Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

New York Dolls

David Johansen (chant), Arthur Kane (basse), Rick Rivets et Johnny Thunders (guitares) et Billy Murcia (batterie) commencent à jouer ensemble en 1971 dans leur ville natale, New York. Ils choisissent comme nom de groupe New York Dolls, d’après le nom de l’hôpital New York Roll Hospital, spécialisé dans la réparation de poupées (roll, en anglais). L’année suivante, Sylvain Mizrahi, alias Sylvain Sylvain, remplace Rick Rivets et Jerry Nolan se substitue à Billy Murcia, victime d’une overdose. Un premier album homonyme paraît en 1973, avec des titres qui deviennent rapidement des hymnes de l’underground, comme « Personality Crisis ». Mais le grand public est peu sensible à ce disque, ainsi que son successeur, le bien-nommé Too Much Too Soon, en 1974. Le groupe se voit alors rendre son contrat par sa maison de disques après seulement deux albums. Futur manager controversé des Sex Pistols, Malcolm McLaren tente de remettre en selle la formation, en vain, et le groupe se sépare en 1977. Johnny Thunders connaît un sursaut avec son groupe The Heartbreakers, qui lui permet de devenir une icône du mouvement punk, avant de disparaître tragiquement en 1991. Les New York Dolls se reforment en 2004 à l’initiative du chanteur de The Smiths, Morrissey, ancien dirigeant du fan-club britannique du groupe. Arthur Kane meurt peu de temps après mais les New York Dolls poursuivent et sortent les albums One Day It Will Please Us to Remember Even This (2006) et Cause I Sez So (2009). Après Dancing Backwards in High Heels en 2011, David Johansen et Sylvain Sylvain annoncent officiellement la fin du groupe, considéré par tous comme l’un des premiers du genre punk-rock avec The Stooges. Syl Sylvain meurt le 13 janvier 2021.


©Copyright Music Story Ollmedia Prod. 2021
Lire plus

Discographie

30 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums