Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Giuliano Carmignola

Révélé en 1992, par un nouvel enregistrement des Quatre Saisons de Vivaldi à une époque où ils devenaient pourtant pléthoriques, Giuliano Carmignola s’est vite imposé comme un des plus grands violonistes italiens de sa génération. Réalisé dans une chapelle romane en Vénétie, pour un petit label indépendant (DIVOX), c'est le premier enregistrement du bluffant violoniste italien, avec l'ensemble des Sonatori de la Gioiosa Marca.

Est-ce parce qu’il a été enregistré dans la patrie du Prosecco (le fameux vin mousseux italien) que ce disque pétille ainsi ? L'archet de Carmignola est semblable au pinceau virtuose de Tiepolo ; il brosse avec force couleurs les paysages changeants des saisons vivaldiennes où se succèdent le chant des oiseaux, le cri des chiens, la chaleur accablante de l'été vénitien, le son du cor de chasse, l'ivresse des vendanges et les glissades sur la terre hivernale gelée. Cet enregistrement décapant est aussi poétique et descriptif, sans les outrances qui finissent souvent par défigurer ce chef-d'œuvre trop entendu. Ici, le plaisir est souverain et l'art de Carmignola, d'une folle imagination, est semblable à cet art plastique baroque qui a enchanté l'Europe entière après sa naissance en Italie. Une merveille pour les sens et pour l'esprit.

Réédité par BRILLANT CLASSICS, ce premier disque a été suivi par toute une série de CD consacrés à Vivaldi pour d’autres labels, dont une autre version des Saisons, cette fois sous la direction d’Andrea Marcon.

Né à Trévise en 1951, Giuliano Carmignola a étudié au Conservatoire de Venise, puis à celui de Genève avec Henryk Szeryng. Il s’est ensuite perfectionné à Sienne auprès de Franco Gulli et de Nathan Milstein. Devenu professeur de violon à son tour, il a collaboré avec divers orchestres, notamment comme premier violon de l’Orchestre de l’opéra de la Fenice de Venise. Giuliano Carmignola a développé une fructueuse collaboration avec Andrea Marcon et l’Orchestre baroque de Venise avec lesquels il enregistre, pour DG, Vivaldi en soliste ou en duo (avec la violoniste russe Viktoria Mullova), mais aussi des concertos de Bach, Haydn et tous ceux de Mozart sous la direction de Claudio Abbado.

C’est tout naturellement que le violoniste italien est passé à la direction d’orchestre, d’abord en jouant des concertos puis, au pupitre, encouragé par son ami Claudio Abbado. Exprimer ses idées musicales par le geste et le regard est pour lui une expérience captivante. Son album consacré à une série de concertos pour 2 violons inconnus de Vivaldi avec Amandine Beyer, paru en 2016 chez HARMONIA MUNDI, est particulièrement excitant. C’est le triomphe d’un dialogue animé entre deux personnages qui semblent tout droit sortis de la commedia dell’arte. © François Hudry/QOBUZ     

La playlist

Lire aussi

Discographie

32 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums