Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mayer Hawthorne - A Strange Arrangement

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

A Strange Arrangement

Mayer Hawthorne

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Si ce trentenaire du Michigan – voix de tête de petit Blanc - nourri au jazz par papa (il a grandi à Detroit, siège de la Tamla Motown), multi-instrumentiste, producteur et chanteur, est tombé dans une marmite quand il était petit, c’est bien celle où pataugeaient avec délectation Leroy Hutson ou Smokey Robinson, toute cette historique soul music interprétée par des voix d’anges pour un public raffiné.

Nouvel avatar de ce revival qui a offert, depuis une vingtaine d’années de nouvelles lettres de noblesse (et l’accès réitéré aux charts) au genre, l’Américain livre en à peine plus d’une demie-heure et sur un label plutôt spécialisé dans le hip hop, une troublante reconstitution historique, au départ simple pochade estudiantine, et quelques occasions de claquer des doigts avec entrain.

Á tel point que l’on peut à maintes reprises (« I Wish It Would Rain ») se convaincre d’avoir mis la main sur quelques inédits flamboyants des Impressions ou des Miracles. Certes, les hommages à répétition (l’intro de « One Track Mind » en ligne directe du « Move On Up » de Curis Mayfield et à peu près tout le reste, édifié sur le moule légendaire du mythique trio de compositeurs Holland-Dozier-Holland) et l’exercice nostalgique n’ont que les vertus de leurs limites. Mais ramener l’insouciance et l’hédonisme des sixties en ces temps troublés ne peut être que salué avec reconnaissance.

Hawthorne pousse l’élégance jusqu’à offrir - dans son édition vinyle - son premier single (« Just Ain’t Gonna Work Out ») en un beau rouge carmin en forme de cœur : sous un look improbable et des lunettes chipées à Roy Orbison, une intention qui frise la plus charmante des attentions. Roboratif et sophistiqué, A Strange Arrangement constitue le plus impénétrable bouclier face au monde des méchants.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

Plus d'informations

A Strange Arrangement

Mayer Hawthorne

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Prelude
00:00:26

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

2
A Strange Arrangement
00:04:16

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

3
Just Ain't Gonna Work Out
00:02:30

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

4
Maybe So, Maybe No
00:02:59

T. HESTER, ComposerLyricist - R. Wylie, ComposerLyricist - Mayer Hawthorne, MainArtist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

5
Your Easy Lovin' Ain't Pleasin' Nothin'
00:03:03

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

6
I Wish It Would Rain
00:03:58

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

7
Make Her Mine
00:02:41

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

8
One Track Mind
00:02:06

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

9
The Ills
00:02:49

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

10
Shiny & New
00:02:59

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

11
Let Me Know
00:03:03

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

12
Green Eyed Love
00:03:52

Mayer Hawthorne, MainArtist, ComposerLyricist

2009 Stones Throw Records ℗ 2010 Stones Throw Records

Descriptif de l'album

Si ce trentenaire du Michigan – voix de tête de petit Blanc - nourri au jazz par papa (il a grandi à Detroit, siège de la Tamla Motown), multi-instrumentiste, producteur et chanteur, est tombé dans une marmite quand il était petit, c’est bien celle où pataugeaient avec délectation Leroy Hutson ou Smokey Robinson, toute cette historique soul music interprétée par des voix d’anges pour un public raffiné.

Nouvel avatar de ce revival qui a offert, depuis une vingtaine d’années de nouvelles lettres de noblesse (et l’accès réitéré aux charts) au genre, l’Américain livre en à peine plus d’une demie-heure et sur un label plutôt spécialisé dans le hip hop, une troublante reconstitution historique, au départ simple pochade estudiantine, et quelques occasions de claquer des doigts avec entrain.

Á tel point que l’on peut à maintes reprises (« I Wish It Would Rain ») se convaincre d’avoir mis la main sur quelques inédits flamboyants des Impressions ou des Miracles. Certes, les hommages à répétition (l’intro de « One Track Mind » en ligne directe du « Move On Up » de Curis Mayfield et à peu près tout le reste, édifié sur le moule légendaire du mythique trio de compositeurs Holland-Dozier-Holland) et l’exercice nostalgique n’ont que les vertus de leurs limites. Mais ramener l’insouciance et l’hédonisme des sixties en ces temps troublés ne peut être que salué avec reconnaissance.

Hawthorne pousse l’élégance jusqu’à offrir - dans son édition vinyle - son premier single (« Just Ain’t Gonna Work Out ») en un beau rouge carmin en forme de cœur : sous un look improbable et des lunettes chipées à Roy Orbison, une intention qui frise la plus charmante des attentions. Roboratif et sophistiqué, A Strange Arrangement constitue le plus impénétrable bouclier face au monde des méchants.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Fragile

Yes

Fragile Yes

Greatest Hits

Tracy Chapman

Greatest Hits Tracy Chapman

Dreamland

Glass Animals

Dreamland Glass Animals

The Cars (2016 Remaster)

The Cars

À découvrir également
Par Mayer Hawthorne

Rare Changes

Mayer Hawthorne

Rare Changes Mayer Hawthorne

Henny & Gingerale

Mayer Hawthorne

Henny & Gingerale Mayer Hawthorne

How Do You Do

Mayer Hawthorne

How Do You Do Mayer Hawthorne

A Strange Arrangement

Mayer Hawthorne

A Strange Arrangement Mayer Hawthorne

What Do The Lonely Do At Christmas

Mayer Hawthorne

Dans la même thématique...

The Highlights (Explicit)

The Weeknd

After Hours (Explicit)

The Weeknd

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse

Royal

Ayo

Royal Ayo

Collapsed In Sunbeams (Deluxe Edition)

Arlo Parks

Les Grands Angles...
Soul music, un œil dans le rétro

Depuis le début des années 2010, de nombreuses voix ressuscitent la soul sixties et seventies à coups d’albums enregistrés « à l’ancienne ». Entre Amy Winehouse, Leon Bridges, Sharon Jones, Michael Kiwanuka ou Curtis Harding, le groove vintage fait un come-back flamboyant.

L’âge d’or funk de James Brown

Entre 1967 et 1974, le Godfather transforme sa soul en funk. Entouré par les musiciens les plus groovy du moment, James Brown orchestre une BO en phase avec les changements de la société américaine. Et tout le monde saute à bord de la Sex Machine !

Stevie Wonder, les 5 années qui ont tout changé

Entre 1972 et 1976, le tout jeune Stevie Wonder (qui soufflera 70 bougies le 13 mai) enregistre cinq albums qui marqueront l’histoire du label Motown mais aussi de la pop et de la soul music. Un nirvana musical et technologique toujours aussi influent.

Dans l'actualité...