Artistes similaires

Les albums

29,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1978 | Universal Music

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
De la poésie à l'état pur. L'image est certes très utilisée, mais tel est l'art de Claudio Arrau. Sous ses doigts, les Nocturnes de Chopin retrouvent leur dimension intime, avec ce sens vraiment unique de la rêverie, comme si nous assistions à une suite d'improvisations sans cesse renouvelées par la grâce du disque. Le lyrisme intérieur et une maîtrise très subtile du rubato font de cet enregistrement un moment infiniment précieux à partager en amoureux ou dans un égoïsme béat. © FH/Qobuz
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
La relation de Starker avec Arrau ne relevait pas, des propres dires du violoncelliste, du coup de foudre ! N'empêche, reste cet enregistrement du Triple Concerto de Beethoven dirigé par Eliahu Inbal avec Henryk Szeryng comme troisième compère !
17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1991 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1997 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une dimension supplémentaire marque toutes les interprétations de Claudio Arrau dans le répertoire de Chopin. C'est un supplément de gravité, de profondeur, une qualité de son de chaque instant, une densité musicale qui convient parfaitement à la rêverie des Nocturnes comme à certains Impromptus. Cette vision sérieuse d'un Chopin aux antipodes du salon où on le cantonne parfois peut parfois surprendre ou étonner, mais elle comblera toux ceux qui cherchent de la substance dans une musique où l'expression est toujours étroitement liée à la beauté formelle. FH
41,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Choc de Classica
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sonate pour piano en si mineur - 10 Harmonies poétiques et religieuses, S.173 - 2 Etudes de Concert, S.145 - Première année de Pèlerinage : Suisse, S.160
41,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec le recul, on se rend compte que seul ce label pouvait traduire fidèlement les intentions de Claudio Arrau. Concernant Brahms, il commence en 1969 par les deux Concertos avec le Concertgebouw d'Amsterdam sous la direction de Bernard Haitink (une première version existe chez Emi avec Giulini et le Philharmonia Orchestra, de 1961). Haitink et Arrau offrent une version insurpassable du Premier Concerto, en particulier le largo, d'une poésie crépusculaire inouïe. Ecoutez ces couleurs initiales de cordes, ces moirures, ne saisissent-elles pas au plus près le climat du mouvement ? Arrau, lui, atteint un prodige de clarté polyphonique et de pureté expressive (thème mélodique, marches harmoniques.). A notre connaissance, personne n'a reproduit ce miracle. Comme aucun autre artiste n'a sans doute atteint son niveau dans les Variations sur un thème de Haendel ou les quatre Ballades opus 10, où il déploie une palette de couleurs extrêmement diversifiée et un grand sens de la gradation architecturale. Est-il possible de résister à ce piano infiniment expressif, tellement pétri dans le clavier qu'il s'apparente parfois à la pureté du marbre ? Il y a dans les Brahms d'Arrau une noblesse naturelle, une dignité qui impressionnent durablement.
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A l'opposé du traitement virtuose souvent entendu dans ces oeuvres, Claudio Arrau privilégie l'intériorité et les brumes crépusculaires qui donnent à cette musique une consistance insoupçonnée. Une autre manière de comprendre la véritable nature du compositeur polonais. FH
7,99 €

Classique - Paru le 27 mars 2016 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
45,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Diapason d'or
7,99 €

Piano solo - Paru le 1 avril 2014 | ICA Classics

Distinctions Diapason d'or
8,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Choc de Classica
Enregistrements réalisés entre 1962 et 1965 pour le label néerlandais Philips, dans le cadre de la première intégrale des Sonates pour piano de Beethoven du pianiste chilien.
9,99 €

Classique - Paru le 14 janvier 2002 | APR

Distinctions Recommandé par Classica
Beethoven : Sonate n° 3 op 2/3 (Enr. 1976, Prague) - Brahms : Sonate n° 3 op 5 (Enr. Fischer Hall, New York, 1978) / Claudio Arrau, piano
6,39 €7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 septembre 2007 | Naxos

