Shame Songs Of Praise

Songs Of Praise

Shame

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

Paru le 12 janvier 2018 chez Dead Oceans

Artiste principal : Shame

Genre : Pop/Rock > Rock > Alternatif et Indé

Distinctions : Qobuzissime (janvier 2018) - 4F de Télérama (janvier 2018)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 10 pistes Durée totale : 00:38:25

  1. 1 Dust on Trial

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  2. 2 Concrete

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  3. 3 One Rizla

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  4. 4 The Lick

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  5. 5 Tasteless

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  6. 6 Donk

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  7. 7 Gold Hole

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  8. 8 Friction

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  9. 9 Lampoon

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

  10. 10 Angie

    Shame, Artist, MainArtist Copyright : 2018 Dead Oceans 2018 Dead Oceans

À propos

Tendu comme un string XS sur un séant XL, Shame n’est pas là pour plaisanter. Et le concentré de post-punk qui est au cœur du premier album de ce quintet londonien impressionne par son charisme, sa violence et son originalité. Songs Of Praise sonne même comme la vraie fausse B.O. d’une Angleterre bien grise, passablement frustrée et carrément sur le qui-vive. Il y a beaucoup de The Fall, de Gang Of Four et de Killing Joke dans cette boule de nerfs sonore sans pour autant que l’affaire ne sonne rétro voire passéiste. Comme Fat White Family, Ought ou bien encore Vietnam, Shame vit bien en 2018 et cela s’entend ! En direct de Brixton, le chanteur Charlie Steen, les guitaristes Sean Coyle-Smith et Eddie Green, le batteur Charlie Forbes et le bassiste Josh Finerty produisent et encagent leur énervement qui semble viscéral dans des chansons bien évidemment coup de poing (Dust On Trial) parfois vénéneuses et lancinantes (The Lick) mais aussi plus avenantes (One Rizla). Sans honte et sans additif, Shame fait du rock sans concession. Une simple écoute de Songs Of Praise meurtrit le corps et pourtant on en redemande encore. © MZ/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Shame dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Alternatif et Indé dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Pop/Rock dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles