Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bertrand Belin|Hypernuit (Deluxe Edition)

Hypernuit (Deluxe Edition)

Bertrand Belin

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Promo - 30%

Pour patienter, il y eut quelques résidences d’artiste (dont Lorient), d’amicales participations (pour le compte des albums de Nour et de JP Nataf), un galop d’essai en tant que réalisateur (au côté d’Albin de la Simone et au bénéfice de Bastien Lallemant), des prestations remarquées sur des scènes musicales (où l’avait, entre autres, appelé Philippe Decouflé) et des ferraillages amicaux tout aussi scéniques (Rodolphe Burger).

Mais, toutes choses égales par ailleurs, on était sans nouvelles de Bertrand Belin depuis 2007 et La Perdue (lui-même successeur d’un premier album sans titre publié en 2005). Hypernuit, troisième opus, sort avec près d’un an de retard à cause (grâce à, plutôt) d’un label qui a pris en marche le train de ce qui n’était de prime abord qu’un projet d’auto-production : il y aurait en conséquence en France des structures favorisant la création artistique. Celui qui a débuté sa carrière professionnelle au sein d’un groupe de musique cajun revient donc, moins ivre des mots qu’il manipula jadis avec la maîtrise des vrais créateurs, plus économe pour tout dire mais également plus pertinent, désormais soucieux davantage et de son propre aveu, des syntaxes accidentées et de l’oralité.

D’une certaine manière, une plus grande attention à la simplicité de l’expression et à la recherche d’un nouveau classicisme, nourrie d’épure formelle. En outre, c’est une ribambelle de Bertrand Belin, en clones avoués, qui traverse les chansons de ce projet, naturellement profondément autobiographique, dans l’attente et la tentation, l’espoir et l’expectative. Le timbre de la voix, nonchalant jusqu’au pince-sans-rire, s’appuie parfois sur des rythmes entre pop et jazz mais le plus souvent prend son envol grâce à des orchestrations de chansons traditionnelles perverties par une pincée de sons étranges, le chapelet de quelques sombres claviers et le crissement de guitares faussement sages. S’appuyant sur l’assise offerte par la batterie de Tatiana Mladenovitch et Thibault Frisoni à la basse, Bertrand Belin écrit et interprète avec les sonorités d’aujourd’hui (et des troubles qui ne sont pas moins contemporains) des chansons comme on pouvait le faire jadis, avec la grâce méticuleuse d’artisan sûrs de leur propos.
 
Hypernuit, projet faussement modeste, s’épanouit dans une invention de chaque instant, en coup de pied ténu dans la fourmilière de la frilosité ambiante. Et, partant, se mute en entreprise couronnée de succès.
©Copyright Music Story 2015

Plus d'informations

Hypernuit (Deluxe Edition)

Bertrand Belin

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Y'en a-t-il?
00:03:03

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

2
Hypernuit
00:04:08

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

3
Tout a changé
00:05:36

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

4
Avant les forêts
00:03:53

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

5
Neige au soleil
00:03:51

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

6
Ne sois plus mon frère
00:03:29

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

7
Vertige Horizontal
00:03:31

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

8
Long Lundi
00:03:04

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

9
Nord de Tout
00:06:24

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

10
Ta Peau
00:04:01

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

11
La chaleur
00:04:07

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

12
Un Jour (bonus track)
00:03:08

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

13
Le colosse (bonus track)
00:03:17

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

14
Pauvre Houatais (bonus track)
00:03:26

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

15
Pyrénées (bonus track)
00:04:09

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

16
Postulons (bonus track)
00:03:57

Bertrand Belin, Performer

2010 Cinq 7 / Wagram Music 2010 Cinq 7 / Wagram Music

Descriptif de l'album

Pour patienter, il y eut quelques résidences d’artiste (dont Lorient), d’amicales participations (pour le compte des albums de Nour et de JP Nataf), un galop d’essai en tant que réalisateur (au côté d’Albin de la Simone et au bénéfice de Bastien Lallemant), des prestations remarquées sur des scènes musicales (où l’avait, entre autres, appelé Philippe Decouflé) et des ferraillages amicaux tout aussi scéniques (Rodolphe Burger).

Mais, toutes choses égales par ailleurs, on était sans nouvelles de Bertrand Belin depuis 2007 et La Perdue (lui-même successeur d’un premier album sans titre publié en 2005). Hypernuit, troisième opus, sort avec près d’un an de retard à cause (grâce à, plutôt) d’un label qui a pris en marche le train de ce qui n’était de prime abord qu’un projet d’auto-production : il y aurait en conséquence en France des structures favorisant la création artistique. Celui qui a débuté sa carrière professionnelle au sein d’un groupe de musique cajun revient donc, moins ivre des mots qu’il manipula jadis avec la maîtrise des vrais créateurs, plus économe pour tout dire mais également plus pertinent, désormais soucieux davantage et de son propre aveu, des syntaxes accidentées et de l’oralité.

D’une certaine manière, une plus grande attention à la simplicité de l’expression et à la recherche d’un nouveau classicisme, nourrie d’épure formelle. En outre, c’est une ribambelle de Bertrand Belin, en clones avoués, qui traverse les chansons de ce projet, naturellement profondément autobiographique, dans l’attente et la tentation, l’espoir et l’expectative. Le timbre de la voix, nonchalant jusqu’au pince-sans-rire, s’appuie parfois sur des rythmes entre pop et jazz mais le plus souvent prend son envol grâce à des orchestrations de chansons traditionnelles perverties par une pincée de sons étranges, le chapelet de quelques sombres claviers et le crissement de guitares faussement sages. S’appuyant sur l’assise offerte par la batterie de Tatiana Mladenovitch et Thibault Frisoni à la basse, Bertrand Belin écrit et interprète avec les sonorités d’aujourd’hui (et des troubles qui ne sont pas moins contemporains) des chansons comme on pouvait le faire jadis, avec la grâce méticuleuse d’artisan sûrs de leur propos.
 
Hypernuit, projet faussement modeste, s’épanouit dans une invention de chaque instant, en coup de pied ténu dans la fourmilière de la frilosité ambiante. Et, partant, se mute en entreprise couronnée de succès.
©Copyright Music Story 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Racine carrée

Stromae

Racine carrée Stromae

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

In Utero - 20th Anniversary Remaster

Nirvana

À découvrir également
Par Bertrand Belin

Tambour Vision

Bertrand Belin

Tambour Vision Bertrand Belin

Persona (Nouvelle édition)

Bertrand Belin

Concert at Saint Quentin

Bertrand Belin

Concert at Saint Quentin Bertrand Belin

Persona

Bertrand Belin

Persona Bertrand Belin

Que dalle tout

Bertrand Belin

Que dalle tout Bertrand Belin

Playlists

Dans la même thématique...

Garden Party

Florent Marchet

Garden Party Florent Marchet

Multitude

Stromae

Multitude Stromae

Sous un soleil énorme

Bernard Lavilliers

Sous un soleil énorme Bernard Lavilliers

Brûler le feu

Juliette Armanet

Brûler le feu Juliette Armanet

Nonante-Cinq

Angèle

Nonante-Cinq Angèle
Les Grands Angles...
Marc Ribot, l’anti-guitar hero

Depuis une quarantaine d’années, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et tant d’autres. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, le New-Yorkais s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce qui passe sous ses doigts.

Juliette Gréco, le noir lui va si bien

Juliette Gréco nous a quittés en septembre à l’âge de 93 ans. Celle qui se définissait avant tout comme une interprète dévouée aux auteurs qu’elle affectionnait n’était pas pour autant du genre « effacée ».

Charles Aznavour : que le spectacle continue

La vie de Charles Aznavour pourrait se résumer aux deux mots « chanson » et « comédie ». Tel un artisan passionné, l’interprète de « Comme ils disent », qui nous a quittés en 2018, à l’âge de 94 ans, a tout donné au spectacle. Tant et si bien qu’il a fait de ce thème l’un des piliers de son œuvre.

Dans l'actualité...