Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Classique, 4 étoiles de Classica, Eugene Ysaye et Musique en Wallonie
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2014 | Musique en Wallonie

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Ce n’est pas parce qu’Eugène Ysaÿe fut un célébrissime violoniste doublé d’un excellent compositeur qu’il faut s’imaginer qu’il ne composa quasiment que pour le violon, comme par exemple Paganini. Pour preuve cet enregistrement d’œuvres concertantes pour violoncelle, duo violon-violoncelle ou quatuor à cordes et orchestre. Soit dit en passant, on lui doit même un opéra, en dialecte wallon s’il vous plaît : Piére li houyeû, c’est dire qu’il ne se cantonna pas à son biniou personnel. Le plus wallon des orchestres mondiaux, L’orchestre philharmonique de Liège, dirigé par le discret et d’autant plus efficace Jean-Jacques Kantorow, prête ses amples accents à cette musique à la fois romantique, tout en rendant hommage à ses propres solistes. Ainsi, ce sont le premier violoncelle solo Thibault Lavrenov, les premiers solistes violonistes Emilie Bélaud et Olivier Giot, ainsi que le Quatuor Ardente (composé de musiciens de l’Orchestre) qui se voient confier la quasi-totalité des parties solistes. Il est grand temps de sortir Ysaÿe du carcan de « violoniste-compositeur » dans lequel il est trop souvent relégué, pour lui restituer sa place de musicien majeur de son temps, y compris en tant que compositeur moderne du début du XXe siècle. Oui, moderne, car l’on ne peut pas manquer les accents du premier Schönberg, celui de la Nuit transfigurée, ou du premier Berg, dans ces œuvres rares et flamboyantes. (MT)