Les albums

28,99 €
20,99 €

Classique - Paru le 29 mars 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Sous l'intitulé "Piano Book", Lang Lang compile une sélection des plus grands tubes de la musique pour piano depuis Bach. Il débute sa rétrospective par le morceau dans lequel s'immerge tout apprenti débutant à cet instrument, le Prélude en ut majeur du Premier Livre du Clavier bien tempéré (BWV 846/1) de J. S. Bach, page en arpèges intégralement écrits qui permet de travailler sur la régularité des doigts, la précision des articulations, en même temps que l'étagement clair des harmonies. Le pianiste chinois enchaîne naturellement sur un second morceau de choix, la "Lettre à Elise" de Beethoven, pièce qui devient plus intéressante dès lors qu'on la replace dans le corpus entier des Bagatelles - certes pas le sujet ici. Lang Lang ira ensuite chez Mendelssohn (La Fileuse), Chopin (15e Prélude de l'Opus 28), Mozart (l'Allegro initial de la Sonate "Facile" ou les Variations "Ah, vous dirai-je Maman". Du répertoire moins couru aussi, dû à Badarzewska-Baranowska, Czerny ou Clementi. Et quelques classiques chinois, ou traditionnels de tous horizons, dans divers arrangements. Lang Lang semble prendre un plaisir particulier, énorme, dans la musique française, et plus particulièrement celle de Debussy où il profite des retards, marque les basses, et veut chanter à gorge déployée (Doctor Gradus ad Parnassum). A chacun de savoir si cela est de son goût. © Qobuz
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res
11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

11,49 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Sony Classical

15,99 €
11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 12 avril 2019 | Aparté

Hi-Res Livret
Les deux concertos pour piano de Chopin sont l’œuvre d’un tout jeune compositeur parti à l’assaut de la capitale. Puissants et virtuoses, ils accueillent aussi bien les frasques romantiques du concertiste qu’est déjà Frédéric Chopin à vingt ans, que ses épanchements les plus sensibles. Cette dualité est ici mise en valeur par une interprétation sur instruments d’époque en formation de chambre. Des choix qui sont autant d’indices pour reconnaître à la manœuvre de cet enregistrement les musiciens du Quatuor Cambini-Paris et leurs complices : David Lively dans le rôle du soliste et Thomas de Pierrefeu à la contrebasse. Héritier direct du legs pianistique de Chopin grâce à une tradition transmise de professeur en disciple, David Lively a choisi un piano Érard d’époque (1836) pour ce programme qui se présente comme une "version de poche" de ces concertos. L’effectif qui unit le piano au quintette renoue avec la tradition du genre : avant de passer sous les feux de la rampe des grandes salles de concert, les compositeurs et pianistes comme Chopin jouaient leurs nouvelles partitions dans des salons mélomanes et mondains. Mais le large ambitus couvert par les cordes et la richesse de la sonorité du pianoforte respectent la dimension symphonique de ces pièces. Une réalisation ambitieuse. © Aparté
6,93 €

Musique concertante - Paru le 22 février 2019 | Groupe Analekta, Inc

29,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Profil

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | SWR Classic

Livret
Enregistré en 1960, sur un méchant piano désaccordé lors d’un récital donné dans la grande salle du palais baroque d’Ettlingen (Bade-Wurtemberg en Allemagne), ce document précieux est conforme à l’image d’un Samson François « enfant terrible, excentrique et extravagant » comme le dit en exergue le texte de présentation. Né en Allemagne au hasard des nombreuses pérégrinations de son père, le pianiste français aura brûlé sa vie, mais « les flammes nous réchauffent encore », selon la jolie formule de Jean Roy, l’un de ses biographes. Commençant sagement par deux Romances sans paroles de Mendelssohn, ce fragment de récital (seule une partie a été conservée) se poursuit avec une Deuxième Sonate de Chopin rageuse, comme si le terrible Samson était en colère contre son piano, puis vient le miracle de la partie centrale de la Marche funèbre, jouée avec une tendresse ineffable et consolatrice, avant l’hallucination du bref Finale, peuplé de fantômes inquiétants. « J’aime la musique par amour » disait Samson François, « tout bêtement, sans me poser de questions ». Encore faut-il posséder un instinct aussi puissant et juste que le sien pour aborder les trois Préludes de Debussy, mélange de fantaisie et de poésie pure. Quant à la célèbre 7e Sonate de Prokofiev, elle fut un des chevaux de bataille de Samson François. Cette « sonate de guerre » renferme en son centre un admirable nocturne qui fait irrésistiblement penser à un poème écrit par Samson François : « Minuit sonne ! et voici que la magie s’éveille, cette vapeur qui s’étire, souple et envahissante, ce peuple obscur qui soudain existe et, là-bas, la réalité des murs, du pauvre sommeil humain qui s’estompe, se retire, abstraite… ». © François Hudry/Qobuz
19,99 €

