Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Richard Hickox

Disparu prématurément d’une crise cardiaque en 2008, à l’âge de 60 ans, Richard Hickox reste une aubaine pour tous les mélomanes curieux grâce à une importante discographie consacrée à des compositeurs, britanniques pur la plupart, peu connus et dont la découverte constitue souvent une excellente surprise. Chef de chœur de formation, Richard Hickox était aussi un organiste de talent. Après avoir commencé sa carrière à la tête de plusieurs chœurs, il s’est rapidement fait connaître pour sa défense d’un répertoire complètement ignoré. Renonçant dès lors de ronronner tranquillement avec des chefs-d’œuvre certes impérissables mais trop joués, il a travaillé intensément pour renouveler l’air vicié de la routine.


Son activité frénétique se partageait entre la Grande Bretagne et l’Australie où il était directeur musical de l’Opera Australia. Boulimique de travail et de découvertes, il laisse plus de 300 enregistrements pour l’excellent label CHANDOS, connu pour la qualité de ses prises de son et pour son sérieux éditorial. Cet héritage tout simplement prodigieux contient toute une série de premières discographiques avec le cycle complet des Symphonies de Alwyn, Elgar, Rubbra, Tippett, Vaughan-Williams, des opéras de Britten, Walton et la découverte de ce petit bijou qu’est The Poisened Kiss (Le Baiser empoisonné), chef-d’œuvre d'humour, de grâce et de légèreté que Ralph Vaughan Williams écrivit d'après une nouvelle de Richard Garnett. Jamais content de lui ni du livret, le compositeur ne cessa de retoucher son opéra pendant près de trente ans de 1927 à 1956. Cette "fantaisie romantique" en trois actes se déroule à une époque non définie dans une ambiance de conte de fées que n'aurait pas désavoué un Walt Disney.


L’inlassable curiosité de Richard Hickox ne se cantonnait pas seulement aux découvertes de terres musicales peu connues, voire inconnues, mais était au contraire ancrée dans un répertoire de base nécessaire aux musiciens comme aux chanteurs avec l’enregistrement d’opéras de Dvorak, Haendel, Prokofiev ou Vivaldi, toutes les Messes de Haydn , certaines de Schubert, le Requiem de Verdi, des grands cycles symphoniques consacrés à Beethoven, etc.


De nombreux enregistrements ont été couronnés de récompenses, dont cinq Gramophone Awards. Au concert, Richard Hickox a créé une centaine d’œuvres, notamment de Bennett, Michael Berkeley, Finzi, Holloway, Mathews ou Maxwell Davies.


Sa brutale disparition, il a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel alors qu’il venait de terminer l’enregistrement de la Choral Symphony de Gustav Holst, a été un choc terrible pour le monde musical anglo-saxon d’autant que cet homme chaleureux et charmant était respecté et entouré de l’affection de tous ceux qui travaillaient avec lui. Scrupuleux dans son travail, il était un musicien particulièrement inspiré au pupitre sachant communiquer sa passion pour des œuvres négligées avant lui.


© FH – novembre 2017 /Qobuz

Lire plus

Discographie

304 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 15
1 sur 15

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums