Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 27 novembre 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 23 octobre 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 septembre 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 4 septembre 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
Créateur du « Grand opéra à la française », le berlinois Giacomo Meyerbeer a commencé sa brillante carrière de compositeur dans le sillage de son contemporain Rossini, dont il copie le style et la virtuosité de l’écriture vocale. Il a vingt-cinq ans lorsqu’il compose, en 1816, Gli Amori di Teolinda, cantate pastorale sur un livret de Gaetano Rossi qui écrira aussi pour Rossini. C’est une des nombreuses histoires de bergers et de bergères dont le public du XVIIIe siècle était si friand. Mais sa mise en musique par le jeune Meyerbeer recèle une étonnante particularité puisque le berger est incarné par… une clarinette, en l’occurrence celle de Davide Bandieri, clarinettiste solo de l’Orchestre de Chambre de Lausanne qui fait valoir ici une virtuosité assez ébouriffante. L’habileté de l’écriture appartient encore au XVIIIe siècle et n’annonce en rien les « grosses machines » que Meyerbeer écrira plus tard. Enregistré live à l’Opéra de Lausanne (Suisse) en novembre 2019 par la Radio Télévision Suisse (RTS), ce mini-opéra, dirigé avec une légèreté véloce par Diego Fasolis, confirme le talent de la soprano Lenneke Ruiten, formée aux Pays-Bas et en Allemagne. Invitée dans de nombreux festivals, elle fut une Pamina (La Flûte enchantée) remarquée à l’Opéra de Lausanne qui l’invite régulièrement. Si le minutage est un peu chiche (38’52), il est compensé par la découverte d’une oeuvre assez insolite. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 juin 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 juin 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

CD9,99 €

Classique - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 avril 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 mars 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 mars 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
C’est Mozart qui ouvre la voie royale du quatuor avec piano en 1785 et 1786 avec les deux chefs-d’œuvre présentés ici. Cette formation instrumentale inconnue avant lui va se perpétuer discrètement tout au long du XIXe siècle avec les œuvres phares de Schumann et de Brahms, puis de Dvořák et de quelques autres. Mozart a perçu d’emblée les possibilités d’un ensemble situé à mi-chemin entre le concerto et la musique de chambre. Le Quintette en sol mineur, K. 478 s’impose dès ses premières mesures autoritaires dans une tonalité passionnée que Mozart utilisa dans des œuvres devenues célèbres tels ses Symphonies n° 25 et 40 ou son fabuleux Quintette à cordes, K. 516 de 1787. Avec ce premier mouvement à la puissance tragique, le lyrisme de son Andante et son joyeux Rondo final en sol majeur ont conquis depuis longtemps les chambristes du monde entier. Son pendant, le Quatuor en mi bémol majeur, K. 493 mêle l’insouciance de la jeunesse à une certaine gravité de la maturité avec ses ombres et sa nostalgie. Enregistré à Drogheda en République d’Irlande en mai 2019, cet album nous propose une interprétation idéale grâce à quatre musiciens exceptionnels venus d’horizons très différents. Le pianiste Finghin Collins, originaire de Dublin, a étudié à la Royal Irish Academy d’Irlande et avec Dominique Merlet au Conservatoire de Genève. La violoniste Rosanne Philippens est bien connue pour son talent d’interprète (sa version des Quatre Saisons de Vivaldi-Piazzolla a fait sensation à Lyon) et de communicatrice. Ex-alto solo du Philharmonique de Berlin, le Hongrois Máté Szücs joue et présente des masterclasses dans le monde entier et est aujourd’hui professeur à la Haute École de Musique de Genève. Quant au violoncelliste, István Várdai, il a remporté le prestigieux Concours ARD de Munich et le Tchaïkovski de Moscou. Outre sa carrière de chambriste et de soliste, il a repris aujourd’hui la classe de violoncelle d’Heinrich Schiff à l’Université de Musique et des Arts du spectacle de Vienne. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 28 février 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 janvier 2020 | Claves Records

Hi-Res

Le label

Claves Records dans le magazine
  • Harp attacks !
    Harp attacks ! 170 ans de harpe concertante superbement servies par la jeune Anaïs Gaudemard...