Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

George Benson|Breezin'

Breezin'

George Benson

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Il y eut un avant et après Breezin’ dans la carrière de George Benson… Avec cet album produit par Tommy LiPuma paru chez Warner Bros. en mai 1976, le guitariste de Pittsburgh que beaucoup ne voyait que comme une sorte de fils de la vengeance de Wes Montgomery devenait une véritable pop star, embarquant son jazz ligne clair sur les sentiers de la soul et du rhythm’n’blues. La fluidité de son jeu trouve un bel écho dans les arrangements signés Claus Ogerman, suaves au possible. Aux côtés de Benson, de vraies épées du jazz fusion de l’époque parmi lesquels Ronnie Foster aux claviers, Harvey Mason à la batterie et Phil Upchurch à la guitare rythmique. Sommet de l’opus, la tubesque reprise du This Masquerade de Leon Russell sur laquelle Benson chante de son inimitable voix qui fera à nouveau fureur quatre ans plus tard sur Give Me The Night… © CM/Qobuz

Plus d'informations

Breezin'

George Benson

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Breezin'
00:05:41

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - BOBBY WOMACK, Writer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Piano - Phil Upchurch, Bass Guitar, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

2
This Masquerade
00:08:04

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - Leon Russell, Writer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Solo Piano, Clavinet - Phil Upchurch, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

3
Six to Four
00:05:10

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Clavinet - Phil Upchurch, Bass Guitar, Writer, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

4
Affirmation
00:06:51

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Additional Piano, Electric Piano - Phil Upchurch, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Jose Feliciano, Writer - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

5
So This Is Love?
00:07:00

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Writer, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Acoustic Piano - Phil Upchurch, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

6
Lady
00:06:01

Harvey Mason, Drums - Ralph MacDonald, Percussion - Tommy Lipuma, Producer - Doug Sax, MasteringEngineer - George Benson, Vocals, Lead Guitar, MainArtist - CLAUS OGERMAN, Conductor, Arranger - Jorge Dalto, Clavinet - Phil Upchurch, Rhythm Guitar - Ronnie Foster, Electric Piano, Writer, Mini Moog - Stanley Banks, Bass Guitar - Al Schmitt, MixingEngineer, RecordingEngineer - Noel Newbolt, Co-ordinator Production - Don Henderson, AssistantEngineer

© 1976 Warner Records Inc. ℗ 1976 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

Il y eut un avant et après Breezin’ dans la carrière de George Benson… Avec cet album produit par Tommy LiPuma paru chez Warner Bros. en mai 1976, le guitariste de Pittsburgh que beaucoup ne voyait que comme une sorte de fils de la vengeance de Wes Montgomery devenait une véritable pop star, embarquant son jazz ligne clair sur les sentiers de la soul et du rhythm’n’blues. La fluidité de son jeu trouve un bel écho dans les arrangements signés Claus Ogerman, suaves au possible. Aux côtés de Benson, de vraies épées du jazz fusion de l’époque parmi lesquels Ronnie Foster aux claviers, Harvey Mason à la batterie et Phil Upchurch à la guitare rythmique. Sommet de l’opus, la tubesque reprise du This Masquerade de Leon Russell sur laquelle Benson chante de son inimitable voix qui fera à nouveau fureur quatre ans plus tard sur Give Me The Night… © CM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par George Benson

Inspiration: A Tribute to Nat King Cole

George Benson

The Other Side Of Abbey Road

George Benson

Give Me the Night

George Benson

Give Me the Night George Benson

Givin' It Up

George Benson

Givin' It Up George Benson

Guitar Man

George Benson

Guitar Man George Benson

Playlists

Dans la même thématique...

You Must Believe In Spring

Bill Evans

Black Acid Soul

Lady Blackbird

Black Acid Soul Lady Blackbird

Entre eux deux

Melody Gardot

Entre eux deux Melody Gardot

Still Rising - The Collection

Gregory Porter

Sunset In The Blue

Melody Gardot

Sunset In The Blue Melody Gardot
Les Grands Angles...
Stevie Wonder, les 5 années qui ont tout changé

Entre 1972 et 1976, le tout jeune Stevie Wonder (qui soufflera 70 bougies le 13 mai) enregistre cinq albums qui marqueront l’histoire du label Motown mais aussi de la pop et de la soul music. Un nirvana musical et technologique toujours aussi influent.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Le jazz nordique en 10 albums

Hiver, grands espaces, nature en majesté… On réduit vite la Scandinavie aux éternels mêmes clichés. Le jazz n’échappe pas à la règle. Pourtant, le Danemark marche sur les brisées de la tradition nord-américaine, la Norvège est attirée par l’expérimentation et la Suède préfère ne pas trancher en s’immisçant entre les deux. Malgré ces différences, on parle invariablement de jazz scandinave comme d’une grande famille. Depuis le début des années 70, les musiciens venus du froid ont imposé une singularité perpétuée par la génération actuelle. Coup de zoom sur cette vraie fausse famille en 10 albums choisis avec subjectivité dans une discographie vaste comme un fjord.

Dans l'actualité...