Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Benjamin Grosvenor - Chopin : Piano Concertos

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Chopin : Piano Concertos

Elim Chan, Royal Scottish National Orchestra, Benjamin Grosvenor

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Personnalité hors du commun, Benjamin Grosvenor nous livre une version très personnelle de deux œuvres essentielles du répertoire pianistique. Premier Britannique à signer un contrat exclusif avec Decca Classics depuis soixante ans, il s’est fait remarquer en remportant, en 2004 à l’âge de 11 ans, le Concours de la BBC, qui lui ouvrit aussitôt les portes d’une carrière internationale. Réalisé avec la jeune et talentueuse cheffe d’orchestre hongkongaise Elim Chan, directrice musicale du Royal Scottish National Orchestra, ce nouveau disque consacré à Chopin remonte aux premières amours musicales adolescentes du jeune prodige anglais. C’est à la suite d’un concert très réussi avec Elim Chan qu’ils décidèrent tous les deux d’enregistrer les deux Concertos pour piano de Frédéric Chopin.
On retrouve dans ce cinquième album (pour Decca) les qualités de chant de Grosvenor alliées à une virtuosité lui permettant d’exprimer pleinement une musique qu’il aime entre toutes. « Chopin a été le premier compositeur avec lequel j'ai ressenti une forte connexion quand j'étais enfant. J'ai toujours été attiré par sa musique, et ses concertos pour piano sont parmi les meilleurs du répertoire », dit-il. Outre sa sonorité déjà légendaire ainsi qu’un parfait équilibre des plans sonores, sa vision souligne le romantisme rêveur nimbant délicatement les deux œuvres concertantes du compositeur polonais alors âgé de 20 ans. © François Hudry/Qobuz


Cet album a été proclamé "Gramophone Recording of the year 2020" dans la catégorie "Concerto". 

Plus d'informations

Chopin : Piano Concertos

Benjamin Grosvenor

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No. 1 in E minor, Op. 11 (Frédéric Chopin)

1
I. Allegro maestoso
00:19:07

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

2
II. Romance. Larghetto
00:09:46

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

3
III. Rondo. Vivace
00:09:32

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

Piano Concerto No. 2 in F minor, Op. 21 (Frédéric Chopin)

4
I. Maestoso
00:14:09

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

5
II. Larghetto
00:09:11

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

6
III. Allegro vivace
00:08:34

Benjamin Grosvenor, Piano - Royal Scottish National Orchestra - Elim Chan, Conductor - Frederic Chopin, Composer - John Fraser, Recording Producer - Philip Siney, Recording Engineer - Hedd Morfett-Jone, Asst. Recording Engineer - Julia Thomas, Editor

℗ 2020 Decca Music Group Limited

Descriptif de l'album

Personnalité hors du commun, Benjamin Grosvenor nous livre une version très personnelle de deux œuvres essentielles du répertoire pianistique. Premier Britannique à signer un contrat exclusif avec Decca Classics depuis soixante ans, il s’est fait remarquer en remportant, en 2004 à l’âge de 11 ans, le Concours de la BBC, qui lui ouvrit aussitôt les portes d’une carrière internationale. Réalisé avec la jeune et talentueuse cheffe d’orchestre hongkongaise Elim Chan, directrice musicale du Royal Scottish National Orchestra, ce nouveau disque consacré à Chopin remonte aux premières amours musicales adolescentes du jeune prodige anglais. C’est à la suite d’un concert très réussi avec Elim Chan qu’ils décidèrent tous les deux d’enregistrer les deux Concertos pour piano de Frédéric Chopin.
On retrouve dans ce cinquième album (pour Decca) les qualités de chant de Grosvenor alliées à une virtuosité lui permettant d’exprimer pleinement une musique qu’il aime entre toutes. « Chopin a été le premier compositeur avec lequel j'ai ressenti une forte connexion quand j'étais enfant. J'ai toujours été attiré par sa musique, et ses concertos pour piano sont parmi les meilleurs du répertoire », dit-il. Outre sa sonorité déjà légendaire ainsi qu’un parfait équilibre des plans sonores, sa vision souligne le romantisme rêveur nimbant délicatement les deux œuvres concertantes du compositeur polonais alors âgé de 20 ans. © François Hudry/Qobuz


Cet album a été proclamé "Gramophone Recording of the year 2020" dans la catégorie "Concerto". 

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Benjamin Grosvenor

Liszt

Benjamin Grosvenor

Liszt Benjamin Grosvenor

Rhapsody In Blue: Saint-Säens, Ravel, Gershwin

Benjamin Grosvenor

Dances (Bach, Chopin, Scriabin, Granados, Liszt)

Benjamin Grosvenor

Homages

Benjamin Grosvenor

Homages Benjamin Grosvenor

Liszt

Benjamin Grosvenor

Liszt Benjamin Grosvenor

Playlists

Dans la même thématique...

Chopin: Complete Nocturnes

Jan Lisiecki

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter
Les Grands Angles...
Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la “Symphonie fantastique” de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le “Sacre du printemps” de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés par l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Les aventures de Christopher Hogwood chez L'Oiseau-Lyre

Disparu en 2014 à Cambridge des suites d’une tumeur au cerveau, Christopher Hogwood fut un des principaux acteurs de l’immense lame de fond provoquée par le mouvement historique qui s’est emparé de la musique baroque et classique à la fin du XXe siècle. En créant son propre ensemble, l’Academy of Ancient Music en 1973, il a jeté les bases d’une nouvelle conception de l’interprétation historiquement informée, mettant à bas les traditions poussiéreuses. Chef d’orchestre, claveciniste, écrivain et musicologue anglais, il laisse un abondant catalogue pour le label L'Oiseau-Lyre, qui a accompagné son remarquable travail de défricheur.

Dans l'actualité...