Les albums

21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 28 juin 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | DUX

Livret
15,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 21 juin 2019 | Warner Classics

Hi-Res
Il est bon de revoir ses classiques de temps à autre et de mesurer la persistance des mythes. Si cette édition des enregistrements complets de Ginette Neveu pour feu EMI n’apporte rien de nouveau en termes de répertoire, il confirme toutefois l’engagement total que la jeune violoniste française mettait dans ses interprétations. C’est le feu qui semble la guider, dans une vision jouant le tout pour le tout avec une sûreté de moyens, une intonation quasi irréprochable et un grand pouvoir d’expression. Le réel apport de ce nouvel album de trente pistes se trouve dans la qualité d’un son singulièrement nettoyé et amélioré par le Studio Art et Son d’Annecy. On y entend la violoniste sous un jour nouveau tant sa présence est accrue et le souffle de la bande reculé sans nuire aux aigus et à la clarté de l’ensemble. Le Philharmonia Orchestra, constitué au départ précisément pour les studios anglais, sonne avec une nouvelle présence par rapport aux anciennes éditions. Walter Legge, le célèbre producteur d’EMI, qui avait découvert tant de jeunes talents après la guerre, avait adroitement misé sur celui de Ginette Neveu, son nom lui avait été soufflé par Karajan, mais son ascension allait être brutalement stoppée par l’accident d’avion qui lui coûta la vie en 1949, à peine âgée de trente ans et à l’orée d’une carrière dont on peut ici écouter les fruits avec les concertos de Sibelius (peu connu à cette époque) et de Brahms, ainsi que sa légendaire version du Poème d’Ernest Chausson. Le reste de ce album, édité à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de la violoniste, est consacré aux pièces de musique de chambre enregistrées avec son frère Jean Neveu, son aîné d’une année, pianiste de talent qui a disparu avec elle au-dessus des Açores. © François Hudry/Qobuz
14,99 €

Classique - Paru le 28 juin 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

9,99 €

Classique - Paru le 19 avril 2019 | Gramola Records

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 3 avril 2019 | TRITON

26,99 €
20,24 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Housemaster Records

Hi-Res
17,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 19 juillet 2019 | Berlin Classics

Hi-Res
9,99 €

Classique - Paru le 20 février 2019 | Fontec

9,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2019 | Oclassica

10,79 €

Classique - Paru le 3 avril 2013 | Piano Classics

Livret
Ce CD de 79 minutes contient l'intégrale des transcriptions pour piano d'oeuvres de différents compositeurs, réalisées par Rachmaninov. Dans ces pièces, Rachmaninov ajoute sa touche pianistique et s'approprie l'original comme si c'était le sien. De Bach (Paritia en mi) jusqu'aux mélodies de Tchaikovski, en passant par le Song d'une nuit d'été de Mendelssohn, d'une difficulté redoutable, le programme se termine avec la transcription de Liebesleid and Liebesfreud de Kreisler, une véritable tour de force pianistique. En bonus, Alexander Ghindin joue l'intégrale des Moments Musicaux opus 16. Un récital remarquable, teinté de mélancolie, mêlant grandeur et panache.
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 mars 2019 | Melodiya

9,99 €

Classique - Paru le 15 mai 2019 | TRITON

10,79 €

Classique - Paru le 1 avril 2019 | iM Alain Arias

9,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 mars 2019 | Melodiya

9,99 €

Classique - Paru le 26 avril 2019 | Signum-Cala

16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 18 septembre 2015 | Masterworks

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
L’Arc de la vie, ou même l’Archet de la vie, voilà ce que le violoncelliste Yo Yo Ma et la pianiste Kathryn Stott entendent tendre tout au long de cet album de courtes pièces, plus ou moins toutes dédiées à la célébration de l’amour sous toutes ses formes – de l’amour parental jusqu’à l’amour céleste de Marie ou de Jésus (Messiaen !), en passant par les amours déçues, la jalousie, les dévorantes flammes de l’amour gitan ou les amours sentimentales-sans-aller-plus-loin de Tchaikovsky… Pour moitié des pièces originales, pour moitié des adaptations ou réécritures (généralement d’après des lieder ou des mélodies), ces petits bijoux représentent le summum de la forme ramassée mais efficace. Yo Yo Ma et Kathryn Stott s’entendent à merveille, le violoncelliste ne cherchant jamais à « faire son soliste » dans soin coin ; rares sont les ententes si parfaites. © SM/Qobuz

Le genre

Classique dans le magazine