Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

2898 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher
HI-RES0,85 €1,69 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans la série « on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même », série dangereuse car l’on sait bien que nombre de compositeurs furent de piètres (euphémisme) interprètes de leurs propres œuvres, voici une magnifique réalisation enregistrée les 16, 18 et 19 mars 1958, dans laquelle le compositeur-chef-d’orchestre Darius Milhaud nous prouve qu’il fait partie de ceux qui savaient diablement bien diriger leur musique. On est loin des lectures assez polies de tant de chefs de l’époque et d’époques ultérieures ; Milhaud va dans le direct, le franc du collier, un vrai bœuf droit tombé du toit d’une part, une véritable création du monde venue de la glaise d’autre part. La prise de son signée André Charlin n’y est pas pour rien : sonore, ample, généreuse, elle entre dans la partition de plain-pied et nous entraîne dans le tourbillon milhaudien sans relâche. Superbe ; mes discophiles chevronnés auront plaisir à comparer avec d’autres enregistrements de la même période, les uns n’enlevant rien à l’autre. © SM/Qobuz
HI-RES0,85 €1,69 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
S’il n’y en a qu’une… Franck, comme quelques autres, n’écrivit en tout et pour tout qu’une seule symphonie, mais pas n’importe laquelle : LA symphonie de Franck, sommet de l’art symphonique franckien. Franckien et non pas français, car la forme n’a jamais vraiment été une chose française, surtout pas à l’époque romantique où l’on se détourna bientôt, en France, des modèles germaniques pour la raison qu’ils étaient trop germaniques. D’ailleurs, la symphonie en ré mineur de Franck n’est ni française ni germanique ; elle est d’une puissante personnalité unique, celle de son compositeur, préoccupé de recherches formelles d’une étrange complexité sur le papier – en particulier la forme cyclique, qui fait que des éléments thématiques communs se retrouvent mouvement après mouvement, jusqu’à des citations directes de cellules entières d’un mouvement à l’autre. Nombreux sont les chefs qui se sont frottés à l’œuvre, y compris au disque, mais sans doute peu ont su en distiller la grandeur comme le fit Furtwängler avec l’Orchestre de Vienne en 1955 – pourtant peu habitués, l’un et l’autre, à ce répertoire, mais peut-être est-ce cette distance qui fait que le vénérable chef a si merveilleusement dépassé la stérile analyse formelle qu’en font certains, pour nous donner une lecture pleine d’élan et de force. Illico dans la Discothèque idéale ! © SM/Qobuz
CD1,99 €

Blues - Paru le 1 janvier 1983 | The Island Def Jam Music Group (Universal Music)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD1,99 €

Ballets - Paru le 28 janvier 2014 | BMOP - sound

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Quelque part entre la farce sérieuse et l’œuvre sérieusement farceuse, le Ballet mécanique de George Antheil reste toujours inclassable, presque un siècle après sa composition. Eh oui, un siècle, même si l’écoute de cet invraisemblable martelage de férocités hurlantes et explosives donnerait volontiers accroire que l’œuvre a été écrite hier au soir. Avec ses seize pianos (mécaniques selon la partition initiale, martelés par des pianistes dans la version révisée), ses sirènes, son arsenal de percussions, des sonnettes électriques, des hélices d’avion, Antheil a créé une terrifiante cacophonie organisée qui, lors de sa création, déchaîna les passions bien au-delà de ce qui s’était passé peu avant pour le Sacre. Hélas, pendant des décennies, on ne joua que (rarement, qui plus est) la version remaniée, eu égard à l’insurmontable difficulté de synchroniser les seize pianos pneumatiques. Or, de nos jours, un simple système électronique permet de contrôler des pianos « normaux » comme s’ils jouaient la partie originale conçue pour pianos mécaniques. Et hop, l’excellent Boston Modern Orchestra Project s’est empressé d’enregistrer la vraie version originale, celle qui dure quasiment une demi-heure, avec toutes ses exaspérantes sonorités, ses crispantissimes ostinatos, son violent discours qui ne lâche pas l’auditeur d’une semelle de la première à la dernière seconde. Oui, on pourra crier « au fou » mais diable, quel absolu chef-d’œuvre de la conception musico-mécanique ! Comment se fait-il que cet excellent enregistrement ne figure pas encore dans la Discothèque idéale de Qobuz ? Hop, c’est fait. A ne pas écouter dans votre voiture sur l’autoroute, vous vous retrouveriez rapidement à faire du 350 km/h par excès d’enthousiasme. © SM/Qobuz
CD2,00 €9,99 €(80%)

