Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

MDR Rundfunkchor - Risto Joost|Rachmaninov : All-Night Vigil

Rachmaninov : All-Night Vigil

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Oui, c’est vrai, il existe des brouettes d’enregistrements des Vêpres de Rachmaninov – aussi connues sous le nom de Vigiles ou Vigiles nocturnes, une œuvre de 1915 –, d’excellents, des bons, d’autres plutôt médiocres, et ce ne sont pas toujours les chœurs russes qui s’en tirent le mieux, soit dit en passant. Il n’y aurait donc pas tellement de raison que Qobuz se penche sur ce n-ième enregistrement, si ce n’est qu’il fait partie non seulement des excellents, mais plutôt des excellentissimissimes. L’ouvrage se caractérise par la présence de « basses profondes » qui, à la fin de l’un des numéros (en l’occurrence le Cantique de Syméon, autrement dit le Nunc dimittis), doivent descendre en solo jusqu’à un si bémol grave, ce qui est loin d’être fréquent. Et le chœur de la MDR – autrement dit la Radio de Leipzig – en possède un très beau nombre, sans doute plus que la majorité des chœurs y compris les plus Russes, de sorte qu’il lui est loisible d’offrir une lecture d’une profondeur, sans jeu de mots, vraiment inouïe. On rappellera que c’est aux accents du cinquième numéro de ses Vêpres que Rachmaninov avait souhaité être enterré ; la chose ne put se faire, car la partition n’était alors pas disponible, mais c’est dire combien le compositeur avait placé son cœur et son âme dans cette œuvre splendide, magistrale, fantastique, alliant les accents – tour à tour réels et imaginaires – des liturgies orthodoxes russe, kiovienne et grecque, le tout dans la richissime harmonie qui, elle, est purement rachmaninovienne. Oui, c’est vrai : voici l’un des plus beaux enregistrements qui se puissent imaginer et si Rachmaninov se retourne dans sa tombe sise à Valhalla (ça ne s’invente pas) près de New York, c’est pour mieux écouter. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Rachmaninov : All-Night Vigil

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

All-Night Vigil, Op. 37 (Serge Rachmaninoff)

1
Beginning song: Come let us worship (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:02:43

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

2
Psalm 103 (104), "O praise the Lord" (Sung in the Russian language)
Klaudia Zeiner
00:04:47

Klaudia Zeiner, Alto - MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

3
Blessed is the man (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:04:37

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

4
O Joyful Light (Sung in the Russian language)
Falk Hoffmann
00:03:18

Falk Hoffmann, Tenor - MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

5
Song of Simeon: Lord, now let your servant depart (Sung in the Russian language)
Falk Hoffmann
00:03:56

Falk Hoffmann, Tenor - MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

6
Hail, O Virgin Mother (Ave Maria) (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:03:06

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

7
Hexapsalms: Glory to God on high (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:02:46

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

8
Psalm 134-135 (135-136), "O praise the name of the Lord" (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:02:15

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

9
Glorifying song of the Resurrection: Teach me O lord in the way of truth (Sung in the Russian language)
Falk Hoffmann
00:06:39

Falk Hoffmann, Tenor - MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

10
Hymn of Resurrection: We have seen the resurrection (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:03:15

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

11
Magnificat: My soul proclaims the greatness of the Lord (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:07:46

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

12
Great Doxology: Glory be to God on high (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:06:04

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

13
Resurrection hymn (Troparion): This day of salvation has come to the world (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:01:48

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

14
Resurrection hymn (Troparion): When you had risen (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:03:31

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

15
Thanksgiving hymn of Virgin Mary: O victorious leader (Sung in the Russian language)
MDR Rundfunkchor - Risto Joost
00:01:39

MDR Rundfunkchor - Risto Joost, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer

(C) 2017 Genuin (P) 2017 Genuin

Descriptif de l'album

Oui, c’est vrai, il existe des brouettes d’enregistrements des Vêpres de Rachmaninov – aussi connues sous le nom de Vigiles ou Vigiles nocturnes, une œuvre de 1915 –, d’excellents, des bons, d’autres plutôt médiocres, et ce ne sont pas toujours les chœurs russes qui s’en tirent le mieux, soit dit en passant. Il n’y aurait donc pas tellement de raison que Qobuz se penche sur ce n-ième enregistrement, si ce n’est qu’il fait partie non seulement des excellents, mais plutôt des excellentissimissimes. L’ouvrage se caractérise par la présence de « basses profondes » qui, à la fin de l’un des numéros (en l’occurrence le Cantique de Syméon, autrement dit le Nunc dimittis), doivent descendre en solo jusqu’à un si bémol grave, ce qui est loin d’être fréquent. Et le chœur de la MDR – autrement dit la Radio de Leipzig – en possède un très beau nombre, sans doute plus que la majorité des chœurs y compris les plus Russes, de sorte qu’il lui est loisible d’offrir une lecture d’une profondeur, sans jeu de mots, vraiment inouïe. On rappellera que c’est aux accents du cinquième numéro de ses Vêpres que Rachmaninov avait souhaité être enterré ; la chose ne put se faire, car la partition n’était alors pas disponible, mais c’est dire combien le compositeur avait placé son cœur et son âme dans cette œuvre splendide, magistrale, fantastique, alliant les accents – tour à tour réels et imaginaires – des liturgies orthodoxes russe, kiovienne et grecque, le tout dans la richissime harmonie qui, elle, est purement rachmaninovienne. Oui, c’est vrai : voici l’un des plus beaux enregistrements qui se puissent imaginer et si Rachmaninov se retourne dans sa tombe sise à Valhalla (ça ne s’invente pas) près de New York, c’est pour mieux écouter. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Christmas Songs from Germany & All Over the World, Vol. 2

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Confessions of Faith: Choral Concertos by Bortniansky & Schnittke

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Weihnachtslieder aus Deutschland und aller Welt

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Weihnachtslieder aus Deutschland und aller Welt MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Daphnis et Chloé

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Daphnis et Chloé MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Geistliche Gesänge

MDR Rundfunkchor - Risto Joost

Geistliche Gesänge MDR Rundfunkchor - Risto Joost
Dans la même thématique...

Rossini: Stabat Mater

Gustavo Gimeno

Rossini: Stabat Mater Gustavo Gimeno

Michel-Richard de Lalande: Grands Motets, Dies irae, Miserere, Veni creator

Ensemble Correspondances

Antonio Vivaldi : Gloria - Dixit Dominus

Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano

Antonio Vivaldi : Gloria - Dixit Dominus Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano

Anima Sacra (Fago, Zelenka, Hasse, Durante, Feo...)

Jakub Józef Orliński

Georg Friedrich Händel : Messiah

Emmanuelle Haïm

Les Grands Angles...
Strauss & Kempe : des affinités électives

Le nom du chef Rudolf Kempe (1910-1976) est indissociable de ceux du compositeur Richard Strauss et de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde. À l’occasion de la réédition par Warner des enregistrements réalisés entre 1970 et 1975, Qobuz met en lumière, entre autres, le legs straussien d’un chef à la direction précise, souvent incisive, toujours soucieuse du texte et sensible à ses voluptés.

Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Dans l'actualité...