Piano solo - Paru le 1 mars 2019 | APR

Livret
Consacré à l’Ecole française du piano, cet album réunit l’intégralité des enregistrements commerciaux entre 1927 et 1955 des deux seuls élèves de Louis Diémer (1843-1919) : Victor Staub (1872-1953) et Lazare-Lévy (1882-1964). Il aura fallu plus de neuf ans de travail pour réunir ces matériaux sonores et biographiques. Aucun disque de Staub n’avait été republié en microsillon. Quant à Lazare-Lévy, sa discographie s’enrichit d’inédits rares (les enregistrements de 1929 et 1951).
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Genuin

Hi-Res Livret
79,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Profil

Livret
On a de la peine à imaginer aujourd’hui l’effet produit par l’irruption de Van Cliburn dans le monde de la musique classique. Propulsé du jour au lendemain au faîte de la gloire telle une pop star, le jeune pianiste américain, né en Louisiane, sonnait l’amorce du dégel en pleine guerre froide entre les États-Unis et l’Union Soviétique. En 1958, il est le premier Américain à remporter le Concours Tchaïkovski (avec l’assentiment de Sviatoslav Richter et l’approbation de Khrouchtchev). Accueilli en héros dans son pays, avec une « ticker-tape parade » (lâché de confettis en pleine ville) jamais vue pour un musicien classique, il devient une véritable icône. Son enregistrement discographique du Concerto de Tchaïkovki, réalisé peu après à New York, reste aujourd’hui un des disques les plus vendus de l’histoire de la musique classique. Si Van Cliburn (nul ne connaît son prénom) fait aujourd’hui partie de la légende dorée américaine, sa carrière a été relativement courte, à peine quinze années, et son répertoire s’est cantonné à quelques concertos qu’il rejouait inlassablement. Cette victoire musicale à forte connotation politique a suscité la création par les Texans du Concours International Van Cliburn qui allait vite devenir le pendant américain du célèbre concours russe. Pur produit de la Juilliard School de New York, Van Cliburn reçut pourtant l’enseignement de Rosina Lhévinne, dépositaire de ce qu’on appelait alors la « Grande École Russe » du piano. Mais sa carrière ne dure pas et se consume tel un feu de paille. Le jeune et brillant pianiste au jeu athlétique s’étiole et enregistre des programmes sans intérêt avec un style incertain. Van Cliburn arrêtera de jouer au début des années 1970 et mourra, pratiquement oublié, d’un cancer des os en 2013. Le présent album raconte en 10 CDs la fantastique histoire de ce fulgurant début de carrière avec des enregistrements, splendides de jeunesse conquérante, réalisés entre 1958 et 1961. © François Hudry/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 mars 2019 | Orchid Classics

Hi-Res Livret
19,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | Orfeo

9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | DUX

Livret

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lise Davidsen, la voix royale
    Lise Davidsen, la voix royale Qobuzissime pour le premier album Strauss et Wagner de la jeune soprano norvégienne !
  • Sandrine Piau, en mélodie
    Sandrine Piau, en mélodie Avec "Si j'ai aimé", la grande soprano signe un beau récital autour de la mélodie française romantique...
  • Hilary Hahn seule avec García Abril
    Hilary Hahn seule avec García Abril Le compositeur espagnol Antón García Abril signe 6 partitas pour la grande violoniste américaine...
  • Cap au Sud pour Garanča
    Cap au Sud pour Garanča Avec "Sol y Vida", la grande mezzo-soprano lettone Elīna Garanča signe un album de chansons populaires mucho caliente !
  • Francesco Tristano à Tokyo
    Francesco Tristano à Tokyo Avec son nouvel album "Tokyo Stories", le pianiste luxembourgeois signe une œuvre fascinante mêlant son amour pour la musique minimaliste, Bach, le jazz et l'électro...
  • Vanessa Wagner, intérieur minimaliste
    Vanessa Wagner, intérieur minimaliste Avec l'envoûtant et mélancolique "Inland", la pianiste française poursuit son exploration des compositeurs minimalistes...
  • Benjamin Alard, fou de Bach !
    Benjamin Alard, fou de Bach ! Le jeune claveciniste-organiste français poursuit son impressionnante intégrale des œuvres pour claviers du Cantor de Leipzig...
  • Les Arts Flo ont 40 ans !
    Les Arts Flo ont 40 ans ! Fondé en 1979, l'ensemble baroque de William Christie et Paul Agnew magnifie depuis quatre décennies les œuvres de Lully, Charpentier, Rameau, Monteverdi, Purcell, Haendel et bien d'autres génies d...
  • Schiff et Schubert, à la folie...
    Schiff et Schubert, à la folie... Le grand pianiste hongrois András Schiff poursuit son exploration de la musique de Franz Schubert et consacre son nouveau disque aux quatre Impromptus D 899 et aux compositions datant de 1828...
  • Lang Lang, le piano de A à Z
    Lang Lang, le piano de A à Z Avec "Piano Book", le virtuose chinois revisite tous les thèmes les plus tubesques de la musique pour piano...