Catégories :

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 mai 2007 | Analekta

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €14,99 €(40%)
CD5,99 €9,99 €(40%)

Classique - Paru le 21 janvier 2010 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Dans sa formidable collection « Les Chants de la terre », Alpha nous invite à la Veillée imaginaire des Musiciens de Saint Julien et de François Lazarévitch : un véritable partage musical autour d’un répertoire finement harmonisé aux XIXe et XXe siècles, et un moment fugace de poésie, de chaleur et de joie.
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 novembre 2010 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 mai 2013 | Avie Records

Hi-Res Livret
Après un premier album très remarqué consacré à Prokofiev, la pianiste Alexandra Silocea revient chez Avie Records ! Elle présente un récital au programme judicieux qui fait se côtoyer entre autres les Reflets dand l'eau de Debussy, les Jeux d'eau de Ravel et Jeux d'eau à la Villa d'Este de Liszt.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 juin 2013 | Muso

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 septembre 2013 | COBRA RECORDS

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 8 septembre 2014 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Ce programme original, né d'un concert donné à Venise à la demande de la Fondation Bru-Zane, est captivant, car il mêle les transcriptions wagnériennes de Liszt, à celles d'Alfred Jaëll et de Hugo Wolf, ainsi qu'une chanson de marin imaginée par Gérard Pesson, dans l'ombre de l'Acte I de Tristan. On y trouve aussi deux compositions originales de Wagner qui n'ont rien de révolutionnaire, mais qui permettent de découvrir un aspect pour le moins inattendu. Ainsi cette Fantaisie en fa dièse mineur qui, par sa nudité et son manque d'indications dynamiques, pose pas mal de problèmes à l'interprète, en même temps qu'elle le met dans une position créative. FH
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 2 janvier 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 février 2015 | OnClassical

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 7 avril 2015 | Ad Vitam records

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 avril 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 juillet 2015 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 juillet 2015 | RCA Red Seal

Hi-Res
Si le titre de l’album, « Vocalise », fait référence à l’œuvre éponyme de Rachmaninov, la grande pièce de résistance ici jouée par la pianiste Olga Scheps (*1986) est sans conteste la Wanderer-Fantasie de Schubert. Née en Russie, Scheps vit en Allemagne depuis l’âge de six ans, et c’est là que s’est déroulé son apprentissage puis le début de sa carrière, une carrière plutôt éblouissante qui l’a menée rapidement à se produire avec de grands orchestres – la Radio de Stuttgart, le Symphonique de Munich, Monte-Carlo, Varsovie ou Moscou, dans les salles qui comptent dans la vie d’un artiste, telles que la Philharmonie de Berlin, la Tonhalle de Zurich ou le Konzerthaus de Vienne. Depuis peu elle a signé un contrat d’exclusivité avec Sony/RCA, une reconnaissance qui ne trompe pas. On appréciera tout particulièrement son jeu à la fois dépouillé – un usage des plus discrets de la pédale, par exemple – et puissamment émouvant, avec un phrasé d’essence véritablement vocale découlant des doigts et non pas de l’artifice de la pédale. L’écoute de la Vocalise vous convaincra de cette qualité chantante, tandis que sa Wanderer-Fantasie vous apparaîtra comme débordante de contrastes et de couleurs. Un vrai grand talent ; Olga Scheps est musicienne jusqu’au bout des doigts. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 septembre 2015 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
À l’âge de dix-neuf ans, le pianiste Roger Muraro (*1959) entrait à la fois dans la classe d’Yvonne Loriod au Conservatoire de Paris et dans le cercle intime d’Olivier Messiaen, dont il s’impose bientôt comme l’un des interprètes majeurs, lui consacrant en 2001 une intégrale de son œuvre pour piano seul qui fait l’unanimité de la critique. Mais Muraro ne se limite certes pas à ce répertoire, ainsi qu’en témoigne ce nouvel enregistrement Liszt dont le point culminant est bien sûr la titanesque Sonate en si mineur. L’interprète approche ce monument de manière organique : Liszt-Bach d’abord, Liszt-Wagner ensuite, puis Liszt hongrois suivi de Liszt d’inspiration religieuse, un idéal tremplin vers la Sonate qui semble la continuation évidente de ces œuvres « préparatoires ». Car en vérité la Sonate peut apparaître comme une « musique du futur », le « piano de demain » ainsi que le laisse entendre le livret d’accompagnement de l’enregistrement ; il faut préciser que lors des premières auditions – et pendant quelque décennies par la suite – l’ouvrage fut considéré comme incompréhensible par bien des observateurs, dont certains taxèrent de « brouillon » des aspects qui, en réalité, les dépassaient de leur modernité. © SM/QobuzNota : La dixième plage ("Bonus track") ne figure pas dans l'album physique.
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lucas Debargue | One Cover One Word
    Lucas Debargue | One Cover One Word Rencontre avec le jeune pianiste français pour la sortie de son album consacré aux sonates de Scarlatti. Une interview One Cover One Word pour mieux cerner son ADN musical.
  • Les Hanson sur la tombe d'Haydn
    Les Hanson sur la tombe d'Haydn Qobuzissime pour le splendide premier album du jeune Quatuor Hanson consacré à Joseph Haydn...
  • Il était une fois Jessye Norman...
    Il était une fois Jessye Norman... Aussi renversante dans la mélodie française que le lied allemand, les opéras de Wagner ou Strauss, la grande soprano américaine s'est éteinte à l'âge de 74 ans...
  • Focus Nouvelles Musiques 2019
    Focus Nouvelles Musiques 2019 Du 30 septembre au 4 octobre 2019, l’Institut français, le Bureau Export, la FEVIS, Futurs Composés, l’ONDA et la SACEM organisent un Focus consacré aux musiques de création. Ce parcours de repérag...
  • Florian Noack au pays de Baba Yaga
    Florian Noack au pays de Baba Yaga Tôt séduit par l'âpreté de la musique de Prokofiev, dont le piano percussif sied à l'adolescent bouillant qu'il est, le maintenant presque trentenaire Florian Noack enregistre le compositeur... mai...
  • Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité
    Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité Patricia Kopatchinskaja fait ce qu'elle veut. Chaque album est pour elle l'occasion d'emprunter un nouveau chemin. Loin d'être frivole, sa virtuosité au contraire est arrimée à un grand courage grâ...
  • Ainsi parlait Richard Strauss
    Ainsi parlait Richard Strauss Après Igor Stravinsky, Riccardo Chailly a choisi Richard Strauss pour l'Orchestre du Festival de Lucerne. Les œuvres du maître ès orchestration sont à cet ensemble éphémère, connu pour son art cons...
  • Imogen Cooper à l'heure espagnole
    Imogen Cooper à l'heure espagnole La pianiste britannique Imogen Cooper fêtait ce mercredi 28 août ses 70 printemps. Son nouvel album, radieux, s'aventure dans un répertoire qu'on ne lui connaissait pas.
  • Horowitz, un loup des steppes à New York
    Horowitz, un loup des steppes à New York Il fut comparé à Liszt, à Paganini. Pour Clara Haskil il est même le diable en musique. Un coffret en forme d'hommage rassemble des enregistrements inédits, richement agrémentés et illustrés de con...
  • Ivo ou le retour du pianiste prodigue
    Ivo ou le retour du pianiste prodigue Hormis quelques concerts, le pianiste Ivo Pogorelich se faisait rare ces vingt dernières années. Pour son retour au disque, il a choisi deux géants du répertoire : Beethoven et Rachmaninoff. Si son...