Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Benediction - Scriptures

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Scriptures

Benediction

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Benediction est ce qu'il convient d'appeler un « second couteau ». Pourtant présent dès les origines du death metal et plutôt bien noté à ses débuts, le combo de Birmingham s'est maintenu dans le peloton de tête européen jusqu'à l'excellent Transcend the Rubicon (1993) avant de voir ses concurrents d'alors s'échapper en tête de course, tandis que sa carrière entamait quelques années de sur-place malgré une salve d'albums exempte de reproches. Après 12 années de silence discographique, les Anglais reviennent avec ce Scriptures qui ne fait aucun prisonnier. Dave Ingram, chanteur de 1990 à 1998, est rentré au bercail après le départ de Dave Hunt (également vocaliste d'Anaal Nathrakh) qui a tenu le micro durant 21 ans. Ce retour du fils prodigue, parti un temps chez Bolt Thrower, redore assurément le blason du groupe tant son chant colle à merveille à ce death metal de tradition. Malgré la production très actuelle de Scott Atkins (Cradle of Filth, Vader...), le style de Benediction reste farouchement ancré dans les 90's, lorsque le « grand méchant death » se permettait encore d'assumer quelques influences thrash (cf. Progenitors of A New Paradigm) et groovait sans scrupules (cf. Scriptures in Scarlet et son couplet digne du Napalm Death d'Harmony Corruption). Ce huitième album passe en revue tous les tempos connus dans le style, et présente une collection de riffs plus efficaces les uns que les autres. « Le death metal pour les Nuls », en quelque sorte. Peu de chance pour que cela suffise à transformer Scriptures en blockbuster et Benediction en groupe « bankable », mais sans aucun doute l'assurance de passer 46 minutes et 50 secondes à taper du pied et à secouer la tête en souriant de satisfaction. C'est déjà énorme. Accessoirement, si cela pouvait enfin faire accepter à tous l'idée que Benediction est bien davantage que « le premier groupe de Barney Greenway, chanteur de Napalm Death », cette encombrante étiquette dont il est flanqué depuis 1990, ça rendrait certainement service à tout le monde. © Charlélie Arnaud/Qobuz

Plus d'informations

Scriptures

Benediction

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Iterations of I
00:04:15

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

2
Scriptures in Scarlet
00:03:26

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

3
The Crooked Man
00:03:52

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

4
Stormcrow
00:03:06

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

5
Progenitors of a New Paradigm
00:05:24

Kam Lee, FeaturedArtist - Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

6
Rabid Carnality
00:02:45

David Hunt, Composer, Lyricist - Darren Brookes, Composer, Lyricist - David Ingram, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

7
In Our Hands, the Scars
00:04:36

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

8
Tear Off These Wings
00:04:19

David Hunt, Composer, Lyricist - Darren Brookes, Composer, Lyricist - David Ingram, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

9
Embrace the Kill
00:02:57

David Hunt, Composer, Lyricist - Darren Brookes, Composer, Lyricist - David Ingram, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

10
Neverwhen
00:04:10

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

11
The Blight at the End
00:03:12

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

12
We Are Legion
00:04:48

Darren Brookes, Composer, Lyricist - Benediction, MainArtist - Dave Ingram, Composer, Lyricist - Peter Rew, Composer, Lyricist

2020 Nuclear Blast 2020 Nuclear Blast

Descriptif de l'album

Benediction est ce qu'il convient d'appeler un « second couteau ». Pourtant présent dès les origines du death metal et plutôt bien noté à ses débuts, le combo de Birmingham s'est maintenu dans le peloton de tête européen jusqu'à l'excellent Transcend the Rubicon (1993) avant de voir ses concurrents d'alors s'échapper en tête de course, tandis que sa carrière entamait quelques années de sur-place malgré une salve d'albums exempte de reproches. Après 12 années de silence discographique, les Anglais reviennent avec ce Scriptures qui ne fait aucun prisonnier. Dave Ingram, chanteur de 1990 à 1998, est rentré au bercail après le départ de Dave Hunt (également vocaliste d'Anaal Nathrakh) qui a tenu le micro durant 21 ans. Ce retour du fils prodigue, parti un temps chez Bolt Thrower, redore assurément le blason du groupe tant son chant colle à merveille à ce death metal de tradition. Malgré la production très actuelle de Scott Atkins (Cradle of Filth, Vader...), le style de Benediction reste farouchement ancré dans les 90's, lorsque le « grand méchant death » se permettait encore d'assumer quelques influences thrash (cf. Progenitors of A New Paradigm) et groovait sans scrupules (cf. Scriptures in Scarlet et son couplet digne du Napalm Death d'Harmony Corruption). Ce huitième album passe en revue tous les tempos connus dans le style, et présente une collection de riffs plus efficaces les uns que les autres. « Le death metal pour les Nuls », en quelque sorte. Peu de chance pour que cela suffise à transformer Scriptures en blockbuster et Benediction en groupe « bankable », mais sans aucun doute l'assurance de passer 46 minutes et 50 secondes à taper du pied et à secouer la tête en souriant de satisfaction. C'est déjà énorme. Accessoirement, si cela pouvait enfin faire accepter à tous l'idée que Benediction est bien davantage que « le premier groupe de Barney Greenway, chanteur de Napalm Death », cette encombrante étiquette dont il est flanqué depuis 1990, ça rendrait certainement service à tout le monde. © Charlélie Arnaud/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Benediction

Playlists

Dans la même thématique...
Long Day Good Night Fates Warning
Metallica Metallica
S&M2 Metallica
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Metallica, le sentier de la gloire

Avec 125 millions d’albums vendus à travers le monde, dont une trentaine de millions pour le “Black Album”, Metallica est l’un des phénomènes pop les plus inattendus des 50 dernières années. Comment un groupe de metal aux chansons structurées de manière aussi alambiquée est-il parvenu à se jucher au niveau des produits de Madonna ou Michael Jackson ? Avec de l’intuition et beaucoup de détermination. Retour aux sources du groupe de metal le plus important de l’histoire.

“Back in Black” : AC/DC en pleine lumière

Avec ses 50 millions d’exemplaires, “Back in Black” est le deuxième album le plus vendu au monde, juste derrière “Thriller” de Michael Jackson ! Qui aurait imaginé que ce septième opus studio d’AC/DC arborerait un tel palmarès alors que son charismatique chanteur Bon Scott est mort prématurément après la sortie de “Highway to Hell”. La fin du tome 1 mais surtout le début du tome 2 dont les fans du gang australien continuent aujourd’hui à tourner les pages…

Dans l'actualité...