Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 11 avril 2011 | Wigmore Hall Live

Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Beethoven : Sonates pour violon et piano Op.30 n°1, Op.12 n°3, Op.47 / Alina Ibragimova, violon - Cédric Tiberghien, piano
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 juillet 2010 | Wigmore Hall Live

Distinctions 5 de Diapason
Beethoven : Sonates pour violon et piano Op.30 n°2 & n°3, Op.12 n°1, Op.23 / Alina Ibragimova, violon - Cédric Tiberghien, piano
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 décembre 2016 | Onyx Classics

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
« [...] Dans le déroulé de leur intégrale, Kirshbaum et Wosner ont choisi de placer les trois groupes de variations parmi les sonates composées à la même époque. [...] cette organisation apporte au double album une respiration profitable [...] La démonstration séduit d'autant plus qu'elle émane de musiciens dont on perçoit la complémentarité plutôt que la gémellité. [...] Même si la voix de Kirshbaum, au lyrisme puissant et à la volubilité limitée, devient parfois impérieuse, les nuances de Wosner restent plutôt douces (toutefois renforcées par l'intensité du jeu), et les tempos modérés. La balance sonore entre les instruments est impeccable, et la sensibilité des musiciens s'accorde à une belle élégance. [...] » (Diapason, mars 2017 / Martine D. Mergeay)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 décembre 2016 | Wigmore Hall Live

Hi-Res Distinctions Gramophone Editor's Choice
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2014 | Bridge Records, Inc.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 février 2017 | JB Recordings

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 juillet 2014 | Onyx Classics

Hi-Res
CD8,99 €

Classique - Paru le 9 mars 2017 | Classic Records

HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 avril 2020 | Ancalagon LLC

Hi-Res Livret
CD10,99 €

Classique - Paru le 18 novembre 2019 | Chemodanov Production

CD8,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2018 | Media Sound Art

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 24 février 2017 | Onyx Classics

Hi-Res
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2009 | Classical Masters

CD9,99 €

Classique - Paru le 31 janvier 2016 | Passacaille

Livret
Le numéro d’opus de cet Octuor – Op. 103 – ne doit pas induire le mélomane en erreur : c’est là une numérotation d’éditeur, qui ne reflète pas la réalité chronologique, puisque ledit Octuor date en réalité de 1792, l’époque à laquelle le jeune et encore timide Beethoven avait rencontré Haydn à Bonn et décidé de s’installer à Vienne, une métropole autrement foisonnante en termes culturels que sa ville natale. L’Octuor est une sorte de grande sérénade pour vents selon l’effectif assez classique : deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons, deux cors. Mais, jeune ou pas jeune, Beethoven s’enhardit déjà à explorer les limites des instruments, en particulier des cors qu’il sollicite au-delà de ce qui était alors considéré comme raisonnable ; le tout dans une ampleur quasi-symphonique. Le Rondino, lui aussi en mi bémol majeur comme l’Octuor, date de 1793 et l’on pense généralement qu’il a été envisagé comme un mouvement supplémentaire ou alternatif pour l’Octuor. Notez que Beethoven conçut une certaine estime pour son Octuor puisque, en 1795, il le retravailla pour en faire son premier Quintette à cordes. Attention, quand même : cet enregistrement comporte une petite facétie dans le deuxième mouvement, à savoir une cadence improvisée dans laquelle l’ensemble Il Giardinello introduit quelques thèmes de la Pastorale. C’est de l’ordre du clin d’œil, n’allez pas imaginer que Beethoven avait déjà prémédité sa Sixième symphonie en 1792 ; la partition ne comporte rien du genre, seulement le point d’orgue autour duquel il est d’usage de broder un peu... Quant au Quintette pour piano et vents, il date déjà de 1797, une œuvre de la première maturité donc, ce bouillonnement qui donnerait bientôt naissance aux premiers concertos, aux premières symphonies. Certes, Mozart n’est pas encore trop loin, mais qu’importe, on entend clairement que c’est déjà du Beethoven. Aux instruments pour cet enregistrement, Il Giardinello qui joue selon les techniques d’époque avec instruments en conséquence ; ainsi pour le Quintette Arthur Schoonderwoerd joue-t-il sur un pianoforte. Enregistré à Anvers en avril 2014. © SM/Qobuz
CD8,99 €

Classique - Paru le 2 novembre 2018 | Media Sound Art

CD9,99 €

Classique - Paru le 20 février 2015 | Challenge Classics

Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 mai 2014 | Roméo Records

L'interprète

Ludwig van Beethoven dans le magazine