Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Who - Who's Next

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Who's Next

The Who

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Avec Who’s Next, le guitariste, claviériste, chanteur, auteur, compositeur et leader de The Who Pete Townshend valide deux idées déterminantes : on ne réécrit jamais Tommy. Et cela n’a aucune importance, tant que l’on conserve la faculté de composer les plus belles chansons rock qui soient.

Même s’il lui faut plonger dans la dépression nerveuse, et abandonner le vague projet d’une œuvre inspirée par la science-fiction (Tommy Goes Outer Space ?), le choc, psychologique et artistique, a, au moins, un effet salutaire, et c’est de permettre aux Anglais d’offrir ce qui reste vraisemblablement – ou pas loin – leur meilleur disque. Car Who’s Next est un enregistrement complet, qui distille quelques sublimes ballades (« Behind Blue Eyes »), un élégant solde de tout compte à la nostalgie des sixties (« Song Is Over »), et des hymnes politiques d’une amère lucidité (« Won’t Get Fooled Again », plus tard utilisé dans la série télévisée Les Experts).

Le tout baigne dans la luxuriance de synthétiseurs, dont Townshend est manifestement tombé amoureux (et qui permettent de rendre à deux reprises un hommage appuyé au compositeur répétitif américain Terry Riley), et bénéficie de prestations lumineuses du bassiste John Entwistle (qui nous gratifie d’un décontracté « My Wife » toutes fanfares dehors), du batteur Keith Moon, imparable tel une mitraillette rock, ou un serpent vicieux, c’est selon, et de Roger Daltrey, qui n’a vraisemblablement jamais aussi bien chanté. Et le violoniste Dave Arbus (ex East Of Eden) donne le tournis sur le morceau d’ouverture (« Baba O’Riley »), où il est invité.



Who’s Next
(naturellement à emporter sur une île déserte, en lieu et place d’une trousse de survie), connaîtra le sort qu’on réserve en Europe aux chefs d’œuvre : triomphal. Quant aux charts américains, ils réserveront au disque la quatrième position, alors que « Won’t Get Fooled Again » et « Behind Blue Eyes » en seront les singles émérites.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

Plus d'informations

Who's Next

The Who

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Baba O'Riley (Original Album Version)
00:04:59

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer, Associate Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

2
Bargain (Original Album Version)
00:05:33

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer, Associate Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

3
Love Ain't For Keeping (Original Album Version)
00:02:10

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

4
My Wife (Original Album Version)
00:03:35

John Entwistle, ComposerLyricist - The Who, Producer, MainArtist - GLYN JOHNS, Producer, Associate Producer - Kit Lambert, Producer, Executive Producer - Chris Stamp, Producer, Executive Producer - Pete Kameron, Producer, Executive Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

5
The Song Is Over (Original Album Version)
00:06:19

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

6
Getting In Tune (Original Album Version)
00:04:49

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

7
Going Mobile (Original Album Version)
00:03:43

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

8
Behind Blue Eyes (Original Album Version)
00:03:40

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer, Associate Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

9
Won't Get Fooled Again (Original Album Version)
00:08:36

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

10
Pure And Easy (New York Record Plant Session 2003 Remix)
00:04:38

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

11
Baby Don't You Do It (New York Record Plant Session 2003 Remix)
00:08:43

Lamont Dozier, ComposerLyricist - The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, Producer - Eddie Holland, ComposerLyricist - Brian Holland, ComposerLyricist - Kit Lambert, Producer - Peter Meaden, Producer - Andy MacPherson, Mixer, StudioPersonnel - Chris Parmeinter, Producer

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

12
Naked Eye (Live At Young Vic, London/1971)
00:06:20

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

13
Water (Live At Young Vic, London/1971)
00:08:35

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

14
Too Much Of Anything (Live At Young Vic, London/1971)
00:04:23

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

15
I Don't Even Know Myself (Original Album Version)
00:05:03

John Entwistle, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Keith Moon, Drums, AssociatedPerformer - The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, Electric Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Roger Daltrey, Vocals, AssociatedPerformer

℗ 1971 Polydor Ltd. (UK)

16
Behind Blue Eyes (New York Record Plant Session 2003 Remix)
00:03:28

The Who, Producer, MainArtist - Pete Townshend, ComposerLyricist - GLYN JOHNS, Producer, Associate Producer

℗ 2003 Polydor Ltd. (UK)

Descriptif de l'album

Avec Who’s Next, le guitariste, claviériste, chanteur, auteur, compositeur et leader de The Who Pete Townshend valide deux idées déterminantes : on ne réécrit jamais Tommy. Et cela n’a aucune importance, tant que l’on conserve la faculté de composer les plus belles chansons rock qui soient.

Même s’il lui faut plonger dans la dépression nerveuse, et abandonner le vague projet d’une œuvre inspirée par la science-fiction (Tommy Goes Outer Space ?), le choc, psychologique et artistique, a, au moins, un effet salutaire, et c’est de permettre aux Anglais d’offrir ce qui reste vraisemblablement – ou pas loin – leur meilleur disque. Car Who’s Next est un enregistrement complet, qui distille quelques sublimes ballades (« Behind Blue Eyes »), un élégant solde de tout compte à la nostalgie des sixties (« Song Is Over »), et des hymnes politiques d’une amère lucidité (« Won’t Get Fooled Again », plus tard utilisé dans la série télévisée Les Experts).

Le tout baigne dans la luxuriance de synthétiseurs, dont Townshend est manifestement tombé amoureux (et qui permettent de rendre à deux reprises un hommage appuyé au compositeur répétitif américain Terry Riley), et bénéficie de prestations lumineuses du bassiste John Entwistle (qui nous gratifie d’un décontracté « My Wife » toutes fanfares dehors), du batteur Keith Moon, imparable tel une mitraillette rock, ou un serpent vicieux, c’est selon, et de Roger Daltrey, qui n’a vraisemblablement jamais aussi bien chanté. Et le violoniste Dave Arbus (ex East Of Eden) donne le tournis sur le morceau d’ouverture (« Baba O’Riley »), où il est invité.



Who’s Next
(naturellement à emporter sur une île déserte, en lieu et place d’une trousse de survie), connaîtra le sort qu’on réserve en Europe aux chefs d’œuvre : triomphal. Quant aux charts américains, ils réserveront au disque la quatrième position, alors que « Won’t Get Fooled Again » et « Behind Blue Eyes » en seront les singles émérites.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

Live In Paris

Diana Krall

Live In Paris Diana Krall

Martha Argerich - Debut Recital

Martha Argerich

Martha Argerich and Friends Live from Lugano 2015

Martha Argerich

À découvrir également
Par The Who

Live at the Monterey International Pop Festival

The Who

Live At Leeds (Deluxe Edition)

The Who

Tommy

The Who

Tommy The Who

Quadrophenia

The Who

Quadrophenia The Who

The Who at Live Aid (Live at Wembley Stadium, 13th July 1985)

The Who

Playlists

Dans la même thématique...

Hardware

Billy F Gibbons

Hardware Billy F Gibbons

Letter To You

Bruce Springsteen

Letter To You Bruce Springsteen

Power Up

AC/DC

Power Up AC/DC

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Abbey Road (Super Deluxe Edition)

The Beatles

Les Grands Angles...
Led Zeppelin : 50 ans de rock

Led Zeppelin a fêté en 2018 les 50 ans de sa formation. Après avoir marqué l’histoire du rock en douze ans, Jimmy Page, Robert Plant et John Paul Jones se sont retrouvés plusieurs fois sur scène et en studio depuis la mort du batteur John Bonham en 1980, avec plus ou moins de bonheur. Retour sur les différents come-back de Led Zep.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Les pionniers du rock’n’roll

Le rock’n’roll n’est pas mort. Mais ses pionniers encore en vie se comptent sur deux doigts d’une main : Jerry Lee Lewis et Wanda Jackson. 84 et 82 ans. Lui, poulain sauvage de l’écurie Sun Records, entré dans l’histoire en foutant le feu à son instrument, en transformant la musique d’église, la country et le boogie-woogie en rock’n’roll diabolique. Elle, chanteuse country qui s’est offert une belle aventure rock’n’roll aux côtés d’Elvis. De Little Richard à Chuck Berry en passant Johnny Cash, Carl Perkins, Bo Diddley, Bill Haley, Elvis Presley, Gene Vincent, Eddie Cochran, Buddy Holly et Hank Williams, Qobuz rend hommage aux précurseurs du rock.

Dans l'actualité...