Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Teodor Currentzis - Tchaikovsky : Symphony No.6

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Tchaikovsky : Symphony No.6

Teodor Currentzis

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Un album, une symphonie : on se croirait revenu au temps du Long Play, à l’époque des Mravinsky, Doráti, Markevitch, Karajan et de nombreux autres interprètes ayant marqué la discographie de la dernière symphonie de Piotr Ilitch Tchaikovski. La couverture semble aussi le confirmer, elle rappelle d’anciennes couvertures RCA des années cinquante et soixante. Sony Classical, soutenant à fond le chef gréco-russe dans ses volontés artistiques, n’hésite pas à publier un album d’environ quarante-cinq minutes – ils avaient fait mieux avec le précédent Sacre du printemps (2015), qui avait reçu les lauriers de la presse. Ici, Teodor Currentzis poursuit donc son exploration du monde tchaïkovskien, avec la Pathétique, en accusant les contrastes dynamiques, par des moyens parfois naturels ou parfois plus techniques (Adagio lamentoso), pratiquant ainsi des méthodes plus spécifiques aux productions pop. Il exploite le caractère volontiers sombre de l’œuvre, et avant même l’énergie rythmique, cherche à créer des atmosphères qui ne sont pas loin d’être le plus souvent morbides. Pour les discophiles, cette parution est une belle occasion de réviser sa discographie, et pour tous les autres ardents utilisateurs de Qobuz une opportunité de redécouvrir ce véritable emblème du répertoire orchestral. © TG/Qobuz


« Le chef grec Teodor Currentzis donne une lecture puissante mais détaillée de la Pathétique. La quintessence du drame.» (Classica, février 2018 / Philippe Venturini)

Plus d'informations

Tchaikovsky : Symphony No.6

Teodor Currentzis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 6 in B Minor, Op. 74 "Pathétique" (Peter Ilych Tchaikovsky)

1
I. Adagio - Allegro non troppo 00:19:42

MusicAeterna - Teodor Currentzis, Conductor - Piotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Afanasy Chupin, Editor - (Damien Quintard, Editor, Producer, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Arnaud Merckling, Assistant Engineer)

(P) 2017 Sony Music Entertainment

2
II. Allegro con grazia 00:07:42

MusicAeterna - Teodor Currentzis, Conductor - Piotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Afanasy Chupin, Editor - (Damien Quintard, Editor, Producer, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Arnaud Merckling, Assistant Engineer)

(P) 2017 Sony Music Entertainment

3
III. Allegro molto vivace 00:08:36

MusicAeterna - Teodor Currentzis, Conductor - Piotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Afanasy Chupin, Editor - (Damien Quintard, Editor, Producer, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Arnaud Merckling, Assistant Engineer)

(P) 2017 Sony Music Entertainment

4
IV. Finale - Adagio lamentoso 00:10:21

MusicAeterna - Teodor Currentzis, Conductor - Piotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Afanasy Chupin, Editor - (Damien Quintard, Editor, Producer, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Arnaud Merckling, Assistant Engineer)

(P) 2017 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Un album, une symphonie : on se croirait revenu au temps du Long Play, à l’époque des Mravinsky, Doráti, Markevitch, Karajan et de nombreux autres interprètes ayant marqué la discographie de la dernière symphonie de Piotr Ilitch Tchaikovski. La couverture semble aussi le confirmer, elle rappelle d’anciennes couvertures RCA des années cinquante et soixante. Sony Classical, soutenant à fond le chef gréco-russe dans ses volontés artistiques, n’hésite pas à publier un album d’environ quarante-cinq minutes – ils avaient fait mieux avec le précédent Sacre du printemps (2015), qui avait reçu les lauriers de la presse. Ici, Teodor Currentzis poursuit donc son exploration du monde tchaïkovskien, avec la Pathétique, en accusant les contrastes dynamiques, par des moyens parfois naturels ou parfois plus techniques (Adagio lamentoso), pratiquant ainsi des méthodes plus spécifiques aux productions pop. Il exploite le caractère volontiers sombre de l’œuvre, et avant même l’énergie rythmique, cherche à créer des atmosphères qui ne sont pas loin d’être le plus souvent morbides. Pour les discophiles, cette parution est une belle occasion de réviser sa discographie, et pour tous les autres ardents utilisateurs de Qobuz une opportunité de redécouvrir ce véritable emblème du répertoire orchestral. © TG/Qobuz


« Le chef grec Teodor Currentzis donne une lecture puissante mais détaillée de la Pathétique. La quintessence du drame.» (Classica, février 2018 / Philippe Venturini)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
The Lion King Various Artists
Us Peter Gabriel
À découvrir également
Par Teodor Currentzis
Mahler : Symphony No. 6 Teodor Currentzis
Mozart: Requiem Teodor Currentzis
Mozart: Don Giovanni Teodor Currentzis
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Sibelius : 10 moments clés de la discographie

La discographie du compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) est d’une grande richesse, et surtout d’une exceptionnelle qualité et diversité. Qobuz vous en propose un tour d’horizon en mettant l’accent sur 10 moments particulièrement significatifs.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

L'effet Harnoncourt

La musique avec lui n’aura jamais l’air de sortir d’un livre où sa vérité gît, écrite, une fois pour toutes. Ni d’un studio d’enregistrement, repolie, relustrée, vérifiée, calibrée en vue de convenir. Pour elle comme pour lui, chaque fois serait une première fois. Et pour nous auditeurs, aussi. Cela ne nous passera pas.

Dans l'actualité...