Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €
DNA

Électronique - Paru le 7 février 2020 | Malligator Préférence

Hi-Res
Prisonnier de ses tubes portés par les voix soul de Jocelyn Brown ou Kay Garner, Cerrone a trouvé la solution pour s’évader : sortir un album purement instrumental. Un disque qu’il a composé sur scène, où il s’est vite rendu compte que le public attendait les figures imposées – Supernature, Love in C Minor ou Give Me Love –, et pas grand-chose d’autre. Le pape du disco raconte même qu’il se faisait engueuler sur les réseaux sociaux ou par le label quand il osait jouer des versions remixées. Entre les puristes et les fans, les seuls moments où il pouvait sortir des clous et échapper à son passé se trouvaient… entre les tubes, durant lesquels il fabriquait des boucles sans prétention sur son ARP Odyssey.Des boucles qu’il a fini par rhabiller en studio, comme celle de The Impact, hymne néo-écolo qu’il considère comme la “vraie suite de Supernature”, qui lance un DNA étonnamment brut, sans fioritures ni vocals, à part ce sample d’un discours de la primatologue Jane Goodal. Alors évidemment, avec un synthé ARP, ça sonne parfois comme du Jean-Michel Jarre, mais un Jarre qui aurait dansé au Paradise Garage. Au final, il est plutôt agréable d’entendre un Cerrone sans le mode “tube interplanétaire” enclenché, en se disant que s’il avait sorti cet album-là dans les 70’s, il aurait un statut bien différent aujourd’hui, moins populaire mais sans doute plus culte. Et comme on n'échappe jamais vraiment à son destin, il prépare pour les prochaines semaines un disque sur lequel il a invité des chanteurs à poser sur les morceaux de DNA… © Smaël Bouaici/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Disco - Paru le 27 octobre 2014 | Malligator Préférence

Hi-Res
Cet album réunit les trois premiers LP de Cerrone. Paru en 1976, Love In C Minor est celui par qui tout a commencé. Autoproduit par Cerrone, il recèle le premier morceau disco dépassant les seize minutes, lançant ainsi la folie des "versions maxi". Cerrone y reprend également Black Is Black en version disco. Culte. Un an plus tard, on ne change pas une recette gagnante et Cerrone's Paradise est porté par l'hymne éponyme d'une durée de seize minutes. Énorme carton, mais sentiments de redite… Toujours 1977 mais cette fois, l'album-concept de la confirmation ! Avec Supernature, Cerrone a connu LE succès planétaire, repris en chœur par l'enivrant Give Me Love, toujours diffusé dans les clubs et en radio. Méga culte. © PPG/Qobuz
CD11,99 €

Électronique - Paru le 15 décembre 2014 | Malligator Préférence

CD7,99 €

Dance - Paru le 10 juillet 2001 | Malligator Préférence

HI-RES1,99 €
CD1,29 €

Électronique - Paru le 3 octobre 2019 | Malligator Préférence

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Disco - Paru le 28 octobre 2016 | Malligator Préférence

Hi-Res
Maître du disco éternel, Jean-Marc Cerrone a réussi à traverser les décennies en adaptant aux sonorités du moment, ses productions qui firent son succès au milieu des seventies. Ainsi, Red Lips parvient à faire le grand écart entre ce groove discoïde du siècle dernier et des sonorités 100% 2016. Pour ce premier album studio en sept ans, Cerrone a réuni à ses côtés un casting de stars parmi lesquelles Nile Rodgers de Chic, Alexis Taylor du groupe Hot Chip mais aussi Aloe Blacc, Brendan Reilly, Kiesza, James Hart, Sam Gray, Wallace Turrell, Yasmin, Dax, Chelcee Grimes & Mike City et Tony Allen. Cerrone a beau avoir 64 printemps et son Supernature s’apprête à souffler ses 40 bougies, cette cuvée 2016 réussit à inventer une sorte de Studio 54 du troisième millénaire, un dancefloor électro-disco-funk moderne qui n’oublie jamais de jeter un œil sur l’art des anciens. La boule à facette n’a pas fini de tourner. © CM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Disco - Paru le 27 octobre 2014 | Malligator Préférence

Hi-Res
Cerrone s'est essayé aux bande originales de films en réarrangeant certains de ses morceaux, accompagnés de nouvelles compositions avec Don Ray et Alain Wisniak. Le succès est au rendez-vous, les fans se délectant des ambiances musicales et des nouveaux arrangements des titres phares de sa jeune carrière. Les volets 1 et 2 sont mémorables. © PPG/Qobuz
CD7,99 €

Disco - Paru le 4 mai 2015 | Malligator Préférence

CD7,99 €

Dance - Paru le 16 mars 2008 | Malligator Préférence

CD1,29 €

Électronique - Paru le 7 septembre 2018 | Malligator Préférence

CD7,99 €

Dance - Paru le 6 septembre 2012 | Malligator Préférence

CD5,99 €

Électronique - Paru le 4 mai 2015 | Malligator Préférence

CD3,99 €

Disco - Paru le 12 février 2016 | Malligator Préférence

HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Disco - Paru le 27 octobre 2014 | Malligator Préférence

Hi-Res
Don Ray est un homme orchestre. Compositeur, musicien et arrangeur, il a commis un LP solo en 1978 avec Cerrone aux manettes de la production. Il recèle notamment le hit Got To Have Lovin', très joué en club à l'époque. Un album somme toute moins impressionnant que ceux de Cerrone de l'époque. © PPG/Qobuz
CD7,99 €

Dance - Paru le 3 novembre 2002 | Malligator Préférence

CD0,99 €

Électronique - Paru le 20 avril 2015 | Malligator Préférence

CD7,99 €

Dance - Paru le 4 avril 1979 | Malligator Préférence

CD9,99 €

Disco - Paru le 1 janvier 2006 | Malligator Préférence

CD7,99 €

Dance - Paru le 23 mars 1982 | Malligator Préférence

HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Disco - Paru le 27 octobre 2014 | Malligator Préférence

Hi-Res
Premier groupe "connu" où Cerrone officiait, Kongas a donné naissance à quatre albums plus ou moins mémorables, dont Africanism et sa reprise de Gimme Some Loving de Steve Winwood (Spencer Davis Group). On peut approcher ces morceaux comme un témoignage des balbutiements de la disco-touch française tendance jungle et ethnic. © PPG/Qobuz

L'interprète

Cerrone dans le magazine