Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Van Baerle Trio - Beethoven: Complete Piano Trios Vol. 3

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven: Complete Piano Trios Vol. 3

Van Baerle Trio

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Troisième volume de l’intégrale des trios de Beethoven par le Trio Van Baerle – dont le nom est tout simplement emprunté à la rue dans laquelle les trois musiciens se sont musicalement croisés la première fois ! L’ensemble s’est déjà distingué avec plusieurs récompenses internationales (Concours de Lyon, de Munich, du Concertgebouw) et s’est perfectionné auprès de Menahem Pressler ; ses engagements l’ont déjà conduit à se produire entre autres au Musikverein de Vienne, au Barbican de Londres, à la Cité de la musique de Paris ou la Philharmonie de Cologne : un beau palmarès déjà. Voici donc les deux Trios de l’Op. 70, écrits au cours de l’année 1808, celle qui a vu naître les Cinquième et Sixième Symphonies ou le Quatrième Concerto. Et pourtant, ce sont de vraies œuvres de musique de chambre, sans la moindre impression symphonique. Le compositeur y met en avant chacun des trois solistes, sans subordination aucune.
En complément de programme, les Variations Op. 44 des années 1800. Pour certains, le thème (qui n’est pas nommé dans la partition) pourrait être de Beethoven, pour d’autres il serait emprunté à un opéra de Dittersdorf alors assez célèbre. Qu’importe le flacon… Pour cet enregistrement, le Trio Van Baerle utilise un piano moderne mais à cordes parallèles ; sur les pianos de concert d’aujourd’hui, généralement, les cordes des graves et du registre moyen se croisent, de sorte que les sonorités se brouillent un peu plus, alors qu’un instrument à cordes parallèles, prenant exemple sur les pianos du XIXe siècle, offre une sonorité plus différentiée. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven: Complete Piano Trios Vol. 3

Van Baerle Trio

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Trio in D Major, Op. 70 No. 1 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro vivace e con brio 00:10:34

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

2
II. Largo assai ed espressivo 00:09:02

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

3
III. Presto 00:08:26

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Piano Trio in E-Flat Major, Op. 70 No. 2 (Ludwig van Beethoven)

4
I. Poco sostenuto. Allegro ma non troppo 00:10:34

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

5
II. Allegretto 00:04:59

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

6
III. Allegretto ma non troppo 00:08:57

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

7
IV. Finale. Allegro 00:07:50

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Variations in E-Flat Major, Op. 44 (Ludwig van Beethoven)

8
Variations in E-Flat Major, Op. 44 00:11:53

Ludwig van Beethoven, Composer - Van Baerle Trio

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Descriptif de l'album

Troisième volume de l’intégrale des trios de Beethoven par le Trio Van Baerle – dont le nom est tout simplement emprunté à la rue dans laquelle les trois musiciens se sont musicalement croisés la première fois ! L’ensemble s’est déjà distingué avec plusieurs récompenses internationales (Concours de Lyon, de Munich, du Concertgebouw) et s’est perfectionné auprès de Menahem Pressler ; ses engagements l’ont déjà conduit à se produire entre autres au Musikverein de Vienne, au Barbican de Londres, à la Cité de la musique de Paris ou la Philharmonie de Cologne : un beau palmarès déjà. Voici donc les deux Trios de l’Op. 70, écrits au cours de l’année 1808, celle qui a vu naître les Cinquième et Sixième Symphonies ou le Quatrième Concerto. Et pourtant, ce sont de vraies œuvres de musique de chambre, sans la moindre impression symphonique. Le compositeur y met en avant chacun des trois solistes, sans subordination aucune.
En complément de programme, les Variations Op. 44 des années 1800. Pour certains, le thème (qui n’est pas nommé dans la partition) pourrait être de Beethoven, pour d’autres il serait emprunté à un opéra de Dittersdorf alors assez célèbre. Qu’importe le flacon… Pour cet enregistrement, le Trio Van Baerle utilise un piano moderne mais à cordes parallèles ; sur les pianos de concert d’aujourd’hui, généralement, les cordes des graves et du registre moyen se croisent, de sorte que les sonorités se brouillent un peu plus, alors qu’un instrument à cordes parallèles, prenant exemple sur les pianos du XIXe siècle, offre une sonorité plus différentiée. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Van Baerle Trio

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La grande aventure du Fidelio de Beethoven

Basé sur un fait divers survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire (l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari emprisonné au fond d’un cachot), l’unique opéra de Beethoven a connu une destinée mouvementée, remanié de part et d’autre au fil des années. Nouvelle preuve du génie musical du compositeur allemand, “Fidelio” lui a aussi permis de mettre en musique un livret répondant à ses opinions politiques.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho, l’histoire de la musique est jalonnée par des figures de femmes qui ont « osé » écrire de la musique. La création serait l’apanage des hommes ? Notre musée sonore compte en effet plus de compositeurs, connus et reconnus, que de compositrices. Pourtant, leurs œuvres ne sont pas moins passionnantes et il n’y a aucune raison de les considérer comme des objets de second ordre ni de les ignorer. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Dans l'actualité...