Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

BBC National Orchestra Of Wales - Pickard: Sixteen Sunrises, Symphony No. 5 & Concertante Variations

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Pickard: Sixteen Sunrises, Symphony No. 5 & Concertante Variations

BBC National Orchestra of Wales, Martyn Brabbins

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Né en 1963, le compositeur britannique John Pickard s’est très tôt fait connaître avec un répertoire orchestral et instrumental d’une grande puissance, en particulier cinq symphonies déjà, ainsi qu’une belle collection d’œuvres orchestrales de dimension symphonique. Les critiques ont souligné son sens de l’architecture y compris dans les plus grandes formes, et sa capacité à renouveler les genres et formes classiques tout en apportant son évidente contribution personnelle. La revue The Strad estimait qu’un de ses quatuors était « la meilleur pièce de musique de chambre britannique depuis des années », le American Record Guide voyait certaines œuvres orchestrales comme « un trésor » et « des œuvres grandioses » ; le BBC Music Magazine le considère comme « un maître-né de l’orchestre » et son ouvrage Channel Firing « l’une des meilleurs œuvres britanniques depuis les années 1990 », et cite un autre de ses albums comme « l’un des plus importants enregistrements de musique contemporaine orchestrale de 2013 ». Gramophone utilise des termes tels que « tout simplement bluffant », tandis que l’International Record Review le « recommande chaudement à quiconque douterait encore du pouvoir de la musique symphonique actuelle ». Mais arrêtons là ce panégyrique. Que l’auditeur se cale confortablement dans son fauteuil Chesterfield et jouisse des quatre ouvrages de l’album, des pièces fortement contrastées l’une par rapport à l’autre : le compositeur déclare lui-même « avoir toujours cherché à apporter de la variété dans ses œuvres en se fixant de nouveaux défis en termes de structure, d’harmonie et de sujet-matière extramusical. Se répéter n’a que peu d’attrait, de sorte que chaque nouvelle œuvre tendrait à s’opposer en réaction à celle qui l’a précédée, plutôt qu’une continuation de ses atmosphères, ses techniques et ses considérations esthétiques ». L’énergique Cinquième Symphonie de 2014, présente un fort contraste avec Sixteen Sunrises (« Seize levers de soleil ») de 2013, où Pickard emprunte une demi-mesure au début de Lohengrin avant de permettre au soleil de se lever seize fois en quatorze minutes – des levers accélérés et répétés, comme ceux que l’on pourrait vivre en séjournant dans la Station Spatiale Internationale. Les Variations concertantes pour orchestre de chambre sont conçues « comme un divertimento d’esprit léger qui ne pose aucune question fondamentale et cherche seulement le pur plaisir ». L’album se referme avec une Toccata d’après L’Orfeo de Monteverdi, pour instruments modernes : hautbois, saxophone soprano, bassons, cuivres, cordes graves, et quelques instruments à percussion à sons déterminés. © SM/Qobuz

Plus d'info

Pickard: Sixteen Sunrises, Symphony No. 5 & Concertante Variations

BBC National Orchestra Of Wales

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Symphony No. 5

1
I. Tempestoso 00:09:30

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

2
II. Prestissimo (bar 282) 00:04:40

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

3
III. Maestoso (bar 398) 00:06:53

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

4
IV. — (bar 510) 00:11:09

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

Sixteen Sunrises

5
Sixteen Sunrises 00:14:54

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

Concertante Variations (Presteigne Concerto)

6
Concertante Variations (Presteigne Concerto) 00:13:12

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

Toccata (after C. Monteverdi)

7
Toccata (after C. Monteverdi) 00:02:32

Martyn Brabbins, Conductor - BBC National Orchestra of Wales, Orchestra, MainArtist - John Pickard, Composer

(P) 2017 BIS

Descriptif de l'album

Né en 1963, le compositeur britannique John Pickard s’est très tôt fait connaître avec un répertoire orchestral et instrumental d’une grande puissance, en particulier cinq symphonies déjà, ainsi qu’une belle collection d’œuvres orchestrales de dimension symphonique. Les critiques ont souligné son sens de l’architecture y compris dans les plus grandes formes, et sa capacité à renouveler les genres et formes classiques tout en apportant son évidente contribution personnelle. La revue The Strad estimait qu’un de ses quatuors était « la meilleur pièce de musique de chambre britannique depuis des années », le American Record Guide voyait certaines œuvres orchestrales comme « un trésor » et « des œuvres grandioses » ; le BBC Music Magazine le considère comme « un maître-né de l’orchestre » et son ouvrage Channel Firing « l’une des meilleurs œuvres britanniques depuis les années 1990 », et cite un autre de ses albums comme « l’un des plus importants enregistrements de musique contemporaine orchestrale de 2013 ». Gramophone utilise des termes tels que « tout simplement bluffant », tandis que l’International Record Review le « recommande chaudement à quiconque douterait encore du pouvoir de la musique symphonique actuelle ». Mais arrêtons là ce panégyrique. Que l’auditeur se cale confortablement dans son fauteuil Chesterfield et jouisse des quatre ouvrages de l’album, des pièces fortement contrastées l’une par rapport à l’autre : le compositeur déclare lui-même « avoir toujours cherché à apporter de la variété dans ses œuvres en se fixant de nouveaux défis en termes de structure, d’harmonie et de sujet-matière extramusical. Se répéter n’a que peu d’attrait, de sorte que chaque nouvelle œuvre tendrait à s’opposer en réaction à celle qui l’a précédée, plutôt qu’une continuation de ses atmosphères, ses techniques et ses considérations esthétiques ». L’énergique Cinquième Symphonie de 2014, présente un fort contraste avec Sixteen Sunrises (« Seize levers de soleil ») de 2013, où Pickard emprunte une demi-mesure au début de Lohengrin avant de permettre au soleil de se lever seize fois en quatorze minutes – des levers accélérés et répétés, comme ceux que l’on pourrait vivre en séjournant dans la Station Spatiale Internationale. Les Variations concertantes pour orchestre de chambre sont conçues « comme un divertimento d’esprit léger qui ne pose aucune question fondamentale et cherche seulement le pur plaisir ». L’album se referme avec une Toccata d’après L’Orfeo de Monteverdi, pour instruments modernes : hautbois, saxophone soprano, bassons, cuivres, cordes graves, et quelques instruments à percussion à sons déterminés. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par BBC National Orchestra Of Wales

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
John Barry, factotum de génie

Composer pour l’écran nécessite un goût et un savoir-faire pour tous les styles : du disco pour une scène de night-club ou un madrigal pour un film en costumes, le musicien de cinéma doit pouvoir répondre présent partout ! Et John Barry est sans doute l’un des compositeurs de BO qui a su se fondre le mieux dans tous les genres cinématographiques et musicaux.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Steve Reich, l'animal minimal

Il est l'un des pionniers de la musique minimaliste. Mais aussi l’un des compositeurs contemporains les plus joués. A 80 ans, Steve Reich est une sorte d’intouchable gourou qui ne cesse d’influencer des hordes de musiciens jusque dans la sphère techno. Son évolution personnelle, son rapport au jazz ou aux musiques ethniques mais aussi la transmission de ses œuvres de génération en génération : le New-Yorkais se livre sans langue de bois.

Dans l'actualité...