Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 5 septembre 2005 | Arista - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après King of Rock, il ne manque plus qu'un tube imparable pour assurer une consécration internationale à Run-D.M.C. Ce succès, le groupe va aller le chercher dans une reprise de « Walk This Way » sorti dix ans plus tôt par Aerosmith. En vidéo, un Steven Tyler haut en couleur tranche avec les deux rappeurs tout de noir vêtus, mais l'improbable mariage fonctionne tout autant visuellement que musicalement. Le morceau devient un classique et la preuve irréfutable que rock et rap sont faits pour s'entendre. Le reste de Raising Hell reprend l'efficace formule du trio avec beatbox et riffs de guitare, illustrée parfaitement par « It's Tricky ». Run et D.M.C. y sont toujours aussi à l'aise pour dispenser des textes dynamiques qui se répondent harmonieusement. Autre morceau qui change le cours de l'histoire : « My Adidas », hymne des amateurs de tennis. Le groupe y célèbre les « Superstars » sans lacet dans une ode qui marque toute une génération ; les rappeurs deviennent d’ailleurs les premiers sous contrat avec une marque de chaussures, pratique commerciale qui se répandra par la suite. Raising Hell clôt la première période du groupe en fanfare. Le hip-hop et Run-D.M.C. ne seront plus tout à fait pareil par la suite... © ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2015
CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 15 mai 1986 | Arista

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après King of Rock, il ne manque plus qu'un tube imparable pour assurer une consécration internationale à Run-D.M.C. Ce succès, le groupe va aller le chercher dans une reprise de « Walk This Way » sorti dix ans plus tôt par Aerosmith. En vidéo, un Steven Tyler haut en couleur tranche avec les deux rappeurs tout de noir vêtus, mais l'improbable mariage fonctionne tout autant visuellement que musicalement. Le morceau devient un classique et la preuve irréfutable que rock et rap sont faits pour s'entendre. Le reste de Raising Hell reprend l'efficace formule du trio avec beatbox et riffs de guitare, illustrée parfaitement par « It's Tricky ». Run et D.M.C. y sont toujours aussi à l'aise pour dispenser des textes dynamiques qui se répondent harmonieusement. Autre morceau qui change le cours de l'histoire : « My Adidas », hymne des amateurs de tennis. Le groupe y célèbre les « Superstars » sans lacet dans une ode qui marque toute une génération ; les rappeurs deviennent d’ailleurs les premiers sous contrat avec une marque de chaussures, pratique commerciale qui se répandra par la suite. Raising Hell clôt la première période du groupe en fanfare. Le hip-hop et Run-D.M.C. ne seront plus tout à fait pareil par la suite... © ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2015
CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 1 janvier 2002 | Arista

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 22 octobre 2010 | Sony Music Entertainment

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 12 avril 2003 | Arista

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 27 mars 1984 | Arista - Legacy

CD30,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 30 octobre 2012 | Arista - Legacy

HI-RES19,99 CHF
CD14,49 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 21 janvier 1985 | Arista

Hi-Res
Après un premier album Run-D.M.C. (1984), qui les fait sortir de l'anonymat, le trio atteint le succès dès son deuxième essai, King of Rock, qui consacre leur style. Beatbox, rimes croisées moqueuses et quelques samples de guitare électrique qui les démarquent du commun des rappeurs. Le morceau qui donne son nom au disque symbolise au mieux ce mélange innovant d'accords rageurs et de voix revendicatives. Les autres titres reposent sur un son plus rugueux, avec des instrumentaux aux rythmiques synthétiques. La dynamique vient alors surtout de Run et de D.M.C. qui semblent toujours plus motivés pour se répondre. L'autre point fort de l'album est un titre plus surprenant, en l’occurrence un reggae baptisé « Roots, Rap, Reggae », sûrement en référence au « Roots, Rock, Reggae » de Toots & The Maytals. Run-D.M.C. ouvre une nouvelle voie pour le hip-hop, celle de la reconnaissance du grand public dans laquelle vont s'engouffrer de nombreux autres groupes dans les années qui suivent. © ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2016
CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 17 mai 1988 | Arista - Legacy

CD29,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 10 septembre 2002 | Arista - Legacy

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 15 mai 1986 | Arista

Après King of Rock, il ne manque plus qu'un tube imparable pour assurer une consécration internationale à Run-D.M.C. Ce succès, le groupe va aller le chercher dans une reprise de « Walk This Way » sorti dix ans plus tôt par Aerosmith. En vidéo, un Steven Tyler haut en couleur tranche avec les deux rappeurs tout de noir vêtus, mais l'improbable mariage fonctionne tout autant visuellement que musicalement. Le morceau devient un classique et la preuve irréfutable que rock et rap sont faits pour s'entendre. Le reste de Raising Hell reprend l'efficace formule du trio avec beatbox et riffs de guitare, illustrée parfaitement par « It's Tricky ». Run et D.M.C. y sont toujours aussi à l'aise pour dispenser des textes dynamiques qui se répondent harmonieusement. Autre morceau qui change le cours de l'histoire : « My Adidas », hymne des amateurs de tennis. Le groupe y célèbre les « Superstars » sans lacet dans une ode qui marque toute une génération ; les rappeurs deviennent d’ailleurs les premiers sous contrat avec une marque de chaussures, pratique commerciale qui se répandra par la suite. Raising Hell clôt la première période du groupe en fanfare. Le hip-hop et Run-D.M.C. ne seront plus tout à fait pareil par la suite... © ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2015
CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 15 mai 1986 | Arista - Legacy

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 27 mars 1984 | Arista

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 5 février 1985 | Arista - Legacy

Après un premier album Run-D.M.C. (1984), qui les fait sortir de l'anonymat, le trio atteint le succès dès son deuxième essai, King of Rock, qui consacre leur style. Beatbox, rimes croisées moqueuses et quelques samples de guitare électrique qui les démarquent du commun des rappeurs. Le morceau qui donne son nom au disque symbolise au mieux ce mélange innovant d'accords rageurs et de voix revendicatives. Les autres titres reposent sur un son plus rugueux, avec des instrumentaux aux rythmiques synthétiques. La dynamique vient alors surtout de Run et de D.M.C. qui semblent toujours plus motivés pour se répondre. L'autre point fort de l'album est un titre plus surprenant, en l’occurrence un reggae baptisé « Roots, Rap, Reggae », sûrement en référence au « Roots, Rock, Reggae » de Toots & The Maytals. Run-D.M.C. ouvre une nouvelle voie pour le hip-hop, celle de la reconnaissance du grand public dans laquelle vont s'engouffrer de nombreux autres groupes dans les années qui suivent. © ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2016
CD30,99 CHF

Pop - Paru le 26 mars 2009 | Sony Music Entertainment

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 4 mai 1993 | Arista

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 5 mai 2007 | SONY BMG Catalog

CD29,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 31 mai 2019 | Arista - Legacy

CD29,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 31 mai 2019 | Arista - Legacy

CD21,99 CHF

Hip-Hop/Rap - Paru le 16 octobre 1990 | Arista

L'interprète

RUN DMC dans le magazine