Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Max Cooper|Emergence

Emergence

Max Cooper

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

En 2014, Human avait été un vrai choc sensoriel. A déjà 34 ans, Max Cooper signait un premier album fascinant. On découvrait aussi qu’être généticien et faire de la techno n’était pas incompatible. Ce brillant Irlandais originaire de Belfast mais basé à Londres publiait alors une œuvre alternant minimale un brin planante et electronica cérébrale tentant de fusionner ses deux passions. Après avoir remixé notamment Hot Chip, Au Revoir Simone, Agoria ou bien encore le compositeur Michael Nyman, Cooper construisait une techno logiquement organique et à laquelle on s’accrochait dès les premières notes. Citant Jon Hopkins, Sigur Rós et Ólafur Arnalds comme influences, l’Irlandais taillait à la serpe façon Aphex Twin, déployait en boucle de somptueux petits motifs à la Philip Glass, faisait léviter ses sons comme Brian Eno et excellait lorsqu’il s’agissait de faire légèrement tanguer une mélodie bien trouvée (comme sur le somptueux Supine)… Avec Emergence qui parait sur son propre label Mesh en novembre 2016, Max Cooper signe une œuvre d’abord née sur scène, avec la volonté de mêler expérience visuelle, musicale et narrative. A l’arrivée, le disque, qui s’inscrit dans le prolongement de son prédécesseur, est un peu la B.O. de ces prestations scéniques atypiques aussi bien à écouter qu’à voir. Une œuvre à déguster également ici sans son support vidéo ; preuve du potentiel cinématographique des compositions de Cooper. Collaborateur de longue date avec lequel il enregistra le EP Artefact et Fragmented Self, Parts 1 & 2, le pianiste et compositeur Tom Hodge a co-écrit avec lui certains titres sur lesquels il joue du piano et du Fender Rhodes. La voix de Kathrin de Boer s’est aussi immiscée dans ce beau projet qui confirme le talent de Cooper, forte personnalité de la scène électro contemporaine. © MD/Qobuz

Plus d'informations

Emergence

Max Cooper

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Symmetry
00:03:47

Max Cooper, Composer, Performer - Tom Hodge, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

2
Seed
00:04:25

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

3
Waves
00:05:31

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

4
Distant Light
00:05:33

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

5
Myth
00:03:57

Max Cooper, Composer, Performer - Tom Hodge, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

6
Order from Chaos
00:07:41

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

7
Cyclic
00:06:56

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

8
Impermanence
00:06:43

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

9
Trust
00:04:44

Max Cooper, Composer, Performer - Tom Hodge, Composer, Performer - Kathrin deBoer, Writer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

10
Organa
00:05:55

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

11
Unbounded
00:06:23

Max Cooper, Composer, Performer

Mesh under exclusive license to All Points Mesh under exclusive license to All Points

Descriptif de l'album

En 2014, Human avait été un vrai choc sensoriel. A déjà 34 ans, Max Cooper signait un premier album fascinant. On découvrait aussi qu’être généticien et faire de la techno n’était pas incompatible. Ce brillant Irlandais originaire de Belfast mais basé à Londres publiait alors une œuvre alternant minimale un brin planante et electronica cérébrale tentant de fusionner ses deux passions. Après avoir remixé notamment Hot Chip, Au Revoir Simone, Agoria ou bien encore le compositeur Michael Nyman, Cooper construisait une techno logiquement organique et à laquelle on s’accrochait dès les premières notes. Citant Jon Hopkins, Sigur Rós et Ólafur Arnalds comme influences, l’Irlandais taillait à la serpe façon Aphex Twin, déployait en boucle de somptueux petits motifs à la Philip Glass, faisait léviter ses sons comme Brian Eno et excellait lorsqu’il s’agissait de faire légèrement tanguer une mélodie bien trouvée (comme sur le somptueux Supine)… Avec Emergence qui parait sur son propre label Mesh en novembre 2016, Max Cooper signe une œuvre d’abord née sur scène, avec la volonté de mêler expérience visuelle, musicale et narrative. A l’arrivée, le disque, qui s’inscrit dans le prolongement de son prédécesseur, est un peu la B.O. de ces prestations scéniques atypiques aussi bien à écouter qu’à voir. Une œuvre à déguster également ici sans son support vidéo ; preuve du potentiel cinématographique des compositions de Cooper. Collaborateur de longue date avec lequel il enregistra le EP Artefact et Fragmented Self, Parts 1 & 2, le pianiste et compositeur Tom Hodge a co-écrit avec lui certains titres sur lesquels il joue du piano et du Fender Rhodes. La voix de Kathrin de Boer s’est aussi immiscée dans ce beau projet qui confirme le talent de Cooper, forte personnalité de la scène électro contemporaine. © MD/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Dubnobasswithmyheadman

Underworld

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

In Utero - 20th Anniversary Remaster

Nirvana

À découvrir également
Par Max Cooper

Unspoken Words

Max Cooper

Unspoken Words Max Cooper

Live at the Acropolis

Max Cooper

Yearning for the Infinite

Max Cooper

One Hundred Billion Sparks

Max Cooper

Spectrum

Max Cooper

Spectrum Max Cooper

Playlists

Dans la même thématique...

30 Something

Orbital

30 Something Orbital

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Reborn

Kavinsky

Reborn Kavinsky

Before I Die

박혜진 park hye jin

Before I Die 박혜진 park hye jin

Loving In Stereo

Jungle

Les Grands Angles...
Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Dans l'actualité...