Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - À paraître le 29 novembre 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Sa stature de star internationale fait de Lang Lang un ambassadeur du répertoire dit classique. Le 250e anniversaire de Beethoven est l’occasion pour Sony de faire paraître une compilation née d’un live capté à Vienne, une ville qui a vu éclore de nombreuses œuvres du compositeur. Sont ainsi réunies la Sonate n° 3 et la n° 23, surnommée Appassionata. Ces partitions sont le champ d’une bataille imaginaire entre des passions antagonistes que dompte leur créateur. En proie à une inspiration compulsive, Beethoven guide, il contient même, cette force irrésistible par son écriture : la plus grande liberté endiguée par la raison, un apparent paradoxe qui résume bien son art. Mais c’est ici un Beethoven presque fantasque que fait entendre Lang Lang. Le pianiste s’amuse dans ce répertoire dont il exacerbe les contrastes grâce à une immense palette de nuances et quelques libertés dans les tempos. Bien que sa technique lui autorise toutes les extravagances, il reste tout de même plus sage chez Beethoven que chez Rachmaninoff. On ne rigole pas avec le maître de Bonn. Le disque se referme d’ailleurs sur une version studio du premier mouvement de la Sonate n° 17 (la fameuse Tempête), enregistré pour le jeu vidéo Gran Turismo 5. L’alternance un rien grandiloquente de ses épisodes Largo et Allegro ne s’écarte pas tant du texte. Lang Lang livre même une interprétation très littéralement visuelle de cette partition tant les orages beethovéniens permettent d’accommoder – pour le meilleur… – les scénarios les plus épiques. © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 25 octobre 2019 | PM Classics Ltd.

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 25 octobre 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES224,85 €
CD149,85 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES44,95 €
CD29,95 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 26 juillet 2019 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 avril 2019 | SWR Classic Archive

Hi-Res
HI-RES26,99 €
CD20,24 €

Musique de chambre - Paru le 18 avril 2019 | Rattle

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Musique symphonique - Paru le 15 mars 2019 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 6 mars 2019 | Calliope Records

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES23,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 janvier 2019 | Calliope Records

Hi-Res Livret
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 14 décembre 2018 | Calliope Records

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
Troisième volume de l’intégrale des trios de Beethoven par le Trio Van Baerle – dont le nom est tout simplement emprunté à la rue dans laquelle les trois musiciens se sont musicalement croisés la première fois ! L’ensemble s’est déjà distingué avec plusieurs récompenses internationales (Concours de Lyon, de Munich, du Concertgebouw) et s’est perfectionné auprès de Menahem Pressler ; ses engagements l’ont déjà conduit à se produire entre autres au Musikverein de Vienne, au Barbican de Londres, à la Cité de la musique de Paris ou la Philharmonie de Cologne : un beau palmarès déjà. Voici donc les deux Trios de l’Op. 70, écrits au cours de l’année 1808, celle qui a vu naître les Cinquième et Sixième Symphonies ou le Quatrième Concerto. Et pourtant, ce sont de vraies œuvres de musique de chambre, sans la moindre impression symphonique. Le compositeur y met en avant chacun des trois solistes, sans subordination aucune. En complément de programme, les Variations Op. 44 des années 1800. Pour certains, le thème (qui n’est pas nommé dans la partition) pourrait être de Beethoven, pour d’autres il serait emprunté à un opéra de Dittersdorf alors assez célèbre. Qu’importe le flacon… Pour cet enregistrement, le Trio Van Baerle utilise un piano moderne mais à cordes parallèles ; sur les pianos de concert d’aujourd’hui, généralement, les cordes des graves et du registre moyen se croisent, de sorte que les sonorités se brouillent un peu plus, alors qu’un instrument à cordes parallèles, prenant exemple sur les pianos du XIXe siècle, offre une sonorité plus différentiée. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | Castigo Classic Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD20,24 €

Classique - Paru le 8 juin 2018 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
Citoyen d’honneur de la ville de Crémone qui a vu naître et prospérer Antonio Stradivari et combien d’autres luthiers, le Quartetto di Cremona a terminé en 2017, pour Audite, son intégrale des quatuors de Beethoven initiée en 2013 et qui paraît ici en un seul album. Occasion de redire combien ces enregistrements s’imposent aujourd’hui au sommet d’une discographie pourtant bien pourvue en enregistrements de référence, à commencer par celle de leurs anciens collègues du Quartetto Italiano qui reste un des meilleurs de l’histoire de l’interprétation. Utilisant soit les quatre Stradivarius prêtés par une fondation japonaise ou les prestigieux instruments mis à leur disposition par une fondation culturelle allemande (des luthiers Guadagnini, Testor, Torazzi et Amati), le Quartetto di Cremona fait entendre toute la gamme expressive de Beethoven, depuis l’humour haydnien et la hardiesse rythmique de l’Opus 18 jusqu’aux tréfonds métaphysiques des ultimes quatuors, en passant par la luminosité sereine des quatuors Razoumovski. Dans leur interprétation qui privilégie les contrastes dynamiques, parfois jusqu’à la démesure, la finesse sonore est constamment alliée à la profondeur expressive et à un savant mélange entre l’intellect et le cœur. La présentation n’est pas chronologique ici ; elle correspond à l’édition en albums qui présentaient pour chaque album différents quatuors des trois « styles » de Beethoven selon la terminologie de Wilhelm von Lenz qui prévalait au XIXe siècle dès 1852. Il sera facile pour le mélomane d’écouter ces quatuors dans l’ordre de sa propre préférence. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | Challenge Classics

Hi-Res Livret