Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

HI-RES3,00 €5,99 €(50%)
CD2,00 €3,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1956 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Des enregistrements exceptionnels du guitariste guinéen Kante Facelli, qui fut lors de l'introduction de la guitare dans le pays à la fin des années 40, l'un des plus grands virtuoses de Guinée. Son jeu lancinant et mystérieux, ainsi que sa voix, ne sont pas sans faire penser à Charley Patton, Robert Johnson ou encore Charlie Christian. Bluesmens (ou jazzmen dans le cas de Charlie Christian) qui l'influencèrent probablement par le biais du disque, et qui influenceront par son intermédiaire de grands guitaristes africains, tel que le malien Ali Farka Touré. Un document d'une valeur artistique et historique remarquable, que l'on doit à la collection des documents sonores de la Bibliothèque nationale de France.© René Obe/Qobuz
CD4,85 €8,09 €(40%)

Jazz - Paru le 31 janvier 2014 | MPS

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1994 | Virgin EMI

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Jazz contemporain - Paru le 14 avril 2011 | Outnote Records

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Le top 6 JAZZ NEWS - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Le parcours de Bill Carrothers est atypique. Le pianiste cite parmi ses références les compositeurs classiques de Bach à Messiaen, les jazzmen Monk, Tristano, et Hancock pour se cantonner aux pianistes et, plus inédit, les marches militaires. C’est le Bill Carrothers retiré avec sa famille dans la campagne du Minnesota, celui qui évoque dans Excelsior son village natal dans ce même Etat. Lorsqui’il est entré en studio pour cet exercice solitaire, Carrothers n’avait rien dans les poches, ni canevas, ni même quelques phrases musicales. Une première ! Son inspiration prend son envol sans plan de vol. Et entraîne l’auditeur dans un voyage intime et intimiste dont on ressort ébloui, ému et émerveillé.
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | Parlophone Catalogue

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Décortiqué. Dépecé. Etudié. Analysé. Pet Sounds a sans doute subi tout ce qu’un enregistrement peut subir… On a souvent tendance à encager l’histoire de la pop et du rock au moyen de l’équation Beatles et/ou Rolling Stones, impossible pourtant de négliger ce monument de 1966, sorti du cerveau génial et dérangé de Brian Wilson, leader de Garçons Plagistes qu’on croyait cantonnés ad-vitam-aeternam à la gentille mais un peu anecdotique surf music… Avec leur chef d’œuvre Rubber Soul, les Beatles ont fait bien plus que faire entrer la pop dans l’ère adulte. Wilson veut lui aussi plonger l’essence insouciante et adolescente de ce genre dans la complexité de constructions symphoniques quasi-baroques. Même sa prose quitte avec Pet Sounds l’hédonisme de la plage, des voitures et du surf pour toucher une matière un brin plus essentielle comme l’être humain, l’artiste et même Dieu ! Pet Sounds a de génial qu’il demeure, malgré ce sérieux de façade, un disque foncièrement pop. Pop pour popular. Les mélodies simplement démentielles sont accrocheuses et dégustables dès la première écoute. A l’image du Wouldn't It Be Nice qui ouvre l’album. Derrière cette aisance mélodique, les expérimentations sonores de Brian Wilson n’ont rien de gadget. Surtout que parallèlement aux merveilles du binôme Lennon/McCartney, les travaux du génial Phil Spector font, eux aussi, plus qu’intriguer le Californien joufflu qui ose avec Pet Sounds de nombreuses innovations techniques. Re-recording, instrumentations ovni, utilisation originale de la réverbération et de l’écho, structure complexe de certaines mélodies, titres instrumentaux, tout y passe sans pour autant qu’au final une quelconque sensation de catalogue pour savant fou ne prenne le dessus sur le Graal unique : la musique. Sur God Only Knows, harmonies vocales, arrangements à la pince à épiler, mélodies plurielles et chœurs célestes fusionnent dans un éther de pureté pop inégalée. Les fans américains de la première heure des Beach Boys seront évidemment déboussolés par Pet Sounds à sa sortie. Mais outre-Manche, l’accueil sera alors bien plus chaleureux et émerveillé. Aujourd’hui encore et sans doute demain voire même après-demain, ce disque demeure le maître-étalon d’un style musical, la règle d’un jeu sucré, d’apparence aisé, mais au final bien plus complexe qu’il n’y parait… © MZ/Qobuz
CD6,99 €

Jazz - Paru le 10 mars 2006 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Bien qu'il ne connut pas réellement de disciples, Paul Desmond exprima une approche de l'improvisation, une sonorité, une voix radicalement différente de celles inspirés par celui qui avait marqué au fer rouge son époque : Charlie Parker. Paul Desmond, qui ne connut principalement que deux groupes, le quartet de Dave Brubeck dont il était le sidemen et le co-compositeur (Take Five est un hit planétaire), et son propre quartet (mais quasiment exclusivement en studio) avec le guitariste Jim Hall. Cette séance est la première d'une belle série. Ce premier enregistrement se fit une nuit que les deux hommes qui s'appréciaient beaucoup se produisaient dans la même ville. Rien n'était prémédité, seule la magie de quatre musiciens de premier ordre a opéré.
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 17 avril 2000 | RCA Victor

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD7,99 €

Rock - Paru le 5 septembre 2005 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
CD24,49 €

