Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Metallica - Master Of Puppets

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Master Of Puppets

Metallica

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Metallica plus fort que les Beatles ? En termes de puissance sonore, ça faisait peu de doutes, mais, si on s'en tient au travail de rééditions remasterisées accompagnées de "quelques" bonus, la palme reviendra aussi aux Four Horsemen, ne serait-ce qu'en comparant cette édition "deluxe" du troisième album au Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band Anniversary (Edition Super Deluxe) des Fab Four. Ici, vous trouverez l'équivalent de pas moins de dix CD remplis jusqu'au goulot pour ce Master Of Puppets que plus d'un considère précisément comme le Sgt. Pepper's de Metallica, à tort ou à raison. Il est vrai que l'on aura le plus grand mal à trouver un défaut dans la cuirasse de ce monument. Et sa longue gestation, mise en valeur à travers des archives à différents stades de développement, ne manquera pas de renforcer le sentiment que le groupe était touché par la grâce à ce moment précis de son évolution.


Ce que quelques rares détracteurs reprochent essentiellement à cet album, c'est de ne pas avoir autant surpris que ses deux prédécesseurs. De fait, la structure générale de Master... et la majorité de ses titres peuvent être mis en parallèle avec Ride The Lightning, depuis le premier titre ultra speedé, Battery, dans la veine de Fight Fire With Fire, jusqu'au final épique sur Damage Inc. qui évoque diablement une version accélérée de Creeping Death, en passant par la fausse ballade à mi-parcours, Welcome Home (Sanitarium), qui reprend sensiblement les mêmes ingrédients que Fade To Black, sans oublier un instrumental finement ciselé, Orion, dont la parenté avec The Call Of Ktulu est toutefois très vague... Mais, si l'on peut effectivement considérer ce troisième effort comme une synthèse des deux précédents, on ne saura contester que Master…. est nettement plus abouti, dans la mesure où, pour la première fois, Metallica a eu le temps et les moyens de peaufiner ses compositions jusqu'à atteindre un stade qui frise la perfection. Même comparé à des productions récentes, l'album reste techniquement imparable et incomparable.


Master ne divisait les fans que pour savoir s'il mérite le titre de meilleur Metallica ou celui du second ou du troisième, même si ça ne va jamais jusqu'au quatrième. La nouvelle perspective proposée ici ne pourra que ramener plus d'un vers le premier camp. Mais, au-delà de la mise en valeur méritée et plus que convaincante de Master…, il ne faut pas perdre de vue que c'est aussi l'aboutissement incontestable de la période avec Cliff Burton. Une période assez facile à distinguer dans la mesure où la basse était largement mise en valeur. Et pour cause. Loin d'être un simple bassiste, Cliff était à la fois une force motrice en termes de créativité et d'inspiration, mais aussi un caractère généreux et posé qui équilibrait, ou, mieux, "harmonisait" les relations au sein de Metallica. On le verra plus tard, son rôle de médiateur manquera plus d'une fois entre Lars Ulrich et James Hetfield. Certains pourront même se demander si Kirk Hammett n'a pas plus ou moins cessé de progresser après cet album, sans les coups de booster, mentaux et instrumentaux, de Cliff.


 

Plus d'informations

Master Of Puppets

Metallica

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Battery
00:05:12

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

2
Master Of Puppets
00:08:35

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

3
The Thing That Should Not Be
00:06:36

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

4
Welcome Home (Sanitarium)
00:06:27

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

5
Disposable Heroes
00:08:16

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

6
Leper Messiah
00:05:39

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

7
Orion
00:08:27

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - James Hetfield, Producer, Guitar, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

8
Damage, Inc.
00:05:32

Howie Weinberg, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Flemming Rasmussen, Producer, Engineer, StudioPersonnel - Mark Wilczak, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Michael Wagener, Mixer, StudioPersonnel - Lindsay Chase, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cliff Burton, Producer, Bass Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - James Hetfield, Producer, Guitar, Vocals, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kirk Hammett, Producer, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Lars Ulrich, Producer, Drums, Recording Arranger, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Metallica, MainArtist - Gentry Studer, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2017 Blackened Recordings, under exclusive licence to Universal International Music BV

