Artistes similaires

Les albums

7,99 €

Musique symphonique - Paru le 21 novembre 2006 | Naxos

Livret Distinctions 10 de Classica-Répertoire - Discothèque Idéale Qobuz
Symphonie n°9, op.125 avec chœur / Elisabeth Schwarzkopf, sop. - Elisabeth Höngen, mezzo-sop. - Hans Hopf, ténor - Otto Edelmann, basse - Chœur & Orchestre du Festival de Bayreuth, dir. Wilhelm Furtwängler (1951)
17,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 22 juin 2018 | Warner Classics

Distinctions 5 de Diapason
« Noir, désespéré, tragique : le Don Giovanni de Wilhelm Furtwängler, comme le Commandeur, surgit de l'abîme. Vous n'en éprouverez même pas la lenteur, surtout quand vous entendrez l'Anna d'Elisabeth Grümmer ou l'Elvire d'Elisabeth Schwarzkopf, marquées dans leur chair par l'abuseur au charme irrésistible de Cesare Ciepi (Don Giovanni) : grandiose ! C'était en 1954. Trois mois plus tard, Furtwängler disparaissait. » (Diapason, juillet-août 2018 / Didier Van Moere)
33,99 €

Classique - Paru le 28 février 2003 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistré au Theater an der Wien le 12 octobre 1953, cette version de Fidelio est l'un des quelques témoignages que l'on connait de l'opéra de Beethoven par Furtwängler. Elle réunit la crème des chanteurs de cette époque, à commencer par la wagnérienne survoltée que fut Martha Mödl ou la gracieuse Sena Jurinac. A la fin de sa vie, la direction de Furtwängler est impressionnante tellement elle sonde les profondeurs de l'oeuvre.
7,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 septembre 2006 | Naxos

Livret Distinctions 9 de Classica-Répertoire
Extraits de Tannhäuser, Lohengrin, Die Walküre, Die Götterdämmerung (Prélude - Marche Funèbre de Siegfrid - L'immolation de Brünnhilde)... / Kirsten Flagstad, sop. - Philharmonia Orchestra, dir. Wilhelm Furtwängler
9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Distinctions 4 étoiles de Classica
Ludwig Suthaus (Siegfried), Kirsten Flagstad (Brünnhilde), Josef Hermann (Gunther), Hilde Konetzni (Gutrune), Josef Greindl (Hagen)... - Orchestra e Coro di Roma della RAI - Wilhelm Furtwängler, direction
1,69 €
1,69 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
S’il n’y en a qu’une… Franck, comme quelques autres, n’écrivit en tout et pour tout qu’une seule symphonie, mais pas n’importe laquelle : LA symphonie de Franck, sommet de l’art symphonique franckien. Franckien et non pas français, car la forme n’a jamais vraiment été une chose française, surtout pas à l’époque romantique où l’on se détourna bientôt, en France, des modèles germaniques pour la raison qu’ils étaient trop germaniques. D’ailleurs, la symphonie en ré mineur de Franck n’est ni française ni germanique ; elle est d’une puissante personnalité unique, celle de son compositeur, préoccupé de recherches formelles d’une étrange complexité sur le papier – en particulier la forme cyclique, qui fait que des éléments thématiques communs se retrouvent mouvement après mouvement, jusqu’à des citations directes de cellules entières d’un mouvement à l’autre. Nombreux sont les chefs qui se sont frottés à l’œuvre, y compris au disque, mais sans doute peu ont su en distiller la grandeur comme le fit Furtwängler avec l’Orchestre de Vienne en 1955 – pourtant peu habitués, l’un et l’autre, à ce répertoire, mais peut-être est-ce cette distance qui fait que le vénérable chef a si merveilleusement dépassé la stérile analyse formelle qu’en font certains, pour nous donner une lecture pleine d’élan et de force. Illico dans la Discothèque idéale ! © SM/Qobuz
7,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 septembre 2011 | ICA Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason
Le présent enregistrement n'a jamais été commercialisé en dehors du Japon.Furtwängler était tombé malade pendant les répétitions de la Neuvième de Beethoven début mai 1953, occasionnant un report en fin de mois. Cette version enregistrée le 30 mai n'est pas à confondre avec celle du 31 mai, plus connue et maintes fois rééditiée et à la qualité sonore inférieure à celle que publie ICA Classics, dans un remastering haute qualité.
7,99 €

Classique - Paru le 29 avril 2008 | Naxos

Livret Distinctions 9 de Classica-Répertoire
14,99 €

Classique - Paru le 9 novembre 2018 | Warner Classics

55,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 27 mai 1991 | Warner Classics

« Noir, désespéré, tragique : le Don Giovanni de Wilhelm Furtwängler, comme le Commandeur, surgit de l'abîme. Vous n'en éprouverez même pas la lenteur, surtout quand vous entendrez l'Anna d'Elisabeth Grümmer ou l'Elvire d'Elisabeth Schwarzkopf, marquées dans leur chair par l'abuseur au charme irrésistible de Cesare Ciepi (Don Giovanni) : grandiose ! C'était en 1954. Trois mois plus tard, Furtwängler disparaissait. » (Diapason, juillet-août 2018 / Didier Van Moere)
17,99 €
13,49 €

Musique symphonique - Paru le 24 novembre 2017 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
« [...] Ce double album présente le dernier concert de Furtwängler avec le Swiss Festival Orchestra le 26 août 1953 à Lucerne. Cet enregistrement, publié à plusieurs reprises mais dans une captation sonore privée réalisée avec un Revox, est maintenant disponible pour la première fois dans une bien meilleure qualité puisqu'il a été masterisé à partir des bandes originales de la Radio enfin récupérées. Et pour la première fois également, ce concert est donné ici dans son intégralité avec l'Ouverture de Manfred de Robert Schumann qui ouvrait le programme mais qui, présumée perdue, manquait dans les précédentes éditions. Le programme de ce concert est caractéristique du grand Furtwängler qui se voyait de plus en plus comme le garant du patrimoine classique et romantique dans la tradition musicale allemande. À son actif, plus d'un millier d'œuvres de Beethoven dirigées et plus de cinq cents de Brahms, qui sont révélatrices des préférences musicales du Maestro. Schumann figurera "seulement" 190 fois dans ses programmes. De toutes les œuvres de ce dernier, c'est l'Ouverture de Manfred, par l'image de sombre mélancolie qu'elle renvoie, qui correspond le plus aux idéaux philosophiques de Beethoven et à son concept de "Per aspera ad astra" ("Par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles") que Furtwängler a fait siens.» (Extrait du texte du livret signé par Uwe Schweikert traduit par Qobuz)
22,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Warner Classics

6,99 €
6,99 €

Classique - Paru le 8 octobre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Naxos

Livret
Edwin Fischer, piano - Philharmonia Orchestra - Vienna Philharmonic Orchestra - Wilhelm Furtwängler, direction
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 21 novembre 2014 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
8,99 €

Classique - Paru le 27 mars 2014 | Masterpieces

7,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 12 avril 2019 | Warner Classics

6,99 €

Classique - Paru le 24 novembre 2016 | The Golden Legacy of Music

11,49 €

Musique symphonique - Paru le 2 décembre 2013 | Tahra

Livret
Tahra publie une interprétation de Wilhelm Furtwängler de l'Héroïque de Beethoven, enregistrée les 19 et 20 décembre 1944 dans des conditions techniques superlatives. Il est rare d'entendre l'art du maestro allemand rayonner avec une telle ampleur sonore. Inutile de dire que musicalement c'est suprême. Une telle gestion du temps, une telle puissance foudroyante dans la respiration, des phrasés se sont bel et bien évaporées.

L'interprète

Wilhelm Furtwängler dans le magazine
  • Le Hall of Fame de Gramophone
    Le Hall of Fame de Gramophone Le mensuel britannique Gramophone lance son panthéon des personnalités ayant contribué à l’industrie du disque classique. Callas, Karajan, Abbado, Furtwängler et Bernstein ouvrent le bal !
  • L’autre Elisabeth…
    L’autre Elisabeth… Souvenons-nous du timbre exceptionnel d'Elisabeth Grümmer...
  • L'Opéra de Vienne expose son passé nazi
    L'Opéra de Vienne expose son passé nazi Le Théâtre des Champs-Elysées propose, jusqu’au 23 juin, L'Opéra d'Etat de Vienne et l'Anschluss - 1938, une exposition mettant en lumière le passé nazi du Staatsoper de Vienne.
  • Furtwängler, 1942
    Furtwängler, 1942 A propos de ces deux documents filmés dans lesquels on voit Wilhelm Furtwangler conduire l'Ouverture des Maîtres Chanteurs de Wagner en 1942, et le final de la Neuvième à l'occasion de l'anniversai...