Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Billie Eilish - WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. » Mais Billie Eilish a tout d'une fille sérieuse et, surtout, à prendre au sérieux. A 16 ans, elle publiait le très remarqué Don’t Smile at Me, un maxi concocté avec son grand frère comprenant les singles Copycat, Bellyache ou encore Ocean Eyes qu'elle postait sur SoundCloud deux ans plus tôt... soit à 14 ans. La critique découvrait la pop efficace parce que torturée d'une adolescente peroxydée, perdue dans des sweat-shirts XXL. Avec When We All Fall Asleep, Where Do We Go?, son titre étrange et sa pochette flippante, Eilish (et ses cheveux sombres) bascule encore un peu plus du côté obscur. Ce qui frappe d'abord, c'est cette production ultraléchée, toujours assurée par Finneas O'Connell, qui claque après une intro où l'ado rigole de son Invisalign, sorte d'appareil dentaire invisible. Puis Bad Guy balance des beats EDM qui viennent trancher avec la langueur de Xanny. Le reste sera de la même trempe : une alternance de douceur et de violence, mêlé de paroles mûres où celle qui a été diagnostiquée d'un syndrome de la Tourette à 11 ans parle de Xanax et de gentilles filles qui rôtiront en Enfer. Dans ce mélange de pop sombre aux basses trap et aux beats creepy, Eilish excelle. Une vraie révélation. © Charlotte Saintoin/Qobuz

Plus d'informations

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
!!!!!!!
00:00:13

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

2
bad guy
00:03:14

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records, Mit freundlicher Genehmigung: Universal Music Group, Inc.

3
xanny
00:04:03

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

4
you should see me in a crown
00:03:00

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2018 Darkroom/Interscope Records

5
all the good girls go to hell
00:02:48

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

6
wish you were gay
00:03:41

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

7
when the party's over
00:03:16

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Finneas O'Connell, Producer, Percussion, Piano, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist, Bass (Vocal)

℗ 2018 Darkroom/Interscope Records

8
8
00:02:53

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

9
my strange addiction
00:02:59

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

10
bury a friend
00:03:13

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

11
ilomilo
00:02:36

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

12
listen before i go
00:04:02

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

13
i love you
00:04:51

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

14
goodbye
00:01:59

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

Descriptif de l'album

« On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. » Mais Billie Eilish a tout d'une fille sérieuse et, surtout, à prendre au sérieux. A 16 ans, elle publiait le très remarqué Don’t Smile at Me, un maxi concocté avec son grand frère comprenant les singles Copycat, Bellyache ou encore Ocean Eyes qu'elle postait sur SoundCloud deux ans plus tôt... soit à 14 ans. La critique découvrait la pop efficace parce que torturée d'une adolescente peroxydée, perdue dans des sweat-shirts XXL. Avec When We All Fall Asleep, Where Do We Go?, son titre étrange et sa pochette flippante, Eilish (et ses cheveux sombres) bascule encore un peu plus du côté obscur. Ce qui frappe d'abord, c'est cette production ultraléchée, toujours assurée par Finneas O'Connell, qui claque après une intro où l'ado rigole de son Invisalign, sorte d'appareil dentaire invisible. Puis Bad Guy balance des beats EDM qui viennent trancher avec la langueur de Xanny. Le reste sera de la même trempe : une alternance de douceur et de violence, mêlé de paroles mûres où celle qui a été diagnostiquée d'un syndrome de la Tourette à 11 ans parle de Xanax et de gentilles filles qui rôtiront en Enfer. Dans ce mélange de pop sombre aux basses trap et aux beats creepy, Eilish excelle. Une vraie révélation. © Charlotte Saintoin/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Billie Eilish

No Time To Die

Billie Eilish

No Time To Die Billie Eilish

When We All Fall Asleep, Where Do We Go?

Billie Eilish

dont smile at me

Billie Eilish

dont smile at me Billie Eilish

Happier Than Ever

Billie Eilish

Happier Than Ever Billie Eilish

Therefore I Am

Billie Eilish

Therefore I Am Billie Eilish

Playlists

Dans la même thématique...

Solar Power

Lorde

Solar Power Lorde

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

evermore (Explicit)

Taylor Swift

evermore (Explicit) Taylor Swift

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana

Back the Way We Came: Vol. 1 (2011 - 2021)

Noel Gallagher's High Flying Birds

Back the Way We Came: Vol. 1 (2011 - 2021) Noel Gallagher's High Flying Birds
Les Grands Angles...
Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

Dans l'actualité...