Descriptif de l'album

Metallica plus fort que les Beatles ? En termes de puissance sonore, ça faisait peu de doutes, mais, si on s'en tient au travail de rééditions remasterisées accompagnées de "quelques" bonus, la palme reviendra aussi aux Four Horsemen, ne serait-ce qu'en comparant cette édition "deluxe" du troisième album au Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band Anniversary (Edition Super Deluxe) des Fab Four. Ici, vous trouverez l'équivalent de pas moins de dix CD remplis jusqu'au goulot pour ce Master Of Puppets que plus d'un considère précisément comme le Sgt. Pepper's de Metallica, à tort ou à raison. Il est vrai que l'on aura le plus grand mal à trouver un défaut dans la cuirasse de ce monument. Et sa longue gestation, mise en valeur à travers des archives à différents stades de développement, ne manquera pas de renforcer le sentiment que le groupe était touché par la grâce à ce moment précis de son évolution.


Ce que quelques rares détracteurs reprochent essentiellement à cet album, c'est de ne pas avoir autant surpris que ses deux prédécesseurs. De fait, la structure générale de Master... et la majorité de ses titres peuvent être mis en parallèle avec Ride The Lightning, depuis le premier titre ultra speedé, Battery, dans la veine de Fight Fire With Fire, jusqu'au final épique sur Damage Inc. qui évoque diablement une version accélérée de Creeping Death, en passant par la fausse ballade à mi-parcours, Welcome Home (Sanitarium), qui reprend sensiblement les mêmes ingrédients que Fade To Black, sans oublier un instrumental finement ciselé, Orion, dont la parenté avec The Call Of Ktulu est toutefois très vague... Mais, si l'on peut effectivement considérer ce troisième effort comme une synthèse des deux précédents, on ne saura contester que Master…. est nettement plus abouti, dans la mesure où, pour la première fois, Metallica a eu le temps et les moyens de peaufiner ses compositions jusqu'à atteindre un stade qui frise la perfection. Même comparé à des productions récentes, l'album reste techniquement imparable et incomparable.


Master ne divisait les fans que pour savoir s'il mérite le titre de meilleur Metallica ou celui du second ou du troisième, même si ça ne va jamais jusqu'au quatrième. La nouvelle perspective proposée ici ne pourra que ramener plus d'un vers le premier camp. Mais, au-delà de la mise en valeur méritée et plus que convaincante de Master…, il ne faut pas perdre de vue que c'est aussi l'aboutissement incontestable de la période avec Cliff Burton. Une période assez facile à distinguer dans la mesure où la basse était largement mise en valeur. Et pour cause. Loin d'être un simple bassiste, Cliff était à la fois une force motrice en termes de créativité et d'inspiration, mais aussi un caractère généreux et posé qui équilibrait, ou, mieux, "harmonisait" les relations au sein de Metallica. On le verra plus tard, son rôle de médiateur manquera plus d'une fois entre Lars Ulrich et James Hetfield. Certains pourront même se demander si Kirk Hammett n'a pas plus ou moins cessé de progresser après cet album, sans les coups de booster, mentaux et instrumentaux, de Cliff.


 

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Metallica
S&M2 Metallica
Metallica Metallica
Metallica Metallica
S&M Metallica
S&M2 Metallica

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Metallica, le sentier de la gloire

Avec 125 millions d’albums vendus à travers le monde, dont une trentaine de millions pour le “Black Album”, Metallica est l’un des phénomènes pop les plus inattendus des 50 dernières années. Comment un groupe de metal aux chansons structurées de manière aussi alambiquée est-il parvenu à se jucher au niveau des produits de Madonna ou Michael Jackson ? Avec de l’intuition et beaucoup de détermination. Retour aux sources du groupe de metal le plus important de l’histoire.

Le trip hop en 10 albums

A l’aube des années 90, la vague trip hop submerge la Grande-Bretagne avec une électro influencée par la musique jamaïcaine et les beats rap. Rythmiques chloroformées et ambiances oppressantes, Massive Attack, Portishead, Tricky, Morcheeba et quelques autres inventent une sorte de soul music sombre, futuriste et parfois très cinématographique. Coup de zoom en 10 albums sur un genre aux frontières floues mais à l’influence nette.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Dans l'actualité...