Catégories :

Les albums

CD9,99 €

Blues - Paru le 10 juin 2014 | Alligator Records

Distinctions Découverte JAZZ NEWS
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Blues - Paru le 24 février 2014 | Dixiefrog

Hi-Res Livret Distinctions Découverte JAZZ NEWS - Hi-Res Audio
Fille d'Eric Bibb, petite fille de Leon Bibb, Yana Bibb a de qui tenir. Chanteuse, son univers couvre les registres avec lesquels elle a grandi, jazz, soul, folk, blues. Yana les traverse avec une réelle justesse de ton et d'intentions. Elle séduit sans rien imposer d'autres que sa présence irradiante tout au long de ce premier album réussi. Yana Bibb affirme une personnalité délicieuse, un timbre féminin gracieux, une musicalité qui s'instille entre les notes et se démarque immédiatement des affèteries et stigmates de "la chanteuse de jazz". En dehors de deux standards, la belle présente essentiellement ses propres compositions et est rejointe pour un titre par son père, pour un autre, par son grand père. La famille Bibb se resserre.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Blues - Paru le 21 octobre 2013 | Dixiefrog

Hi-Res Livret Distinctions Découverte JAZZ NEWS - Hi-Res Audio
Leyla McCalla puise son inspiration à partir d'une variété de sources : son patrimoine haïtien, un séjour à la Nouvelle Orléans dont elle a découvert les influences cajuns (Mardi Gras) et la danse de manière générale. Chanteuse, multi-instrumentiste accomplie, c’est au violoncelle qu’elle se distingue, faisant montre d’un art singulier et unique en son genre. Née à New York de parents haïtiens émigrés, Leyla McCalla a grandi dans la banlieue du New Jersey. À l'adolescence, elle déménage à Accra, au Ghana pendant deux ans. À son retour, elle étudie au Smith College puis à l'Université de New York où elle se spécialise en musique de chambre au violoncelle. Elle s’installe un temps à la Nouvelle-Orléans où on peut l’entendre dans les rues du French Quarter, un séjour qui sera déterminant dans ses goûts à venir. C'est en jouant dans la rue qu'elle a attiré l'attention de Tim Duffy, le fondateur et directeur de la Music Maker Relief Foundation, qui l’a présenté au Carolina Chocolate Drops. Avec ce groupe, elle sera nominée aux Grammy Awards pour Leaving Eden. Ce Vari-Colored Songs, hommage à Langston Hughes, est son premier album solo et le résultat d’une collecte sur internet (sur Kickstarter) qui lui en a permis la production. Sur cet album, on retrouve l’un des rois du banjo de la Nouvelle Orléans, Don Vappie, l’excellent guitariste Luke Winslow et son mari, issu des Carolina Chocolate Drops, Huby Jenkins. © JMP/Qobuz
CD11,49 €

Blues - Paru le 11 octobre 2011 | Dixiefrog

Distinctions Découverte JAZZ NEWS
CD13,49 €

Blues - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Group International

Distinctions Découverte JAZZ NEWS
Comme l'écho d'un séjour sans fin dans les plantations de tabac en Caroline du Nord, la voix de Nailah Porter résonne de l'âme de ses influences: Sarah Vaughan, Nina Simone, Curtis Mayfield, James Taylor et Gil Scott-Heron. Rendre hommage à cette âme avait poussé Nailah à abandonner une carrière lucrative - avocate à Washington D.C., elle soutenait activement des lobbys sur Capitol Hill - lorsqu'elle réalise que l'impact de la musique sur la condition humaine est bien plus profond que toute intervention politique. Quant à sa propre musique, justement, Nailah la définit en inventant le terme «ConJazzNess» (elle le prononce consciousness, comme "conscience"): "Elle prend racine dans l'esprit, et sa base est le jazz."