Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Stefan Gottfried - Schubert : Symphony No. 7 "Unfinished" & Lieder

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert : Symphony No. 7 "Unfinished" & Lieder

Florian Boesch, Concentus Musicus, Stefan Gottfried

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Certes, la pièce de résistance de l’album est sans doute la Septième Symphonie (parfois considérée comme la Huitième), dite « inachevée » même si elle est ici présentée… achevée. Car en réalité, le scherzo était déjà très avancé sous forme de particell, et même en partie orchestré par le compositeur lui-même. Pourquoi n’a-t-il pas poursuivi, la question reste ouverte ; d’aucuns pensent qu’il a lui-même conçu que le scherzo était très, très en deçà de la monumentalité des deux premiers mouvements, presque un faux pas (ce n’est là qu’une des nombreuses opinions, bien sûr) – à l’auditeur de se faire sa propre religion, en écoutant ici la version terminée en 2015 par Nicola Samale et Benjamin-Gunnar Cohrs. Quant au quatrième mouvement, on s’accorde à imaginer que l’ample premier entracte de Rosamunde, dans la même tonalité, écrit exactement à la même période et avec bien des parallèles thématiques, serait sans doute un candidat très plausible. La première partie de l’album propose quelques lieder, mais dans des versions orchestrées. Oh, pas par les premiers venus ! Webern et Brahms, en l’occurrence. Et surprise, en écoutant la partie la plus agitée de Gruppe aus dem Tartarus avec accompagnement orchestral, n’a-t-on pas soudain la sensation d’entendre de très troublants accents de la scène de la forge de Siegfried, « Nothung, Neidliches Schwert » ! À la barre, le Concentus Musicus, dont c’est le premier enregistrement depuis la disparition de Harnoncourt ; les lieder sont chantés par Florian Boesch. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Schubert : Symphony No. 7 "Unfinished" & Lieder

Stefan Gottfried

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Die schöne Müllerin, D. 795 (Franz Schubert)

1
X. Tränenregen. Ziemlich langsam (Arr. for orchestra by Anton Webern)
00:04:55

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Anton Webern, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Winterreise, D. 911 (Franz Schubert)

2
XX. Der Wegreiser. Mäßig (Arr. for orchestra by Anton Webern)
00:04:06

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Anton Webern, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Memnon, D. 541 (Franz Schubert)

3
Sehr langsam, schwärmerisch (Arr. for orchestra by Johannes Brahms)
00:03:34

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Johannes Brahms, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Geheimes, D. 719 (Franz Schubert)

4
Etwas geschwind, zart (Arr. for orchestra by Johannes Brahms)
00:01:29

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Johannes Brahms, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Schwanengesang, D. 957 (Franz Schubert)

5
IX. Ihr Bild. Langsam (Arr. for orchestra by Anton Webern)
00:02:30

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Anton Webern, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Gruppe aus dem Tartarus, D. 583 (Franz Schubert)

6
Etwas geschwind (Arr. for orchestra by Johannes Brahms)
00:02:48

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Johannes Brahms, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Du bist die Ruh, D.776 (Franz Schubert)

7
Langsam (Arr. for orchestra by Anton Webern)
00:04:04

Florian Boesch, Bass-Baritone - Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Anton Webern, Orchestration

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Symphony No. 7 in B Minor, D. 759 "Unfinished" (Franz Schubert)

8
I. Allegro moderato
00:14:06

Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

9
II. Andante con moto
00:10:30

Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

10
III. Scherzo : Allegro - Trio (completed by Nicola Samale, Benjamin-Gunnar Cohrs, 2015)
00:06:57

Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Completed by Nicola Samale and Benjamin-Gunnar Cohrs in 2015 (Trio)

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

11
IV. Finale. Allegro moderato (Entr'acte No. 1 from "Rosamunde, Princess of Cyprus", D. 797)
00:11:19

Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer - Entr'acte No.1 from "Rosamunde, Princess of Cyprus", D.797, presumed Finale : completed four-movement-Urtext Edition by Benjamin-Gunnar Cohrs 2015

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Die Zauberharfe, D. 644 (Franz Schubert)

12
Overture Bonus Track
00:10:28

Concentus Musicus Wien - Stefan Gottfried, Conductor - Franz Schubert, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Descriptif de l'album

Certes, la pièce de résistance de l’album est sans doute la Septième Symphonie (parfois considérée comme la Huitième), dite « inachevée » même si elle est ici présentée… achevée. Car en réalité, le scherzo était déjà très avancé sous forme de particell, et même en partie orchestré par le compositeur lui-même. Pourquoi n’a-t-il pas poursuivi, la question reste ouverte ; d’aucuns pensent qu’il a lui-même conçu que le scherzo était très, très en deçà de la monumentalité des deux premiers mouvements, presque un faux pas (ce n’est là qu’une des nombreuses opinions, bien sûr) – à l’auditeur de se faire sa propre religion, en écoutant ici la version terminée en 2015 par Nicola Samale et Benjamin-Gunnar Cohrs. Quant au quatrième mouvement, on s’accorde à imaginer que l’ample premier entracte de Rosamunde, dans la même tonalité, écrit exactement à la même période et avec bien des parallèles thématiques, serait sans doute un candidat très plausible. La première partie de l’album propose quelques lieder, mais dans des versions orchestrées. Oh, pas par les premiers venus ! Webern et Brahms, en l’occurrence. Et surprise, en écoutant la partie la plus agitée de Gruppe aus dem Tartarus avec accompagnement orchestral, n’a-t-on pas soudain la sensation d’entendre de très troublants accents de la scène de la forge de Siegfried, « Nothung, Neidliches Schwert » ! À la barre, le Concentus Musicus, dont c’est le premier enregistrement depuis la disparition de Harnoncourt ; les lieder sont chantés par Florian Boesch. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded 27-28 April, 2018 at the Wiener Musikverein (Great Hall) in Vienna (Austria)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Herbert von Karajan et les grands maîtres du classique

Trente ans après sa mort, l’Autrichien Herbert von Karajan (Salzbourg 1908 - Anif 1989) incarne toujours la figure du chef d’orchestre. À la tête de l’orchestre philharmonique de Berlin, qu’il a élevé au rang de marque mondiale pendant presque trente-cinq ans (1955-1989), il a méthodiquement réenregistré le cœur de son répertoire : Beethoven, Brahms, Bruckner, Verdi, Wagner, Strauss…

Sibelius : 10 moments clés de la discographie

La discographie du compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) est d’une grande richesse, et surtout d’une exceptionnelle qualité et diversité. Qobuz vous en propose un tour d’horizon en mettant l’accent sur 10 moments particulièrement significatifs.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Dans l'actualité...