Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Elvin Jones

En dehors de sa collaboration avec John Coltrane pour laquelle il est notoirement connu, le batteur Elvin Jones a participé à des centaines de séances et mené sa propre carrière en leader. Frère cadet du pianiste Hank Jones et du trompettiste Thad Jones, il naît à Pontiac (Michigan) le 9 septembre 1927 et apprend la batterie en autodidacte dès l'âge de douze ans. Initié au jazz, il joue dans l'orchestre de l'armée durant son service militaire (1946-1949), puis s'installe à Détroit où il joue régulièrement au club Bluebird (1949-1952). En 1955, il accompagne Charles Mingus au festival de jazz de Newport avant de s'établir à New York dès l'année suivante, jouant avec Bud Powell, Jay Jay Johnson, Pepper Adams et Donald Byrd. Sollicité pour intégrer le quartette de John Coltrane en 1960, Elvin Jones tiendra les baguettes pendant cinq ans, participant aux concerts et aux séances du saxophoniste jusqu'à l'engagement de Rashied Ali comme second batteur en novembre 1965. Il se joint ensuite à l'orchestre de Duke Ellington et reprend une activité de leader entamée avec les albums Elvin! (1962), Illumination! (1964), Together! (avec « Philly » Joe Jones, 1964), And Then Again (1965) et Dear John C. (1965). Il réalise les albums Midnight Walk (1967), Heavy Sounds (avec Richard Davis, 1968) et Puttin' It Together en trio avec Joe Farrell et Jimmy Garrison. Les enregistrements sous son nom et les collaborations se multiplient, avec Albert Mangelsdorff, le groue Oregon, James Moody et Clark Terry dans Summit Meeting (1977), David Liebman ou McCoy Tyner. En 1979, il monte l'Elvin Jones Music Machine et rend fréquemment hommage à John Coltrane, tel l'album Brother John (1983) ou la tournée de 1987 avec Freddie Hubbard, suivis par les enregistrements en leader Youngblood (1992), Going Home (1993), When I Was at Aso Mountain (avec Takehisa Tanaka, 1993) et It Don't Mean a Thing... (1994). La renommée de l'un des plus grand batteurs de l'histoire du jazz attirent les nouvelles générations de musiciens, qu'il aime à faire découvrir, dont Nicholas Payton, Joshua Redman ou Ravi Coltrane, le fils de son illustre partenaire. En 1993, il participe avec Hank Jones et George Mraz à l'hommage fraternel Upon Reflection - The Music of Thad Jones. Batteur révéré pour sa puissance et son impressionnant abattage, Elvin Jones meurt d'une crise cardiaque le 18 mai 2004 à l'âge de 76 ans.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2022
Lire plus

Discographie

112 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 6
1 sur 6

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums