Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

John Coltrane

Ne serait-ce que mentionner le nom de John Coltrane et vous provoquez tout un monde de fantasmes et de sentiments, même aux plus récalcitrants et aux plus indifférents. Coltrane, que certains considèrent comme un Dieu de la musique et de l’improvisation, inspire le plus profond respect pour une œuvre sans concession, marquée par une profonde recherche de spiritualité. Il fut, après Charlie Parker dans les années 1940 et 1950, considéré comme le saxophoniste le plus révolutionnaire et le plus influent de l'histoire du jazz, meneur du courant avant-gardiste dans les années 1960, et l'un des artistes les plus importants de la musique de la deuxième moitié du 20ème siècle. John Coltrane a toujours cherché à se dépasser sur tous les plans : technique, en explorant de nouveaux modes d'expression, cherchant de nouvelles sonorités, de nouveaux timbres et de nouvelles façons d'étendre la tessiture et la dynamique de son instrument.

Né à Hamlet en Caroline du nord, John Coltrane a toujours été submergé par la musique. Son père jouait de plusieurs instruments et fut son premier professeur. Au lycée, copain du saxophoniste Benny Golson avec lequel il partage sa passion du jazz, il a pour héros Lester Young et Johnny Hodges. C’est la vénération qu’il porte pour ce dernier qui l’incite à choisir le saxophone alto comme instrument premier. Il poursuit sa formation musicale à Philadelphie à la Granoff School Of Music puis à l'École de musique Ornstein. Appelé pour effectuer son service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, il joue dans l'US Navy Band à Hawaii.

Après la guerre, John Coltrane se produit au sein d’un des orchestres rois du rhythm’n blues, celui d’Earl Bostic. A propos de cette première expérience au sein d’un groupe, il dira plus tard : Tout un champ d’écoutes et de découvertes s’est ouvert à moi. Il y a beaucoup de musiciens que les gens adoraient : Coleman Hawkins, Ben Webster ou Tab Smith, et que je ne comprenais pas mais que je ressentais émotionnellement. Avant de rentrer dans l’orchestre de Dizzy Gillespie, John Coltrane s’exprime auprès du saxophoniste Jimmy Heath où il affine son goût pour l’expérimentation puis auprès de Johnny Hodges, son idole de jeunesse. Il connait à cette époque de graves problèmes liés à sa dépendance aux drogues et à l'alcool. C'est en découvrant la spiritualité qu'il en échappera. Musicalement, c’est l’expérience, au ténor, qu’il acquiert au sein du Miles Davis Quintet durant la seconde moitié des années 1950 qui va lui faire faire un bond en avant. La musique de Miles m’a donné le goût de la liberté déclara t-il. C’est à cette époque qu’il cherche un langage personnel, approfondissant les accords et les modes, les abordant par "nappes de sons".

Des trois grandes périodes que connut John Coltrane, la première est marquée par le label Prestige (à l’exception d’un seul, mais magnifique, disque pour Blue Note Blue Train). Coltrane est souvent accompagné par l’excellente rythmique de Miles Davis, le Red Garland Trio. Citons Tenor Conclave, Coltrane, Traneing, The Believer, Soultrane, Settin’ The Pace, Black Pearls. La seconde (période Atlantic) est le fait d’un soliste, libéré d’autres leaders, qui peut enfin déployer ses ailes et travailler sur ses propres préoccupations musicales et ses propres compositions. Citons My Favorite Things, Giant Steps, Olé. C’est aussi à cette époque qu’il découvre le saxophone soprano dont il aime la beauté du timbre. Il admettra plus tard que cette découverte modifia sa conception du saxophone ténor, l’aidant à explorer toute l'étendue de l'instrument. A la formation de son propre quartet en 1960, il intègre le label Impulse ! Son quartet est constitué du pianiste McCoy Tyner, du contrebassiste Jimmy Garrison et du batteur Elvin Jones. A cet orchestre, il adjoindra parfois des musiciens supplémentaires, tels Eric Dolphy, Archie Shepp ou Pharoah Sanders. Le John Coltrane Quartet présente l’un des combos les plus créatifs, les plus innovants, les plus déterminants de l’histoire de la musique de jazz. Citons Live AT The Village Vanguard, Ballads, Crescent, Africa Brass, Live At Birdland, Impressions, Duke Ellington & John Coltrane, Afro Blue, Ascension, …. En 1964, A Love Supreme glorifie la puissance, la gloire, l'amour, et la grandeur de Dieu. John Coltrane exprime l’idée que nous devons tous faire un effort conscient pour effectuer des changements positifs dans le monde, et pense que la musique est un instrument pour créer des modèles de pensée positive dans l'esprit des gens. Il ne présentera qu’une seule fois cette musique sur scène, à Antibes, l’année suivante, le 26 juillet 1965. Le temps passe vite, Coltrane enregistre abondamment mais sa santé se dégrade vite. Il meurt durant l'été 1967 d’un cancer du foie. Son influence sur les musiciens de sa génération et des suivantes est immense, dépassant largement le cercle restreint du jazz. © JMP/Qobuz

Lire plus

Discographie

1495 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 48
1 sur 48

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums