reniées les fournisseurs en tubes lascifs du Studio 54. Du Moonlight initial au Remote Love qui clôt le bal, Migrant Birds permet à Hasan et Rami Nakhleh de rendre hommage tant aux classiques disco occidentaux qu’aux variations sensuelles élaborées en Egypte ou au Liban au cœur des années 80’s. Ils y joignent d’efficaces mélodies qu’ils interprètent avec une suavité toute contemporaine tout en laissant transpirer à travers leurs textes la triste amertume de leurs conditions de citoyens d’une terre occupée. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES1,00 €1,99 €(50%)
CD0,65 €1,29 €(50%)

Rock - Paru le 28 avril 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res
A partir de :
CD3,50 €6,99 €(50%)

Afrique - Paru le 24 avril 2020 | Glitterbeat Records

Livret
A partir de :
HI-RES9,00 €17,99 €(50%)
CD6,00 €11,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 10 avril 2020 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret
Le nouvel album de la bande à l’ex-Calexico, Sergio Mendoza a été composé, arrangé et enregistré durant l’espace euphorique d’une petite poignée de semaines. Trompettes et violons à la ranchera mexicaine et pompes reggae généreusement saupoudrées, rythmique boogaloo (Boogaloo Arizona), cadences cumbia, (Early in the Morning, Little Space) transitions exotica (Bora Bora) grooves R&B (Why You Looking That Way), boogie-woogie (Hoodoo Voodoo Queen, avec Amparo Sánchez au chant lead) ou chansons pop (Are We Better Now?), tout ici n’est que légèreté souriante et élégance. Joli catalogue de danses frétillantes, Curandero vaut son pesant de tequila sunrise. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

Le label

Glitterbeat Records dans le magazine