Livret Distinctions Diapason d'or
Beethoven : Concerto pour piano n° 3 op.37 - Weber : Konzertstück en fa mineur op.79, Sonate pour piano n° 1 op. 24 / Claudio Arrau, piano - Philadelphia Orchestra - Eugene Ormandy, direction - Chicago Symphony Orchestra - Désiré Defauw, direction
6,39 €7,99 €

Classique - Paru le 27 novembre 2007 | Naxos

Livret Distinctions Diapason d'or
R. Strauss : Burlesque pour piano & orch. - Schumann : Concerto pour piano & orch., op.54 - Carnaval, op.9 / Claudio Arrau, piano - Orch. Symph. de Chicago - Désiré Defauw, direction - Orch. Symphonique de Détroit - Karl Krueger, direction
7,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2011 | ICA Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason
Chopin : Concerto pour piano n°1 - Beethoven : Concerto pour piano n°4 / Claudio Arrau, piano - Kölner Rundfunk-Sinfonie-Orchester - Otto Klemperer & Christoph von Dohnanyi, direction
9,99 €

Classique - Paru le 7 mai 2004 | APR

Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Sonates n°30, n°31 & n°32 / Claudio Arrau, piano
39,99 €

Classique - Paru le 12 janvier 2018 | SWR Classic

Livret
Il s’agit ici de trois concerts enregistrés par la SWR (la radio de Stuttgart), en public, à Schwetzingen et Ludwigsburg respectivement le 27 mars 1954, le 12 mars 1960 et le 26 mai 1963 ; les bandes matrices de la SWR ont fait l’objet d’un très soigneux remastering. Tout cela, hélas, ne rendra pas mieux accordé le piano du premier concert de 1954, même si la chose peut paraître négligeable eu égard à la qualité de jeu et d’interprétation de Claudio Arrau. Pour ce premier concert, les œuvres saillantes sont la Sonate No. 23 « Appassionata » de Beethoven, le Carnaval de Schumann, et en seconde partie française Pour le piano de Debussy – d’un délicieux ton rêveur, sans pour autant jamais être embrumé – suivi de Jeux d’eau et un superbe Alborada del gracioso de Ravel endiablé et cocasse à souhait. Le concert de 1960 était, sur un meilleur instrument, consacré à Chopin : deux Ballades, la fantasmagorique Sonate en si mineur, puis les 24 Préludes. Enfin, le concert de 1963 – le plus imposant dans sa durée, avec quelque 90 minutes ! – est enregistré dans une salle à l’acoustique fort différente, un peu réverbérante, sur un piano vraiment accordé à la mesure de l’artiste. Les points saillants y sont… un peu tout le programme, puisqu’on a droit à la Sonate Op. 101 de Beethoven, les imposantes Variations Haendel de Brahms et le non moins imposant Carnaval de Schumann – qui représente sans doute la seconde partie du concert, et pour lequel les micros ont été placés plus loin... Voilà bien trois documents fondamentaux dans la compréhension de l’art de ce monumental pianiste, alors au sommet de son art. © SM/Qobuz
53,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | Universal Music

39,49 €
33,49 €

Classique - Paru le 26 août 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret

L'interprète

Claudio Arrau dans le magazine
  • Le retour d’Arrau
    Le retour d’Arrau Le 16 mai 1984, sur la scène du Théâtre Municipal de Santiago, dans son Chili natal, Claudio Arrau livre à nouveau « son » Brahms… Eternelle histoire d’amour entre un compositeur et son interprète…
  • Prodige, dandy, visionnaire...
    Prodige, dandy, visionnaire... Prodige, dandy, visionnaire, comme l’écrivit Tubeuf… Claudio Arrau était une sensation en apesanteur à lui seul. Une voix magique aussi à son aise dans Chopin que Beethoven… Passeur romantique uniq...