Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Raphaël Sévère - Brahms & Hindemith : Clarinet Quintets

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms & Hindemith : Clarinet Quintets

Raphaël Sévère, Pražák Quartet

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Raphaël Sévère et le Quatuor Pražák se réunissent autour de deux pièces maitresses de la musique de chambre pour clarinette. Les quintettes de Brahms et Hindemith se font face. Ce qui sépare le quintette pour clarinette de Brahms du quintette pour clarinette de Hindemith, ce ne sont pas seulement trente années ; ce ne sont pas seulement deux tempéraments d’artistes, ni deux conceptions différentes, ni deux esthétiques distinctes. Ce qui les sépare c’est un monde : le monde d’hier et le monde d’après. Le monde de l’harmonie établie et le monde du désordre institué. Le monde apollinien de Brahms où la nostalgie est radieuse et le sourire mêlé de larmes ; le monde dionysiaque de Hindemith où se multiplient les ruptures, où les repères s’effacent et se réinventent, déboussolant l’individu. A ce que Musil appela la Cacanie (comme k-k : kaiserlich und königlich) a succédé l’inquiétant univers du Terrier de Kafka. © Qobuz


« [...] Le Quintette op. 115, partition la plus ambitieuse des quatre inspirées à Brahms par Richard Mühlfeld, où Sévère se coule dans l'étoffe des Prazak. C'est plastiquement splendide, le quatuor revenu à son meilleur niveau épousant et éclairant la palette du jeune virtuose. Mais il manque à cette lecture solaire un soupçon de mélancolie, comme une ombre nostalgique, une amertume secrète qu'on ne trouve que chez les tout premiers de la discographie. Un couplage original ajoute le quintette nettement plus iconoclaste de Hindemith. [...] Cette fois, on admire sans réserve la prodigieuse mobilité de Raphael Sévère qui passe sans aucune difficulté des mystérieuses tenues des mouvements lents à la réjouissante et roborative vulgarité du Ländler. On peut certes préférer la version primitive de l'œuvre, encore plus extravagante (par Peter Klaus Löffler et le Buchberger Quartett chez Wergo) mais on s'incline bien bas devant l'éloquence et la spontanéité joueuse d'un jeune maître.» (Diapason, février 2016 / Jean-Claude Hulot)

Plus d'info

Brahms & Hindemith : Clarinet Quintets

Raphaël Sévère

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Clarinet Quintet in B Minor, Op. 115 (Johannes Brahms)

1
I. Allegro 00:13:29

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Johannes Brahms, Composer

Mirare 2015

2
II. Adagio 00:10:29

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Johannes Brahms, Composer

Mirare 2015

3
III. Andantino 00:04:28

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Johannes Brahms, Composer

Mirare 2015

4
IV. Con moto 00:09:21

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Johannes Brahms, Composer

Mirare 2015

Clarinet Quintet, Op. 30 (Paul Hindemith)

5
I. Sehr lebhaft 00:02:12

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Paul Hindemith, Composer

Mirare 2015

6
II. Ruhig 00:06:35

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Paul Hindemith, Composer

Mirare 2015

7
III. Schneller Ländler 00:05:42

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Paul Hindemith, Composer

Mirare 2015

8
IV. Arioso. Sehr ruhig 00:02:55

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Paul Hindemith, Composer

Mirare 2015

9
V. Sehr lebhaft, wie im ersten Satz 00:02:19

Raphaël Sévère, Primary, Soloist - Prazak Quartet, Primary - Paul Hindemith, Composer

Mirare 2015

Descriptif de l'album

Raphaël Sévère et le Quatuor Pražák se réunissent autour de deux pièces maitresses de la musique de chambre pour clarinette. Les quintettes de Brahms et Hindemith se font face. Ce qui sépare le quintette pour clarinette de Brahms du quintette pour clarinette de Hindemith, ce ne sont pas seulement trente années ; ce ne sont pas seulement deux tempéraments d’artistes, ni deux conceptions différentes, ni deux esthétiques distinctes. Ce qui les sépare c’est un monde : le monde d’hier et le monde d’après. Le monde de l’harmonie établie et le monde du désordre institué. Le monde apollinien de Brahms où la nostalgie est radieuse et le sourire mêlé de larmes ; le monde dionysiaque de Hindemith où se multiplient les ruptures, où les repères s’effacent et se réinventent, déboussolant l’individu. A ce que Musil appela la Cacanie (comme k-k : kaiserlich und königlich) a succédé l’inquiétant univers du Terrier de Kafka. © Qobuz


« [...] Le Quintette op. 115, partition la plus ambitieuse des quatre inspirées à Brahms par Richard Mühlfeld, où Sévère se coule dans l'étoffe des Prazak. C'est plastiquement splendide, le quatuor revenu à son meilleur niveau épousant et éclairant la palette du jeune virtuose. Mais il manque à cette lecture solaire un soupçon de mélancolie, comme une ombre nostalgique, une amertume secrète qu'on ne trouve que chez les tout premiers de la discographie. Un couplage original ajoute le quintette nettement plus iconoclaste de Hindemith. [...] Cette fois, on admire sans réserve la prodigieuse mobilité de Raphael Sévère qui passe sans aucune difficulté des mystérieuses tenues des mouvements lents à la réjouissante et roborative vulgarité du Ländler. On peut certes préférer la version primitive de l'œuvre, encore plus extravagante (par Peter Klaus Löffler et le Buchberger Quartett chez Wergo) mais on s'incline bien bas devant l'éloquence et la spontanéité joueuse d'un jeune maître.» (Diapason, février 2016 / Jean-Claude Hulot)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Raphaël Sévère
Dans la même thématique...

Dans l'actualité...