Jazz traditionnel & New Orleans - Paru le 27 janvier 2003 | Saga

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
« On crut longtemps Fats Waller simple amuseur. En réalité il fut un pianiste essentiel dans la constitution du jazz. [...] Il grave de remarquables faces en solo entre 1929 et 1943. Ici superbement restaurées, telles Handful of Keys, Smashing Thirds, African Ripples, Alligator Crawl, Viper's Drag, Carolina Shout, Numb fumbling ou Valentine Stomp, qui représentent l'aboutissement du style stride : le jeu de main gauche alterne une note basse sur les temps "forts" de la mesure à 4/4» (1er et 3e) et un accord sur les temps "faibles" (2e et 4e), imposant une technique particulière de "pompe" musicale incarnée dans une main gauche "volante" qui doit décoller du clavier pour alterner basse et accord, ce qui exige une grande maîtrise tant gestuelle que musicale, la main droite poursuivant simultanément l'ornementation du thème. Outre sa fantaisie irrésistible, il enrichit ce style d'effets dynamiques saisissants, d'appuis rythmiques ternaires, d'harmonies plus élaborées intégrant altérations chromatiques et notes de passage qui ne seront pas sans influence sur le jeu d'Art Tatum, entre autres. 24 titres qui sont autant de bonheurs du jour [...] (Classica, septembre 2016 / Jean-Pierre Jackson)
CD2,00 €9,99 €(80%)

Bandes originales de films - Paru le 2 janvier 2007 | Playtime

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES3,00 €5,99 €(50%)
CD2,00 €3,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1956 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Des enregistrements exceptionnels du guitariste guinéen Kante Facelli, qui fut lors de l'introduction de la guitare dans le pays à la fin des années 40, l'un des plus grands virtuoses de Guinée. Son jeu lancinant et mystérieux, ainsi que sa voix, ne sont pas sans faire penser à Charley Patton, Robert Johnson ou encore Charlie Christian. Bluesmens (ou jazzmen dans le cas de Charlie Christian) qui l'influencèrent probablement par le biais du disque, et qui influenceront par son intermédiaire de grands guitaristes africains, tel que le malien Ali Farka Touré. Un document d'une valeur artistique et historique remarquable, que l'on doit à la collection des documents sonores de la Bibliothèque nationale de France.© René Obe/Qobuz
CD2,29 €

Opéra - Paru le 17 mai 1991 | Nonesuch

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD2,49 €4,99 €(50%)

Variété francophone - Paru le 22 juillet 2013 | Jacques Canetti Productions

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Venu tardivement à la chanson, encouragé et produit à l'origine par Jacques Canetti, Serge Reggiani est l'un des très grands interprètes de la chanson française. Exigeant dans le choix des auteurs, le comédien des Portes de la nuit et de Casque d'or chante aussi bien Baudelaire que Moustaki, ou encore Rimbaud, Dabadie ou Vian. Ce disque de 1966, qui suivait son premier album consacré à Boris Vian, imposa définitivement Serge Reggiani comme l'un des chanteurs avec lesquelles il fallait désormais conter. On l'entendit alors en première partie de Barbara. Toutes ces chansons sont déchirantes, qui ne les chante pas par coeur ? JMP©Qobuz
CD2,49 €

Orient - Paru le 1 janvier 2003 | Fifty-Five Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD2,79 €3,99 €(30%)

Classique - Paru le 23 janvier 2012 | naïve classique

Livret Distinctions 5 de Diapason - Discothèque Idéale Qobuz
Inlassable défenseur et ambassadeur de la création contemporaine, aussi bien des œuvres du XXe que du XXIe siècle, l'Ensemble Orchestral Contemporain a inscrit à son répertoire depuis plus de dix ans l'œuvre de Pierre Boulez, très prisée par son chef Daniel Kawka. Il est aujourd'hui l'un des seuls ensembles à pouvoir interpréter Dérive 2, pièce d'une difficulté redoutable, composée en 1988 et achevée par Pierre Boulez en 2006 seulement... Forcément, une parution à ne pas manquer.
CD2,99 €5,99 €(50%)

Musiques du monde - Paru le 8 novembre 2004 | Because Music

Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz
Comptant sur la production et la participation de Manu Chao, Dimanche à Bamako montre les talents du couple Amadou Bagayoko (chant, guitare) et Mariam Doumbia (chant), qui se sont rencontrés dans une institution pour aveugles au Mali. Si Amadou et Mariam font de la musique ensemble depuis des décennies, cet album est leur première grande sortie internationale et ils tirent pleinement parti de cette opportunité dans cet ensemble joyeux de titres en français mêlant des sons maliens traditionnels à des rythmes latins, folk, blues et reggae. ~ Eric Schneider
HI-RES3,99 €21,49 €(81%)
CD2,99 €14,99 €(80%)

Jazz - Paru le 1 janvier 1995 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Un électrochoc que cette longue embardée mingussiène de 1963. Épaulé par dix complices, le contrebassiste peint ici une fresque colorée et furieuse comme jamais. Écriture éclectique, improvisation démentielle, références plurielles et dérives osées, le voyage musical auquel nous convie Mingus sur ce Black Saint And The Sinner Lady passe aussi bien par l’Amérique que l’Afrique ou l’Europe. L’une des plus grandes messes créatives que le jazz ait connue ! © MZ/Qobuz
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1995 | Impulse!

