Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

case/lang/veirs

Au siècle dernier, certaines stars de la country pactisaient le temps d’un ou deux albums. En 1987 par exemple, Dolly Parton, Linda Ronstadt et Emmylou Harris s’étaient amusées à l’exercice, osant même une suite douze ans plus tard… Cette fois, les voix concernées ne sont pas 100% country et naviguent plutôt dans des eaux plus bigarrées. Quoi qu’il en soit, la réunion de Neko Case, k.d. lang et Laura Veirs est une affiche qui fait grandement saliver. Trois très fortes personnalités artistiques, assez éloignées aussi bien au niveau du chant que de leur plume. Trois femmes n’étant étonnamment pas si proches que ça dans la « vraie vie ».


La petite histoire veut que k.d. lang ait envoyé un mail on ne peut plus direct à ses deux cadettes, leur déclarant : « Je crois que nous devrions faire un album ensemble. » Un claquement de doigt plus tard, les trois femmes choisissent Portland pour travailler et écrire leur disque. Produit par Tucker Martine (monsieur Laura Veirs à la ville), les quatorze chansons mélangent americana brodé à la main, folk luxueux et une vision pop vintage héritée des girl groups sixties et de la tradition des torch songs. Côté harmonies, la palette de teintes s’avère bluffante et la richesse est de mise. Chacune joue non seulement bien son rôle mais ne tente jamais de tirer à elle la couverture.


Il y a une véritable élégance et une grande classe dans ce disque qui permet aussi de souligner le talent des protagonistes de l’affaire : k.d. lang est une géniale crooneuse country drapée dans la soie, Laura Veirs joue les folkeuse de service en version luxe et Neko Case a le sexappeal rock’n’roll toujours maitrisé. Au fil des écoutes, case/lang/veirs impose sa puissance artistique, sa qualité d’écriture et d’interprétation. Difficile de ne pas craquer.© MZ/Qobuz

Lire aussi

Discographie

1 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums