Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 CHF
CD9,99 CHF

Ambient - Paru le 25 décembre 2020 | Text Records

Hi-Res
Déjà prolifique en temps normal, le producteur britannique Kieran Hebden a mis les bouchées doubles lors de cette année sans live pour les artistes. Il y a eu notamment eu un Sixteen Oceans très inspiré au printemps, une collaboration cinq étoiles avec Thom Yorke et Burial sur l’EP Her Revolution/His Rope début décembre 2020, et puis une double livraison de Noël avec 871, composé sous son alias 00110100 01010100 avec des archives datant de 1995-1997, et ce Parallel qui démarre par une odyssée ambient de 27 minutes ! Ce n’est pas la première fois que Four Tet joue les très longs formats (on se souvient des deux pièces de 18 minutes de Thirtysixtwentyfive en 1998) mais on l’a rarement entendu aussi cosmique que ça. La suite est plus conventionnelle (si l’on peut associer ce mot à Four Tet), avec quelques jolis titres de house lo-fi/deep/mutante (Parallel 2 et Parallel 8), et un petit coup de breakbeat toujours en douceur (Parallel 4) avant un final au piano solo au coin du feu parfaitement approprié pour finir cette année confinée. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
HI-RES13,49 CHF
CD8,99 CHF

Ambient - Paru le 29 septembre 2017 | Text Records

Hi-Res
Bidouilleur fou de la technosphère, Kieran Hebden alias Four Tet signe un neuvième ovni comme il en a le secret. Le boulimique Britannique qui lorsqu’il ne s’occupe pas de sa propre musique joue au remixeur pour The XX, A$AP Rocky, Oneohtrix Point Never, Aphex Twin, Explosions In The Sky, Super Furry Animals, Radiohead, Ellie Goulding, Lana Del Rey, Manic Street Preachers, Sia ou bien encore Black Sabbath, poursuit ici son trip électro-new age à 360°, armé du logiciel Ableton Live. L’univers est tantôt atmosphérique, tantôt ouvertement techno, parfois même world et, quoi qu’il en soit, toujours inclassable. Four Tet étant on ne peut plus éclectique (il avait signé un superbe volume FabricLive en parfaite harmonie avec sa personnalité kaléidoscopique, un trip intense en terre 2-step et garage où l’on croisait notamment Dan Snaith, son ami de Caribou, mais aussi Burial, Crazy Bald Heads ou bien encore le maître Ricardo Villalobos), son disque lui ressemble plus que jamais. Du grand art sans œillère, conçu avec Kaitlyn Aurelia Smith aux synthés (sur LA Trance) et Tom Bake au hang (sur Lush). © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 CHF
CD9,99 CHF
871

Ambient - Paru le 25 décembre 2020 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 CHF

Ambient - Paru le 15 février 1999 | Text Records

En 1998, Kieran Hebden, la vingtaine à peine entamée, est déjà un musicien très actif. Il vient de signer sur Output Records, le label mené par Trevor Jackson, avec Fridge, son trio de post-rock obsédé par le sampler qu’il mène avec Adem Ilhan et Sam Jeffers. Il se permet alors une excursion en solo, et Output sort Thirtysixtwentyfive, son premier “album”, composé de deux pistes de quelque 18 minutes chacune. Un iconoclasme qui lui permet de valider un premier “vrai” album un an plus tard, en février 1999, Dialogue, cette fois avec des pistes bien détachées.L’arrivée de ce disque sur les plateformes de streaming vingt et un plus tard permet d’ouvrir une lucarne sur le “Four Tet adolescent”, pas encore devenue une star de la musique électronique et le remixeur le plus en vue d’Angleterre. Ce Four Tet débutant est encore très influencé par le hip-hop et par le jazz, qu’il mêle à sa façon dans ce disque en forme de première brique. L’incipit The Space of Two Weeks rappelle l’abstract hip-hop de Prefuse 73, et la suite se déroule dans un esprit très jazzy, avec une batterie qui mène la danse (Misnomer ou le cosmic jazz The Butterfly Effect). Calamine est certainement le morceau le plus annonciateur de l’avenir, avec l’utilisation des cordes, un côté plus psychédélique avec la flûte en transe d’Emma Lindley, et des percussions mixées en retrait. On n’est alors plus très loin de son chef-d’œuvre Rounds, qui sortira quatre ans plus tard en 2003. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Ambient - Paru le 18 juillet 2019 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Ambient - Paru le 24 janvier 2020 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 CHF

House - Paru le 25 janvier 2010 | Text Records

C’est sur un « Angel Echoes » quasiment hypnotisant, aux samples extrêmement travaillés et à la sensuelle sensibilité, que s’ouvre le cinquième album de Four Tet : There Is Love in You. Kieran Hebden est seul aux commandes de ce projet qui n’a jamais renoncé à l'exigence depuis ses débuts à la fin des années 1990. Et surtout pas sur ce disque presque manipulateur tant il est bien fait : composition, construction et production impeccable. Le tout prouvant que la musique électronique a encore de très beaux jours devant elle.   Si There Is Love in You est le fruit d’un travail réalisé exclusivement sur ordinateur, la force des sentiments qu’il dégage n’en est pas moins palpable. Les neuf minutes de « Love Cry » en attestent : l’amour est là. La tristesse aussi – et le rythme avant tout pour ces messieurs-dames se déhanchant sur la piste de danse. Accents tribaux, petites touches synthétiques, flirt poussé avec le jazz et chant volontairement lancinant (un « let cry » répété à l’infini) font de ce morceau un pilier de cet album qui n’accuse, cependant, aucune faiblesse.« Sing », « She Just Likes to Fight » ou « Plastic People » obéissent aux mêmes codes et savent mêler des sonorités très festives, voire ludiques, à des mélodies volontiers contemplatives. Il faut enfin relever la présence du superbe « Circling », ritournelle électronique se réclamant de la musique répétitive américaine autant de la techno minimale allemande chère à Four Tet.   Comme son titre l’indique, There Is Love in You est empreint, du début à la fin, d’amour. Pas n’importe lequel : outre d’exprimer son expérience sentimentale personnelle, Kieran Hebden déclare ici sa flamme à qui voudra bien s'épancher sur ces neuf pistes. Sans être facile, There Is Love in You est évident d’harmonie et de fluidité, révélant l’imposant talent d’un Four Tet qui ne fait pas les choses à moitié. © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2015
A partir de :
CD5,49 CHF

Électronique - Paru le 20 août 2012 | Text Records

A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Ambient - Paru le 18 avril 2019 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 CHF

House - Paru le 23 janvier 2017 | Text Records

A partir de :
HI-RES3,29 CHF
CD2,19 CHF

House - Paru le 5 juillet 2017 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
CD1,59 CHF

Dance - Paru le 4 mars 2016 | Text Records

Ambient - Paru le 10 mai 2018 | Text Records

Téléchargement indisponible

Ambient - Paru le 8 mai 2019 | Text Records

Téléchargement indisponible
A partir de :
HI-RES6,74 CHF
CD4,49 CHF

Ambient - Paru le 30 août 2019 | Text Records

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 CHF

Électronique - Paru le 4 octobre 2013 | Text Records

Ambient - Paru le 25 janvier 2010 | Text Records

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD7,49 CHF

Électronique - Paru le 10 juillet 2015 | Text Records

Four Tet est le curieux nom de code derrière lequel s'abrite le Londonien Kieran Hebden. Producteur de post rock et de folk, remixeur de titres pour James Holden, Foals, Apparat, Pantha du Prince et Jamie xx, il évolue dans un univers sonore fait de collages, d'emprunts au dub, au hip hop et à la musique contemporaine. Animé par un appétit d'expérimentation, comme le démontrent ses collaborations avec le batteur Steve Reid, il produit désormais ses compositions sur son propre label Text Records. C'est le cas de Morning/Evening, huitième réalisation présentée dans le cadre d'une performance à Manchester.Probablement inspiré par ses origines (sa mère est indienne), Kieran Hebden bâtit ses enregistrements en s'appuyant sur les canons de la musique hindoue. En effet, Morning/Evening est constitué de deux pièces musicales d'une vingtaine de minutes, chacune dédiée à un moment particulier de la journée : « Morning » évoque la splendeur du matin et « Evening » traduit l'atmosphère mystérieuse d'une nuit tombante.« Morning » évolue autour d'un thème vocal, un sample de l'air « Main Teri Chhoti Behana Hoon » chanté par Lata Mangeshkar, extrait du film Souten (1983). La signature rythmique et la construction du morceau semblent enfantins, lorsque d'infimes éléments interviennent en enrichissant le propos. L'ambiance d'une comédie Bollywood n'est qu'un prétexte pour concevoir un climat nostalgique, communicatif à souhait.« Evening » explore un versant plus audacieux encore. La structure est davantage complexe, c'est toutefois le choix des tessitures sonores qui stimule les sens. Les notes synthétiques ricochent en arpèges hasardeux et résonnent tel des grains de sables mélodiques jetés par le légendaire marchand. L'évocation s'achève sur un rythme oppressant de night club, une manière de souligner que la nuit est faite d'un temps pour l’introspection et d'un autre pour la danse.Four Tet tente de concilier dans un même recueil des aspects expérimentaux et poétiques, des moments contemplatifs et des invitations à la danse, des clins d'oeil à l'Asie et à l'Occident. L'ensemble est pensé avec un goût et une intelligence rare. © ©Copyright Music Story Anthony Augendre 2015
A partir de :
CD5,49 CHF

Dance - Paru le 4 février 2016 | Text Records

Le compositeur

Four Tet dans le magazine