Catégories :

Les albums

HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Rock français - Paru le 29 avril 2020 | Upton Park

Hi-Res
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Rock français - Paru le 2 avril 2020 | Marc Desse

Hi-Res
CD5,49 CHF

Rock français - Paru le 27 février 2020 | Gravity Music

HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Rock français - Paru le 13 décembre 2019 | Marc Desse

Hi-Res
CD9,99 CHF

Rock français - Paru le 20 septembre 2019 | Matcha

Livret
CD7,49 CHF

Rock français - Paru le 12 septembre 2019 | Coop Breizh

CD1,59 CHF

Rock français - Paru le 16 juin 2019 | Matcha

HI-RES3,29 CHF
CD2,19 CHF

Rock français - Paru le 10 mai 2019 | La Tebwa

Hi-Res
CD8,99 CHF

Rock français - Paru le 2 janvier 2019 | Marianne Mélodie

Livret
CD1,59 CHF

Rock français - Paru le 14 décembre 2018 | Double Oxalis

HI-RES20,99 CHF
CD13,99 CHF

Rock français - Paru le 7 décembre 2018 | La Ouache Production

Hi-Res
HI-RES19,49 CHF
CD12,99 CHF

Rock français - Paru le 7 décembre 2018 | La Ouache Production

Hi-Res
HI-RES16,49 CHF
CD10,99 CHF

Rock français - Paru le 21 septembre 2018 | Léocas Records

Hi-Res Livret
CD8,99 CHF

Rock français - Paru le 5 septembre 2018 | Marianne Mélodie

Livret
CD10,99 CHF

Rock français - Paru le 2 février 2018 | Born Bad Records

Avec soin et intelligence, le label Born Bad Records poursuit son travail de réhabilitation d’artistes plus ou moins oubliés de la pop française des années 60 aux années 80. En l’occurrence, Pierre Vassiliu n’est pas vraiment un chanteur perdu. Si chacun se souvient de son tube Qui c’est celui-là, il est également l’auteur et interprète d’une multitude de chansons exquises injustement passées à la trappe. Cette compilation d’une poésie infinie s’ouvre avec Une Fille et trois garçons, qui raconte toute une époque sur un rythme bossa nova, à travers la poésie grivoise et souriante propre à Vassiliu.En vadrouille à Montpellier témoigne des émois sexuels, tendres et naïfs du chanteur lors d’une danse avec “une blondinette de 16 ans”. Rien de malsain et de libidineux ici, mais de l’émotion à l’état pur, teintée d’une nostalgie estivale. On retrouve la même douceur absolument désarmante et séduisante dans Sophie, Alentour de lune et On imagine le soleil, une valse bossa hédoniste qui reflète parfaitement la philosophie de ce baroudeur attachant qui a toujours envisagé son passage sur Terre comme un moment de plaisir, de chaleur humaine et d’humour. © NM/Qobuz
HI-RES3,29 CHF
CD2,19 CHF

Rock français - Paru le 26 janvier 2018 | Sterne

Hi-Res
CD10,99 CHF

Rock français - Paru le 8 décembre 2017 | Coop Breizh

Livret
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Rock français - Paru le 1 décembre 2017 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res
Quatre ans après avoir refait surface avec le groupe Détroit, Bertrand Cantat publie son premier véritable album solo qu’il a enregistré entre le Chili, l’Allemagne et la France. Baptisé Amor Fati, l'opus reprend selon Cantat le « concept utilisé par Nietzsche qui signifie « Aime ton destin, vis avec ». Amor Fati c'est une acceptation, une lucidité qui n'est pas une résignation ». Cette idée de l'homme devenu surhomme en transgressant les difficultés infuse tout l'album mais s'expose avant tout, sans surprise, dans le titre éponyme qui sert d’isoloir. Cantat y clame l'amour-amor-à mort de son destin comme l’enfer de ses possibles. Une émotion semi-rappée à prendre ou à laisser. Bertrand, lui, prolonge l'album de dix titres mélancoliques (J'attendrai) et/ou contestataires (L'Angleterre) sonnant le rock français suranné de l'ère 2000. Hormis Chui con que la basse du fidèle Pascal Humbert rend salutaire. En somme, rien de surprenant. Un brin, passé même, que le vent pourra facilement emporter. © CS/Qobuz
CD17,99 CHF

Rock français - Paru le 1 décembre 2017 | Universal Music Division Barclay

Quatre ans après avoir refait surface avec le groupe Détroit, Bertrand Cantat publie son premier véritable album solo qu’il a enregistré entre le Chili, l’Allemagne et la France. Baptisé Amor Fati, l'opus reprend selon Cantat le « concept utilisé par Nietzsche qui signifie « Aime ton destin, vis avec ». Amor Fati c'est une acceptation, une lucidité qui n'est pas une résignation ». Cette idée de l'homme devenu surhomme en transgressant les difficultés infuse tout l'album mais s'expose avant tout, sans surprise, dans le titre éponyme qui sert d’isoloir. Cantat y clame l'amour-amor-à mort de son destin comme l’enfer de ses possibles. Une émotion semi-rappée à prendre ou à laisser. Bertrand, lui, prolonge l'album de dix titres mélancoliques (J'attendrai) et/ou contestataires (L'Angleterre) sonnant le rock français suranné de l'ère 2000. Hormis Chui con que la basse du fidèle Pascal Humbert rend salutaire. En somme, rien de surprenant. Un brin, passé même, que le vent pourra facilement emporter. © CS/Qobuz
CD10,99 CHF

Rock français - Paru le 10 novembre 2017 | Upton Park

Livret

Le genre

Rock français dans le magazine