Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Metronomy|Love Letters

Love Letters

Metronomy

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Après avoir évangélisé les foules avec The English Riviera, Joseph et ses apôtres de Metronomy signent un quatrième album assez étonnant. Un disque osé qui joue tant la carte de l’épure totale, pour ne pas dire du minimalisme militant, que celle d’un groove soul presque vintage. Le cerveau de Metronomy voulait ouvertement s’éloigner du « gros » son d’English Riviera pour revenir à plus de sobriété, de simplicité et, surtout, à l’essence même de ses chansons. Ces Love Letters ont même été gravées dans une des Mecque londonienne du son analogique, au studio Toe Rag, là même où les White Stripes enfantèrent leur album Elephant. A l'arrivée, Joseph Mount livre des mélodies accrocheuses, qu’il drape dans ce chaleureux son analogique tout à fait délicieux. Tantôt l’affaire est très pop (le single Love Letters), ou quasi-disco (Boy Racers) et parfois même proche des bidouilleurs de vieux synthés comme Jean-Jacques Perrey ou Stereolab (immense Reservoir). Avec Love Letters, Metronomy ne fait pas dans la facilité mais plutôt dans l’ambitieux et le risqué. La marque des grands en quelque sorte. © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Love Letters

Metronomy

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
The Upsetter
00:04:15

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

2
I'm Aquarius
00:04:01

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

3
Monstrous
00:03:53

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

4
Love Letters
00:05:15

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

5
Month Of Sundays
00:03:26

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

6
Boy Racers
00:04:18

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

7
Call Me
00:03:51

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

8
The Most Immaculate Haircut
00:04:30

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

9
Reservoir
00:03:14

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

10
Never Wanted
00:04:36

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

2013 Because Music 2013 Because Music

Descriptif de l'album

Après avoir évangélisé les foules avec The English Riviera, Joseph et ses apôtres de Metronomy signent un quatrième album assez étonnant. Un disque osé qui joue tant la carte de l’épure totale, pour ne pas dire du minimalisme militant, que celle d’un groove soul presque vintage. Le cerveau de Metronomy voulait ouvertement s’éloigner du « gros » son d’English Riviera pour revenir à plus de sobriété, de simplicité et, surtout, à l’essence même de ses chansons. Ces Love Letters ont même été gravées dans une des Mecque londonienne du son analogique, au studio Toe Rag, là même où les White Stripes enfantèrent leur album Elephant. A l'arrivée, Joseph Mount livre des mélodies accrocheuses, qu’il drape dans ce chaleureux son analogique tout à fait délicieux. Tantôt l’affaire est très pop (le single Love Letters), ou quasi-disco (Boy Racers) et parfois même proche des bidouilleurs de vieux synthés comme Jean-Jacques Perrey ou Stereolab (immense Reservoir). Avec Love Letters, Metronomy ne fait pas dans la facilité mais plutôt dans l’ambitieux et le risqué. La marque des grands en quelque sorte. © MZ/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Ring Ring

ABBA

Ring Ring ABBA
À découvrir également
Par Metronomy

Small World

Metronomy

Small World Metronomy

The English Riviera

Metronomy

Metronomy Forever

Metronomy

Metronomy Forever Metronomy

The English Riviera (10th Anniversary)

Metronomy

It's good to be back

Metronomy

Playlists

Dans la même thématique...

Music For Psychedelic Therapy

Jon Hopkins

Random Access Memories

Daft Punk

Promises

Floating Points

Promises Floating Points

Home

Rhye

Home Rhye

Loving In Stereo

Jungle

Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Les 10 titres qui ont fait la French Touch

Il y a vingt ans, la French Touch envahissait les clubs et les ondes radio du monde entier, installant l’Hexagone en bonne place sur la carte des musiques électroniques. Qobuz vous raconte l’histoire des 10 titres qui ont marqué cette période dorée pour les producteurs français.

F Communications, l’éveil de la scène électronique française

Label fondateur de la scène électronique française, F Communications, lancé par Eric Morand et Laurent Garnier en avril 1994 et mis en sommeil en 2008, fête ses 25 ans avec une série de rééditions qui permet de se replonger dans une époque où house et techno se sont fait une place sous les projecteurs.

Dans l'actualité...