Les albums

14,39 CHF

Free jazz & Avant-garde - À paraître le 20 juillet 2018 | Slam Productions

1,59 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 20 juin 2018 | Noize Junky

23,99 CHF
15,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 15 juin 2018 | Big Dada

Hi-Res
Le chaos. Le relief. L’instabilité. La violence. Le cri. Le débat. Il y a tout ça, et bien plus, dans le jazz d’Onyx Collective qui n’est pas celui des cartes postales et des clubs de fumeurs de cigares. Ce collectif new-yorkais souffle un vent de révolte sur le genre comme certains de leurs aînés le faisaient au siècle dernier. De L’Art Ensemble Of Chicago aux Lounge Lizards de John Lurie, on cerne vite dans quel terreau la graine Onyx Collective a poussé. Proches de Nick Hakim, Princess Nokia et Dev Hynes alias Blood Orange, repérés aux côtés d'Ibeyi ou en tournée avec le saxophoniste Kamasi Washington, les membres de cette insaisissable formation (elle peut se produire dans un sous-sol, sur le toit d’un hôtel pour un cocktail lounge ou devant une boutique dans la rue) sont l’un des secrets les mieux gardés de la scène jazz américaine contemporaine. Après une série de maxis étonnants, ils publient un véritable premier album intitulé Lower East Suite Part Three. Un disque en forme d’hommage à la Grosse Pomme et au défi permanent de vivre dans la métropole face à la gentrification et la hausse sans fin des loyers. C’est dans ce contexte que le leader d’Onyx Collective, le saxophoniste et parfois chanteur Isaiah Barr, a conçu ce trip agité, en compagnie de ses complices Austin Williamson à la batterie, Walter Stinson à la contrebasse, Spencer Murphy à la basse et, invité sur quatre titres, le saxophoniste Roy Nathanson qui fut justement un Lounge Lizards durant quatre ans… Un jazz aux frontières du free rappelant fortement l’esprit no wave/postpunk du New York des années 80. Certains quartiers de la ville offraient alors un danger et une instabilité qu’Onyx Collective ressuscite avec intelligence. Le peintre Julian Schnabel était l’un des acteurs de ce New York oublié et éradiqué par les Apple Stores et les magasins/lofts de grands couturiers. C’est justement lui qui signe la pochette de cet album. La boucle est bouclée ? © Marc Zisman/Qobuz
20,79 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 15 juin 2018 | Grappa

12,72 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 8 juin 2018 | Delmark

30,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 1 juin 2018 | Arista - Legacy

13,59 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 1 juin 2018 | Trost Records

103,49 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 mai 2018 | Rhino Atlantic

Miles Davis l’avait publiquement traité de fou. Leonard Bernstein le trouvait pour sa part absolument génial. Rares furent ceux qui n’avaient pas une opinion tranchée sur le cas Ornette Coleman. Sorte de hors-la-loi préférant jouer ses propres compositions que les standards de jazz, le saxophoniste américain développa également l’harmolodie, théorie unissant harmonie et mélodie. Coleman restera comme un défricheur, un empêcheur de tourner en rond qui influencera des légions de musiciens ; et en agacera aussi un certain nombre... Ce coffret de dix disques compile l’une des périodes les plus importantes de leur auteur. Entre 1959 et 1961, il a publié six albums studio pour le label Atlantic. Six albums présents ici et agrémentés de prises alternatives et de bonus divers, tout cela évidemment impeccablement remastérisé par John Webber. A travers les opus The Shape of Jazz to Come (1959), Change of the Century (1959), This Is Our Music (1960), Free Jazz: A Collective Improvisation (1960), Ornette! (1961) et Ornette on Tenor (1961), et les compilations The Art of Improvisers (1970), Twins (1971), To Whom Who Keeps a Record (1975) et The Ornette Coleman Legacy (1993), on découvre l’art protéiforme d’un musicien ne cessant de se remettre en question. Une voix unique et singulière épaulée par d’autres voix uniques et singulières comme Don Cherry, Charlie Haden, Scott LaFaro, Billy Higgins ou bien encore Ed Blackwell. © Marc Zisman/Qobuz
117,49 CHF
103,49 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 mai 2018 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Miles Davis l’avait publiquement traité de fou. Leonard Bernstein le trouvait pour sa part absolument génial. Rares furent ceux qui n’avaient pas une opinion tranchée sur le cas Ornette Coleman. Sorte de hors-la-loi préférant jouer ses propres compositions que les standards de jazz, le saxophoniste américain développa également l’harmolodie, théorie unissant harmonie et mélodie. Coleman restera comme un défricheur, un empêcheur de tourner en rond qui influencera des légions de musiciens ; et en agacera aussi un certain nombre... Ce coffret de dix disques compile l’une des périodes les plus importantes de leur auteur. Entre 1959 et 1961, il a publié six albums studio pour le label Atlantic. Six albums présents ici et agrémentés de prises alternatives et de bonus divers, tout cela évidemment impeccablement remastérisé par John Webber. A travers les opus The Shape of Jazz to Come (1959), Change of the Century (1959), This Is Our Music (1960), Free Jazz: A Collective Improvisation (1960), Ornette! (1961) et Ornette on Tenor (1961), et les compilations The Art of Improvisers (1970), Twins (1971), To Whom Who Keeps a Record (1975) et The Ornette Coleman Legacy (1993), on découvre l’art protéiforme d’un musicien ne cessant de se remettre en question. Une voix unique et singulière épaulée par d’autres voix uniques et singulières comme Don Cherry, Charlie Haden, Scott LaFaro, Billy Higgins ou bien encore Ed Blackwell. © Marc Zisman/Qobuz
15,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 mai 2018 | Cadillac Records

14,34 CHF
9,54 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 18 mai 2018 | Cutting TST

Hi-Res

Free jazz & Avant-garde - Paru le 18 mai 2018 | AUM Fidelity

Livret
Téléchargement indisponible
7,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 18 mai 2018 | The Thing Records - Trost Records

12,72 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 14 mai 2018 | Brier Patch Music

7,95 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 30 avril 2018 | Music Network - Ti Amo Records

1,59 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 18 avril 2018 | Noize Junky

15,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 13 avril 2018 | hatOLOGY

Enregistré en 1995 pour le label No More Records, Symbol Systems réapparaît en 2018 en version remastérisée grâce à Hat Hut, label expert en free et jazz d’avant-garde. Un genre certes un brin fourre-tout dans lequel Matthew Shipp a joliment creusé son trou. En ce milieu des années 90, le pianiste américain alors âgé de 35 ans a déjà signé cinq disques et rassemble pas mal de fans. Avec cet album, il signe son premier essai en solo. Une sorte d’épreuve du feu inévitable pour un hors-la-loi que certains décrivent alors comme le fils spirituel de Cecil Taylor. Sauf que les quatorze pièces de Symbol Systems prouvent que la filiation est assez réductrice, Shipp jouant avec les textures et les tonalités différemment de son illustre aîné. Comme chez ses consœurs ingérables Marilyn Crispell et Myra Melford, son piano se nourrit à diverses sources et n’est pas exclusivement percussif. Il lorgne parfois vers Bud Powell, Andrew Hill ou Herbie Nichols notamment. Matthew Shipp réussit surtout à agencer ici ses nombreuses influences de manière assez originale et singulière. Les 23 ans qui séparent la sortie de Symbol Systems de sa réédition montrent au bout du compte que le temps a rendu cette œuvre à ne pas mettre entre toutes les oreilles encore plus profonde et belle. © Marc Zisman/Qobuz
9,54 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 13 avril 2018 | hatOLOGY

23,99 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 13 avril 2018 | hatOLOGY

1,29 CHF

Free jazz & Avant-garde - Paru le 30 mars 2018 | Baby's Back

Le genre

Free jazz & Avant-garde dans le magazine
  • Cecil Taylor, hors cadre
    Cecil Taylor, hors cadre Le plus célèbre des pianistes de free jazz est mort à l'âge de 89 ans...
  • Roscoe Mitchell en liberté
    Roscoe Mitchell en liberté Le grand saxophoniste de free jazz signe une œuvre exigeante et impressionnante...
  • Ornette Coleman est mort
    Ornette Coleman est mort Pionnier du free jazz, le saxophoniste texan Ornette Coleman restera comme un influent musicien avant-gardiste...
  • La folie Ali
    La folie Ali Activiste de la scène free, le dernier batteur de Coltrane disparaissait il y a 5 ans…
  • Roy Campbell est mort
    Roy Campbell est mort Trompettiste discret mais attachant de la scène free, le jazzman californien Roy Campbell s’est éteint à l’âge de 61 ans.
  • Bernard Vitet est mort
    Bernard Vitet est mort Trompettiste et multi-instrumentiste très actif sur la scène free française, Bernard Viret s’est éteint à l’âge de 79 ans.
  • Free at last
    Free at last Le dernier souffle du saxophoniste free David S. Ware...
  • David S. Ware est mort
    David S. Ware est mort Saxophoniste attachant au souffle puissant, l’Américain David S. Ware s’est éteint à l’âge de 62 ans.
  • Lol Coxhill est mort
    Lol Coxhill est mort Le saxophoniste, très actif sur la scène de Canterbury puis dans le free jazz britannique, s’est éteint à l’âge de 79 ans.
  • Archie birthday !
    Archie birthday ! Le saxophoniste Archie Shepp fête aujourd’hui ses 75 ans…