Pop - Paru le 28 février 2003 | Parlophone France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD14,99 €

Jazz - Paru le 8 mai 2000 | ECM

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2001 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Celui qui a donné ses lettres de noblesse au jazz re-visite, sur des arrangements de Sy Oliver, les grands thèmes du negro-spirituals. La plus belle des manières d'aborder l'oeuvre de ce génie de la trompette. Un disque fondateur et essentiel qui définie le répertoire de base du gospel tel qu'il est toujours pratiqué aujourd'hui, plus de 60 ans après son enregistrement.
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 février 1981 | ECM

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 décembre 1969 | UMC (Universal Music Catalogue)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD8,99 €

Afrobeat - Paru le 12 avril 2011 | Strut

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Au début du XXe siècle, s’inspirant du jazz, les musiciens de Côte-de-l'Or (l’ancien nom du Ghana) ont largement dominé la musique urbaine africaine avec un cocktail détonant nommé highlife. Mais leur suprématie s’est peu à peu estompée avec l’invention de l’afrobeat dans les années 70 par le Nigérian Fela Kuti, qui démarra sa carrière au son du highlife. Dès lors, ce rythme fougueusement funky et afrocentré a peu à peu envahi l’ambiance de toute l’Afrique de l’Ouest. Le chanteur-guitariste ghanéen Ebo Taylor, ami du « Black President », a consacré sa carrière au style d’origine nigériane.Tardivement découvert en Europe via l’album Love and Death sorti en 2009, Ebo Taylor a connu dès lors une reconnaissance internationale qui est naturellement passée par une remise à jour des œuvres de son glorieux mais continental passé. En 2011, le label anglais Strut Records remet la pendule Ebo Taylor à l’heure avec cette flamboyante compilation qui rassemble les joyaux que le Ghanéen a disséminés sur son chemin entre 1973 et 1980. Rythmiques implacables, cuivres rutilants, solos de guitare vifs et colorés et chants engageants étaient présents dans sa musique dès ses débuts. L’écoute de ses morceaux prouve qu’au sein de ses diverses formations (Uhuru-Yenzu, Asaase Ase, The Apagya Showband ou Super Sounds Namba, aux côtés des ses compatriotes chanteurs Pat Thomas ou C. K. Mann), comme en œuvrant pour son propre compte, Ebo Taylor a toujours su faire naître la magie. © Benjamin MiNiMuM/ Qobuz
CD13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2009 | The CCP Record Company (Pty) Limited

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Morte en 2004 à l'âge de 39 ans, probablement d'une overdose (ayant entraînée une sévère crise d'asthme), Brenda Fassie fut un peu la Billie Holiday du kwaito, ce genre musical né dans les ghettos de Johannesburg , cousin de la house-music et du rap, fait de samples et de synthétiseurs sur lesquels se superpose un flow mi-chanté mi-rappé. Collectionnant les amants, hommes ou femmes, les drogues, la vie de Brenda Fassie est indissociable du kwaito ; toujours excessive, difficilement classable, pas vraiment conventionnelle, mais toujours magnifique dans la démesure et l'irrévérence.Le kwaito comme le soulignèrent très justement les ethnomusicologues Gérald Arnaud et Henri Lecomte est loin d'être une importation du gangsta rap américain, et Amadlozi en tant que peut-être plus grand album de kwaito jamais sorti, illustre avec brio l'éclectisme d'un genre qui se veut sublime dans toutes ses éclosions ; De la ballade splendide et nostalgique de Ngizobuya (« retour » en zoulou) au beat dansant de Monate et Thola Amadlozi. sans oublier l’échantillonnage très house et très funky d'Oxamu. Enfin, Shoot Them Before They Grow (« abattez-les avant qu'ils ne grandissent ») rappelle l'origine contestataire et révolutionnaire du kwaito (« colère » en zoulou). Le style urbain le plus populaire de la jeunesse sud-africaine, est également un des genres contemporains les plus originaux et inventifs de la planète.© René Obe/Qobuz
HI-RES13,49 €25,49 €(47%)
CD9,99 €17,99 €(44%)

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | Polydor Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES13,49 €19,49 €(31%)
CD9,99 €13,99 €(29%)

Jazz - Paru le 1 janvier 1985 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avant qu'il ne signe, en 1955, pour Columbia son légendaire quintet avec John Coltrane, Miles Davis fut un leader et chef d'orchestre réputé mais sans groupe régulier. Engagé un temps chez Blue Note, il présenta des formations diverses et variées au gré de son inspiration. Pour ce Vol. 1, on le trouve avec différents musiciens, toujours de premières catégories (Kenny Clarke, Art Blakey, Jackie McLean, Jay Jay Johnson, …) au service d'un répertoire hétéroclite emprunté à Bud Powell, Dizzy Gillespie, Jimmy Heath, Irving Berlin, … Ces sessions captées entre 1952 et 1954 sortirent sur Blue Note en 1956, regroupées sous cette appellation de "Vol. 1" pour profiter du succès de Miles Davis, tout fraichement élu meilleur trompettiste par les lecteurs de la revue Down Beat. JMP©Qobuz
HI-RES13,49 €19,49 €(31%)
CD9,99 €13,99 €(29%)

Variété francophone - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
CD9,99 €

Pop - Paru le 6 août 1990 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1996 | Impulse!

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz