Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ayo - Royal

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Royal

Ayo

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Son label lui a d’abord proposé un album de reprises, mais Ayo a trop de choses personnelles à exprimer pour accepter une telle offre. Tels des vestiges de cette première idée, trois chansons préexistantes sont toutefois présentes dans ce 5e opus de la chanteuse germano-nigériane : Né quelque part de Maxime Le Forestier, Throw It Away d’Abbey Lincoln et Fool’s Gold de la regrettée Lhasa. Celle qui se fit connaître en 2007 avec le tube Down On My Knees met ici au placard la guitare folk dont elle semblait pourtant inséparable, afin de se concentrer sur sa voix, laquelle est mise en lumière par les arrangements dépouillés de Freddy Koella. Ayo promène son timbre clair et son interprétation chaleureuse au sein de chansons infiniment délicates (Rest Assured, avec son piano hésitant), tendrement écorchées (Fix Me Up et ses guitares bluesy), mais aussi, à l’occasion, groovy (Afro Blue, dont l’orchestration ne comprend qu’une cymbale et une contrebasse pizz). Parmi les autres pépites de l’album, on trouvera également un slow à la fibre rétro (Just Like I Can’t) et un morceau étonnant qui mélange rythmique reggae et jazz nostalgique (I’m in Love). À la croisée de la soul et du folk, les mélodies gracieuses, sensibles et intimistes d’Ayo ne font absolument pas regretter son choix – royal – de nous présenter des chansons inédites. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Royal

Ayo

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Rest Assured
00:04:25

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

2
Beautiful
00:04:07

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

3
Fool's Gold
00:03:17

Ayo, MainArtist - Lhasa, Composer - Sarah Pagé, Composer

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

4
Né quelque part
00:04:14

Maxime Le Forestier, Composer - Ayo, MainArtist - Jean Guigon, Composer

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

5
Rosie Blue
00:04:14

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

6
Throw It Away
00:05:11

Abbey Lincoln, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

7
Fix Me Up
00:04:51

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

8
Afro Blue
00:02:57

Ayo, MainArtist - Andrew Kevin Hamilton, Composer

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

9
I'm in Love
00:03:43

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

10
Ocean
00:04:45

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

11
Just Like I Can't
00:04:20

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

12
Royal
00:05:02

Joy Ogunmakin, Composer - Ayo, MainArtist

2019 3ème Bureau / Wagram Music 2019 3ème Bureau / Wagram Music

Descriptif de l'album

Son label lui a d’abord proposé un album de reprises, mais Ayo a trop de choses personnelles à exprimer pour accepter une telle offre. Tels des vestiges de cette première idée, trois chansons préexistantes sont toutefois présentes dans ce 5e opus de la chanteuse germano-nigériane : Né quelque part de Maxime Le Forestier, Throw It Away d’Abbey Lincoln et Fool’s Gold de la regrettée Lhasa. Celle qui se fit connaître en 2007 avec le tube Down On My Knees met ici au placard la guitare folk dont elle semblait pourtant inséparable, afin de se concentrer sur sa voix, laquelle est mise en lumière par les arrangements dépouillés de Freddy Koella. Ayo promène son timbre clair et son interprétation chaleureuse au sein de chansons infiniment délicates (Rest Assured, avec son piano hésitant), tendrement écorchées (Fix Me Up et ses guitares bluesy), mais aussi, à l’occasion, groovy (Afro Blue, dont l’orchestration ne comprend qu’une cymbale et une contrebasse pizz). Parmi les autres pépites de l’album, on trouvera également un slow à la fibre rétro (Just Like I Can’t) et un morceau étonnant qui mélange rythmique reggae et jazz nostalgique (I’m in Love). À la croisée de la soul et du folk, les mélodies gracieuses, sensibles et intimistes d’Ayo ne font absolument pas regretter son choix – royal – de nous présenter des chansons inédites. © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ayo

Playlists

Dans la même thématique...
ALICIA Alicia Keys
Athena Sudan Archives
Back To Black Amy Winehouse
Spell My Name Toni Braxton
Les Grands Angles...
Le Prince des années 80

Dans la famille funk, Prince Rogers Nelson fut un genre à lui seul. En 40 ans de carrière, il a réussi à mêler l’héritage des pères fondateurs (James Brown, Sly Stone et George Clinton) à des influences aussi bien rock’n’roll qu’électro voire jazz. Un groove exubérant et bluffant qui brilla essentiellement entre 1978 et 1988…

Nile Rodgers et Bernard Edwards, deux Chic types

Y a pas que “Le Freak” dans la vie de Chic ! En pleine folie disco, Nile Rodgers et Bernard Edwards ont abordé le genre une coupe de champ’ à la main. Préférant l’ombre à la lumière, ils ont surtout signé une flopée de tubes funky toujours aussi influents. Seul survivant du tandem, Nile Rodgers ressuscite aujourd’hui Chic après avoir prêté main-forte aux Daft Punk sur “Get Lucky”.

L’âge d’or funk de James Brown

Entre 1967 et 1974, le Godfather transforme sa soul en funk. Entouré par les musiciens les plus groovy du moment, James Brown orchestre une BO en phase avec les changements de la société américaine. Et tout le monde saute à bord de la Sex Machine !

Dans l'actualité...