Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Herbert Blomstedt|Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Gewandhausorchester Leipzig, Herbert Blomstedt

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Doyen des chefs d’orchestre encore en activité, Herbert Blomstedt avait 94 ans et le printemps dans les veines au cours de cet enregistrement des deux dernières symphonies de Schubert réalisé au Gewandhaus de Leipzig, en novembre 2021. Pour ses « débuts » sous pavillon Deutsche Grammophon, le chef suédois avait choisi de répéter et d’enregistrer les deux œuvres en public, mais l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement – le travail et l’enregistrement se sont finalement déroulés à huis clos.

Blomstedt connaît bien ce prestigieux et historique orchestre allemand dont il fut le chef de 1998 à 2005 et dont il reste le chef émérite. Cet enregistrement est une leçon de musique autant qu’une leçon de vie. La mélancolie de Schubert est ici transfigurée par un lumineux message d’espoir dès les premières mesures de la Symphonie « Inachevée » prises dans un tempo souple et allant sans ce climat morbide que la plupart des chefs impriment à cette œuvre.

C’est cette même éternelle jeunesse qui domine toute l’interprétation de la grande Symphonie en ut majeur dont les redites et les longs développements sont gommés par la grâce de tempos allants et sans aucune lourdeur. Les musiciens chantent dans tous les pupitres, particulièrement le hautbois solo du merveilleux Andante con moto qui prend sous cette baguette magique des allures de simple ländler. Le Scherzo, bondissant à souhait, prépare un Allegro vivace final (avec toutes ses reprises !) pétaradant, d’une joie de vivre particulièrement communicative. L’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig est ici au meilleur de sa forme, soignant les nuances et les brusques crescendos voulus par Schubert avec une petite harmonie frondeuse, des cuivres éclatants et une section de cordes tour à tour soyeuse et puissante. Le « cher Franz » est ici plus fraternel que jamais. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Herbert Blomstedt

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

Symphony No. 8 in B minor, D. 759 "Unfinished" (Franz Schubert)

1
I. Allegro moderato
Gewandhausorchester Leipzig
00:14:48

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
II. Andante con moto
Gewandhausorchester Leipzig
00:11:06

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Symphony No. 9 in C major, D. 944 "The Great" (Franz Schubert)

3
I. Andante - Allegro ma non troppo
Gewandhausorchester Leipzig
00:15:20

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
II. Andante con moto
Gewandhausorchester Leipzig
00:14:37

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
III. Scherzo. Allegro vivace
Gewandhausorchester Leipzig
00:15:10

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
IV. Allegro vivace
Gewandhausorchester Leipzig
00:16:22

Franz Schubert, Composer - René Möller, Recording Engineer, StudioPersonnel - Herbert Blomstedt, Conductor, MainArtist - Gewandhausorchester, Orchestra, MainArtist - Eike Boehm, Recording Engineer, StudioPersonnel - Toni Schlesinger, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bernhard Guettler, Producer, Mixer, Editor, StudioPersonnel

℗ 2022 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Doyen des chefs d’orchestre encore en activité, Herbert Blomstedt avait 94 ans et le printemps dans les veines au cours de cet enregistrement des deux dernières symphonies de Schubert réalisé au Gewandhaus de Leipzig, en novembre 2021. Pour ses « débuts » sous pavillon Deutsche Grammophon, le chef suédois avait choisi de répéter et d’enregistrer les deux œuvres en public, mais l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement – le travail et l’enregistrement se sont finalement déroulés à huis clos.

Blomstedt connaît bien ce prestigieux et historique orchestre allemand dont il fut le chef de 1998 à 2005 et dont il reste le chef émérite. Cet enregistrement est une leçon de musique autant qu’une leçon de vie. La mélancolie de Schubert est ici transfigurée par un lumineux message d’espoir dès les premières mesures de la Symphonie « Inachevée » prises dans un tempo souple et allant sans ce climat morbide que la plupart des chefs impriment à cette œuvre.

C’est cette même éternelle jeunesse qui domine toute l’interprétation de la grande Symphonie en ut majeur dont les redites et les longs développements sont gommés par la grâce de tempos allants et sans aucune lourdeur. Les musiciens chantent dans tous les pupitres, particulièrement le hautbois solo du merveilleux Andante con moto qui prend sous cette baguette magique des allures de simple ländler. Le Scherzo, bondissant à souhait, prépare un Allegro vivace final (avec toutes ses reprises !) pétaradant, d’une joie de vivre particulièrement communicative. L’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig est ici au meilleur de sa forme, soignant les nuances et les brusques crescendos voulus par Schubert avec une petite harmonie frondeuse, des cuivres éclatants et une section de cordes tour à tour soyeuse et puissante. Le « cher Franz » est ici plus fraternel que jamais. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Herbert Blomstedt

Brahms: Symphony No. 2 & Academic Festival Overture (Live)

Herbert Blomstedt

Brahms: Symphony No. 1 & Tragic Overture

Herbert Blomstedt

Mozart : Symphonies Nos. 40 & 41

Herbert Blomstedt

Mozart & Voříšek: Orchestral Works

Herbert Blomstedt

Beethoven: Symphony No. 7

Herbert Blomstedt

Beethoven: Symphony No. 7 Herbert Blomstedt

Playlists

Dans la même thématique...

Vivaldi: Concerti per violino X 'Intorno a Pisendel'

Julien Chauvin

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Glenn Gould : l'extravagance ?

Il ne faisait rien comme les autres et c’est sans doute pour ça qu’il est devenu l’un des pianistes les plus respectés du XXe siècle. Avec ses interprétations inédites des grands classiques du classique, sa façon de jouer les coudes sous le clavier et ses excentricités, Glen Gould était un des musiciens les plus appréciés – et les plus critiqués – de son temps. Retour sur la carrière de ce pianiste d’art et d’essai.

Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

8 femmes qui ont marqué la musique électronique

Des pionnières de la musique concrète aux vedettes du clubbing du XXIe siècle, Qobuz revient sur le parcours de huit femmes qui ont marqué, chacune à leur manière, la musique électronique des cinquante dernières années.

Dans l'actualité...