Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sébastien Tellier|Love Songs

Love Songs

Sébastien Tellier

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

L’actualité impose désormais cette évidence : Sébastien Tellier, a contrario du rugbyman Sébastien Chabal, avec lequel il partage néanmoins carrure et pilosité, n’ouvre la bouche qu’à bon escient. Même s’il n’est pas avare de ses efforts en la matière, géniteur en l’espace d’une décennie de trois albums en studio en format à géométrie variable suivant les contrées de distribution, un album acoustique en public, deux bandes originales de film (collaboration partielle pour Steak), et des tentatives de remixes. Sans évoquer même l’odyssée à Belgrade pour le compte du Concours de l’Eurovision de la chanson, pour le compte du refrain « Divine », et ses claquants rythmes synthétiques, et autres chœurs post-Rubettes.

Love Songs est donc l’intitulé retenu pour le survol de la carrière du Parisien, ce qui reste un assez passable résumé des préoccupations de l’artiste, et des attentes d’une frange de son public, prêt à la fois à l’action, et à la romance. Sagement classés par ordre chronologique (ou à peu près), les chansons retenues permettent de mesurer presque en temps réel l’évolution d’un compositeur qui a pris le risque d’un coming out technologique à partir de l’album Sexuality.

Mieux : c’est ici d’une manière éclatante que se fait jour la richesse évocatrice des partitions. « Fantino » et sa mélancolie soyeuse fut sur le tard récupéré pour la bande musicale de Lost in Translation par Sofia Coppola. Arraché au cocon de l’initial L’Incroyable Vérité, le très pointilliste « Universe » allumera des étoiles dans une évocation cinématographique de Daft Punk (Electroma). Quant à « L’enfance d’un chien », qui débute ici le programme, le metteur en scène Romain Gavras en fera son profit dans Notre jour viendra. Enfin, on sera ravi, positivement, de retrouver ici la très tendre et très douce et très respectueuse version d’une « Dolce Vita » empruntée à Christophe, comme la consécration d’un appariement de l’ordre de l’évidence.

Bonne nouvelle d’une étoile, donc (qui se trouve actuellement en studio pour pouvoir prochainement nous offrir la suite d’aventureuses musicales soyeuses), qui démontre en dix-sept sélections, et encore une fois, que quand on a que l’amour…Cela tombe bien : il l’a.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

Plus d'informations

Love Songs

Sébastien Tellier

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
L'enfance d'un chien
00:04:16

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

2
Universe
00:05:06

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

3
Fantino
00:03:11

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

4
Black douleur
00:03:35

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

5
Bye-Bye
00:02:18

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

6
Benny
00:03:10

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

7
Broadway
00:04:03

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

8
La ritournelle
00:07:34

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

9
League Chicanos
00:04:08

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

10
La dolce vita
00:04:11

Sébastien Tellier, Performer - Christophe, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

11
Roche
00:05:01

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

12
Divine
00:03:08

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

13
Look
00:04:34

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

14
L'amour et la violence
00:05:22

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

15
Le long de la rivière tendre
00:03:10

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

16
La ballade du Georges
00:04:20

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

17
L'amour et la violence (Live in Japan)
00:04:02

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

18
Ketchup vs. Genocide (Live in Japan)
00:03:16

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

19
Look (Live in Japan)
00:03:41

Sébastien Tellier, Performer - Sébastien Tellier, Composer

2011 Record Makers 2011 Record Makers

Descriptif de l'album

L’actualité impose désormais cette évidence : Sébastien Tellier, a contrario du rugbyman Sébastien Chabal, avec lequel il partage néanmoins carrure et pilosité, n’ouvre la bouche qu’à bon escient. Même s’il n’est pas avare de ses efforts en la matière, géniteur en l’espace d’une décennie de trois albums en studio en format à géométrie variable suivant les contrées de distribution, un album acoustique en public, deux bandes originales de film (collaboration partielle pour Steak), et des tentatives de remixes. Sans évoquer même l’odyssée à Belgrade pour le compte du Concours de l’Eurovision de la chanson, pour le compte du refrain « Divine », et ses claquants rythmes synthétiques, et autres chœurs post-Rubettes.

Love Songs est donc l’intitulé retenu pour le survol de la carrière du Parisien, ce qui reste un assez passable résumé des préoccupations de l’artiste, et des attentes d’une frange de son public, prêt à la fois à l’action, et à la romance. Sagement classés par ordre chronologique (ou à peu près), les chansons retenues permettent de mesurer presque en temps réel l’évolution d’un compositeur qui a pris le risque d’un coming out technologique à partir de l’album Sexuality.

Mieux : c’est ici d’une manière éclatante que se fait jour la richesse évocatrice des partitions. « Fantino » et sa mélancolie soyeuse fut sur le tard récupéré pour la bande musicale de Lost in Translation par Sofia Coppola. Arraché au cocon de l’initial L’Incroyable Vérité, le très pointilliste « Universe » allumera des étoiles dans une évocation cinématographique de Daft Punk (Electroma). Quant à « L’enfance d’un chien », qui débute ici le programme, le metteur en scène Romain Gavras en fera son profit dans Notre jour viendra. Enfin, on sera ravi, positivement, de retrouver ici la très tendre et très douce et très respectueuse version d’une « Dolce Vita » empruntée à Christophe, comme la consécration d’un appariement de l’ordre de l’évidence.

Bonne nouvelle d’une étoile, donc (qui se trouve actuellement en studio pour pouvoir prochainement nous offrir la suite d’aventureuses musicales soyeuses), qui démontre en dix-sept sélections, et encore une fois, que quand on a que l’amour…Cela tombe bien : il l’a.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Delta Kream

The Black Keys

Delta Kream The Black Keys

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

Ghost Song

Cécile McLorin Salvant

Ghost Song Cécile McLorin Salvant
À découvrir également
Par Sébastien Tellier

SYMPHONIC

Sébastien Tellier

SYMPHONIC Sébastien Tellier

Sexuality

Sébastien Tellier

Sexuality Sébastien Tellier

SYMPHONIC

Sébastien Tellier

SYMPHONIC Sébastien Tellier

Simple Mind

Sébastien Tellier

Simple Mind Sébastien Tellier

Domesticated

Sébastien Tellier

Domesticated Sébastien Tellier

Playlists

Dans la même thématique...

Follow

Martin Garrix

Follow Martin Garrix

Where Are You Now

Lost Frequencies

Where Are You Now Lost Frequencies

Dissidænce Episode 1

Vitalic

Asakusa Light

Soichi Terada

Asakusa Light Soichi Terada

LP1

Earth Trax

LP1 Earth Trax
Les Grands Angles...
Prodigy, Chemical Brothers, Fatboy Slim : big beat story

Alors que Keith Flint, le chanteur de Prodigy, vient de passer l’arme à gauche, Qobuz revient sur l’histoire du big beat, intense mouvement qui a fait exploser les frontières musicales, porté par trois acteurs majeurs, The Prodigy, les Chemical Brothers et Fatboy Slim.

Fabric, l’histoire d’une institution anglaise

Cœur battant de la scène électronique britannique, le label/club Fabric s’est fait un nom à travers des soirées épiques et des séries de compilations mythiques, qui rythment la vie des disquaires et des amateurs de musique de qualité depuis 1999. Retour sur l’histoire d’une institution anglaise.

L’électro nordique en 11 artistes

Les musiciens d’Europe du Nord ont toujours su ajouter un twist arctique à tous les genres de musique, et la sphère électronique n’y a pas échappé. Tour d’horizon en 11 étapes des artistes danois, suédois, norvégiens ou finlandais qui font glisser la techno, la house, le disco ou le dub vers de nouvelles latitudes.

Dans l'actualité...