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Cette photo ! Ce titre ! Cette typographie ! Cette pochette ! On comprend aisément qu’en pénétrant ce Karma, on entre guère dans un album de jazz comme les autres. Pour son troisième enregistrement en tant que leader et qui parait en 1969, le complice et petit protégé de John Coltrane se démarque déjà de son maître disparu deux ans plus tôt. Emballé dans une esthétique qui lui est propre, faite de mysticisme, d’afrocentrisme et de saveurs également asiatiques, Karma offre ses tables de la loi dans les 32 minutes 46 de The Creator Has a Master Plan qui ouvre l’album. Cette folle envolée lyrique qui lorgne parfois vers le free jazz est pilotée par un Pharoah Sanders totalement habité, comme l’est aussi Leon Russell dont le chant fait de cet enregistrement une sorte de grand-messe spirituelle et hallucinogène. Bon voyage. © MZ/Qobuz
CD13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | Vertigo - Capitol

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES3,00 €5,99 €(50%)
CD3,00 €5,99 €(50%)

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les (très) anciens retrouveront sans doute l'émotion de leur jeunesse en réécoutant l'art si impeccable de Charles Panzéra. Quant aux plus jeunes, ils découvriront comment on chante la mélodie française, sans maniérisme ni préciosité. L'art de Panzéra (et celui de sa femme au piano) brille pas sa simplicité d'expression et par l'extraordinaire qualité d'une diction qui rend en premier lieu le texte poétique parfaitement intelligible. Cela semble couler de source, mais si difficile pourtant à obtenir. FH
CD3,49 €6,99 €(50%)

Electro - Paru le 11 avril 2011 | Because Music Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection Les Inrocks - 4 étoiles Technikart - Sélection du Mercury Prize
Le groupe anglais change de rythme et de ton, tout en gardant son côté Dancefloor comme fil rouge. The English Riviera est un disque pop, littéralement époustouflant et truffé de chansons funk crépusculaires, langoureuses où l’on retrouve le feeling tant de légendes des 70’s que des clins d’œils à un diptyque “Early New Order & The Cure”.
HI-RES4,99 €7,99 €(38%)
CD3,49 €5,49 €(36%)
Go

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Les producteurs du label Blue Note ont été fidèles à leurs artistes qui le leurs ont bien rendu. Dexter Gordon n'aura pas été le plus sage de leurs rejetons mais l'un des plus constants. Le saxophoniste a connu, grâce à ce label et à l'ambiance de créativité qui y régnait, une renaissance (voire une deuxième vie) suite à des anées sombres passées en partie en prison, marquée par des enregistrements remarquables dont ce Go est un must. Prise de son, casting (Sonny Clark au piano, Butch Warren à la contrebasse, Billy Higgins à la batterie), répertoire (des standards rares et un original, Cheese Cake), choix de la pochette, tout participe à faire de ce disque un incontournable à conserver précieusement dans sa discothèque idéale et à sortir pour des amis comme on sort un grand cru lors d'un repas entre proches qui vous sont chers. © CM/Qobuz
HI-RES4,99 €7,99 €(38%)
CD3,49 €5,49 €(36%)

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Il n’est pas risqué d’affirmer que Idle Moments, enregistré en 1963 mais publié en 1965 sur Blue Note, constitue le meilleur album de Grant Green. Toute l’élégance et la pureté de son style atteint ici son apogée, que ce soit sur des tempos lents (Idle Moments, Django) ou des rythmes plus rapides (Nomad, Jean de Fleur), le guitariste de St. Louis n’éprouve aucune difficulté à faire preuve de son sens de la mélodie et à délivrer des improvisations pleines de feeling et de groove. C’est sous la forme d’un sextet que le disque est enregistré, donnant naissance à un son plus riche et plus complet que les autres disques du genre. Le pianiste Duke Pearson et le saxophoniste Joe Henderson étaient particulièrement en forme lors de la conception de ce disque et constituent un support de rêve pour le jeu irréprochable de Grant Green. © LG/Qobuz
HI-RES4,99 €7,99 €(38%)
CD3,49 €5,49 €(36%)

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistré en 1963 et publié l’année suivante, Evolution est l’entrée au disque d’un géant bien trop discret. Grachan Moncur III se fait enfin leader, lui dont le nom apparait déjà sur des enregistrements signés Herbie Hancock, Benny Golson, Jackie McLean ou bien encore Art Farmer, alors qu’il n’a pas 25 ans… Ici, le tromboniste new-yorkais a réuni à ses côtés de nombreux sociétaires du label d’Alfred Lion : le trompettiste Lee Morgan, le saxophoniste Jackie McLean, le vibraphoniste Bobby Hutcherson, le bassiste Bob Cranshaw et le batteur Tony Williams. Ensemble, ils récitent une incroyable partition de néo-hard bop très avant-gardiste et totalement fascinante. Une musique entièrement composée par Moncur lui-même, ambitieuse, souvent mystérieuse et assez sombre. Au cœur de ces échanges où règne une grande liberté, le jeune tromboniste n’oublie jamais d’immiscer beaucoup d’espace. Assez de singularité et de caractère à l’arrivée pour que dans la vaste discographie du label Blue Note, Evolution occupe une place de premier ordre. © MZ/Qobuz